Vous êtes ici

Comment l'électricité peut-elle avoir un cours de bourse négatif ?

Comment payer son électricité moins cher ?Les experts Selectra font baisser vos factures : jusqu'à 200 € d'économies par an !
                                            09 73 72 25 00
Rappel gratuit
 Comparateur
en ligne


portefeuille serré par un câble électrique

Le week-end du 15 juin 2013, la France a connu un pic de prix négatifs de l'électricité aux alentours de -200 euros par MWh. Cela signifie que les acheteurs d'électricité étaient payés par les vendeurs pour prendre leur électricité. Cette situation particulière est fréquente dans d'autres pays mais représente un vrai problème pour le marché européen de l'électricité.

Comment l'électricité peut-elle avoir une valeur négative ?

L'électricité coûte cher à produire. En temps normal, son cours est de l'ordre de 50 euros par MWh. Pour les ménages, en ajoutant les taxes, le coût d'acheminement et les coûts commerciaux, le MWh coûte 137 euros au 1er janvier 2014 (tarif bleu d'EDF). Pourtant, le difficile travail d'équilibrage entre l'offre d'électricité (production par les centrales) et la demande (consommation des ménages et entreprises), réalisé par RTE, ne suffit pas toujours. Des prévisions météorologiques erronnées par exemple, peuvent amener les producteurs à mettre en route des centrales inutiles, injectant plus d'électricité sur le réseau que les consommateurs n'en utilisent : il y a alors un risque de surtension.

Le producteur doit à tout prix vendre son électricité, pour se débarrasser de la responsabilité de la surtension. L'acheteur prend alors un risque, celui de causer la surtension si il ne consomme pas l'électricité, et ce risque, lorsqu'il est élevé, est payé par le producteur.

Historique des prix négatifs

Le graphique ci-dessus, édité par RTE, montre l'historique des prix spot hebdomadaires de l'électricité entre 2009 et 2013. Les principaux épisodes de prix négatifs sont à Noël 2012, et en juin 2013. On remarque que les pics "extraordinaires" ne sont pas liés à la saisonnalité.

Prix spot hebdomadaires de l'électricité en Europe

Dans quels cas arrive-t-on à des prix négatifs?

Plusieurs causes peuvent augmenter soudainement la production d'électricité et lui faire excéder la demande:

  • En Allemagne, le grand nombre d'éoliennes fait que des vents favorables peuvent augmenter significativement et de manière imprévue la production. On observe ainsi régulièrement des prix négatifs de l'électricité sur ce marché.
  • En France, l'accident du 16 juin 2013 est imputé à une consommation inférieure aux prévisions à cause d'une météo particulièrement douce.

Comment lutter contre des prix négatifs de l'électricité ?

La solution n'est pas tant dans l'amélioration des prévisions, que dans le développement de capacités de stockage. En effet, l'excès d'électricité peut-être stocké de plusieurs manières modernes et relativement efficaces:

  • Le transfert d'énergie par pompage : en période de prix très faibles de l'énergie, les stations de transfert d'énergie par pompage (STEP) peuvent être activées pour pomper de l'eau en hauteur. Cette eau sera ensuite relâchée pour produire de l'électricité dans sa chute en activant des turbines.
  • Le stockage d'énergie par air comprimé : l'électricité peut être utilisée pour comprimer de l'air, dont le relâchement activera des turbines, produisant de l'électricité plus tard.
  • Le stockage d'énergie dans des batteries de voiture : à moyen terme, les véhicules seront équipées de batteries électriques et le gestionnaire des parcs de rechargement pourra utiliser les batteries connectées au réseau (voitures garées) pour y stocker le surcroît d'électricité.
Vote: 
0
Aucun vote pour le moment
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus