Vous êtes ici

Les augmentations du prix de l'électricité en France

Comment payer son électricité moins cher ?Les experts Selectra font baisser vos factures : jusqu'à 200 € d'économies par an !
                                            09 73 72 25 00
Rappel gratuit
 Comparateur
en ligne


Augmentation des tarifs réglementés de l'électricité en France

Les hausses des tarifs réglementés sont presque devenues un "marronnier" de l'actualité chaque année, mais sa dimension technique les rend difficilement compréhensibles pour les consommateurs. Pourquoi le prix de l'électricité augmente-t-il? Prix-elec.com vous explique tous les secrets des augmentations de tarifs.


Les évolutions des tarifs réglementés de l'électricité pour les particuliers : 2005 à 2017

Augmentations hors taxes du tarif Bleu d'EDF (consommations résidentielles)
2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
- +1,7 % +1,1 % +2 % +1,9 %* +3 %* +1,7 % +2 % +5 % +2,5 % +2,5 % -0,5 % -

*Ces augmentations ont été accompagnées d'un changement de structure de la grille tarifaire.
L'évolution correspond donc à une augmentation moyenne. Source : Commission de Régulation de l'Energie (CRE).

L'augmentation du prix de l'électricité en France est synonyme d'augmentation des tarifs réglementés de l'électricité. Malgré l'existence d'offres moins chères, la grande majorité des Français les plébiscitent toujours en 2017. Ce ce fait, ils font figure d'offre de référence, par rapport à laquelle les offres concurrentes se définissent. L'augmentation de ces tarifs est assez linéaire, nos centrales nucléaires étant déjà amorties. C'est aussi la raison pour laquelle le prix du kWh français fait partie des moins chers d'Europe. Pour autant, le rallongement de la durée de vie des centrales, les mises à niveau en matière de sécurité nucléaire, la hausse continue des taxes, mais aussi les investissements dans d'autres sources d'énergie et dans les réseaux font que les hausses annuelles des prix de l'électricité sont inévitables.

 

Source : Pegase.

Depuis l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence en 2007, les Français sont de plus en plus nombreux à s'interroger sur les tarifs réglementés de vente de l'électricité. Pourquoi sont-ils fixés par les pouvoirs publics ? Quelles sont les raisons de leur hausse constante ? Existe-t-il des alternatives ? Découvrez toutes les réponses à ces questions dans la vidéo ci-dessous.

Evolution des tarifs réglementés pour les professionnels de 2008 à 2016

Les tarifs réglementés bleus, jaune et vert pour les professionnels et entreprises étaient en augmentation annuelle régulière entre 2008 et 2013. Depuis 2014, les tarifs bleus non résidentiels connaissent une tendance baissière. Les tarifs jaunes et verts ont disparu le 31 décembre 2015, dans le cadre du processus de libéralisation du marché de l'énergie.

Augmentations hors taxes des tarifs réglementés jaune et vert (consommations non résidentielles)
Date Tarif bleu
non résidentiel
Tarif jaune Tarif vert
16 août 2008 +2% +6% +8%
15 août 2009 +1,9% +4% +5%
15 août 2010 +4% +4,5% +5,5%
1er juillet 2011 +1,7% +3,2% +3,2%
23 juillet 2012 +2% +2% +2%
1er août 2013 +5% +2,7% +0%
1er novembre 2014 -0,7% +2,5% +3,7%
1er août 2015 - +0,9% +4%
1er juillet 2016 -0,5% / /
1er août 2016 -1,5% / /

Attention : les tarifs jaune et vert de l'électricité commercialisés par EDF pour les professionnels ont disparu au 1er janvier 2016. Désormais, les catégories de clients concernés doivent se tourner vers une offre de marché. Quelles sont les raisons de cette suppression ? Quelle offre de marché souscrire ? Toutes les réponses dans la vidéo ci-dessous.

Les modalités d'augmentation des tarifs EDF en France

Une décision politique

L'Assemblée nationale française

Jusque fin 2015, la loi prévoyait que les tarifs réglementés soient fixés par arrêtés des ministres chargés de l'énergie et de l'économie, après avis de la CRE. Ces recommandations se fondaient donc sur l'analyse des coûts comptables d'EDF et sur leur évolution prévisionnelle, or elles étaient rarement suivies, pour souvent être amenuises. Le prix de l'électricité ayant un impact économique et social tel que les hommes et femmes politiques ont tendance à en modérer les hausses tant que possible. Les gouvernements font de la définition des tarifs réglementés de l'électricité une décision politique et tentent régulièrement de limiter ou de lisser dans le temps les évolutions recommandées par la CRE.

Désormais, les augmentations devraient être de moins en moins politisées puisque les rôles sont inversés. Depuis 2016, la proposition tarifaire de la CRE est réputée acquise, sauf opposition d'un des ministres concernés dans un délai de 3 mois suivant réception de la proposition. Dorénavant, l'évolution des tarifs réglementés dépendra de l'évolution du prix de l'ARENH (le prix de l'électricité d'origine nucléaire), du prix du complément de fourniture (la rémunération de la production de l'électricité en période de pointe), du TURPE (le tarif d'acheminement de l'électricité), d'une rémunération normale et des taxes.

Les trois composantes de la facture d'électricité subissent des évolutions distinctes

Le prix payé par consommateur final est divisé en trois grandes composantes représentant chacune environ un tiers de la facture finale :

  • La part fourniture d'énergie couvre les coûts de production et de commercialisation de l'électricité.
  • La part acheminement couvre la rémunération des réseaux de transport (RTE filiale d'EDF) et de distribution (ERDF, filiale d'EDF).
  • Les taxes sont nombreuses : CSPE, TCFE, CTA, TVA.

Les tarifs réglementés hors taxes évoluent en général une fois par an. Les taxes peuvent quant à elle évoluer à tout moment, selon des règles qui leur sont propres. Par exemple, la CSPE augmente souvent en janvier; ce fut le cas tous les ans depuis 2010 et elle a même été multipliée par 5 sur la période !

Les taxes et les contributions pesant sur l'électricité sont nombreuses et complexes. Pour devenir incollable sur le sujet, découvrez toutes les informations utiles dans la vidéo ci-dessous.

Les principaux facteurs de hausse des tarifs réglementés de l'électricité d'EDF

Les investissements dans le parc nucléaire

centrale nucléaire

Les nucléaire représente la grande majorité de la production d'électricité en France.

Les centrales nucléaires représentaient 77,2% de la production d'électricité française en 2014. L'existence d'un parc de centrales déjà amorti et produisant de l'électricité pour un coût marginal très faible explique les prix bas de l'électricité en France (environ 25% moins élevés que la moyenne européenne). Toutefois, plusieurs facteurs entraînent de lourds investissements dans les centrales françaises.

La catastrophe nucléaire de Fukushima a mis en évidence les limites sécuritaires des centrales. De coûteuses améliorations de sécurité sont mises en place pour y faire face. Par ailleurs, le parc nucléaire vieillit et EDF souhaite prolonger la durée de vie des centrales de 40 à 60 ans afin de prolonger la rente nucléaire. Le plan d'investissement d'EDF s'étalant jusqu'en 2025 prévoit ainsi 55 milliards d'euros d'investissement dans la modernisation des centrales françaises.

Les investissements dans les réseaux

Croisement de poteaux électriques

Les tarifs d'acheminement représentent 45% des tarifs réglementés hors taxes et occupent ainsi une place importante mais souvent méconnue dans la facture d'électricité des français. Le TURPE (Tarif d'Utilisation des Réseaux Publics d'Electricité) rémunérant RTE (Réseau de Transport d'Electricité) et ERDF (Electricité Réseau Distribution France) augmente ainsi régulièrement pour faire face aux investissements :

  • dans la sécurité d'approvisionnement énergétique. Les régions Provence-Alpes-Côte d'Azur et Bretagne constituent en particulier des presqu'îles énergétiques dont l'approvisionnement en électricité peut être menacé en cas de grand froid ou de défaillance de ligne. Les gestionnaires de réseaux trouvent dans les tarifs d'acheminement des incitations à la réduction du temps moyen de coupure sur le réseau ;
  • dans les réseaux intelligents (smart grids) : ces technologies sont devenues nécessaires pour accueillir sur le réseau un grand nombre d'unités de production décentralisées (ex : éoliennes, panneaux solaires) et pour faciliter la vie du consommateur et l'aider à diminuer sa consommation. C'est dans ce but qu'ERDF va lancer le déploiement de ses compteurs intelligents Linky.

Le développement des énergies renouvelables et les taxes

champ d'éoliennes

En 2013, la CRE jugeait que la seule Contribution au Service Public de l'Electricité représenterait 30% de la hausse totale des tarifs réglementés de l'électricité des prochaines années. En outre, la CSPE est une taxe permettant de financer diverses missions de service public exercées par les fournisseurs historiques, dont les tarifs de rachat de l'électricité produite à partir de sources renouvelables. L'essor de l'éolien, et surtout du photovoltaïque pour lequel les tarifs de rachat sont très élevés, explique une bonne partie des hausses à répétition de la CSPE.

Nos conseils : Payer son électricité moins chère ou bloquer les hausses de prix

Notre conseil : choisir une offre indexée pour être sûr de payer moins cher

Les fournisseurs alternatifs proposent des offres d'électricité dites indexées, c'est-à-dire garanties X% moins chères que les tarifs réglementés d'EDF. Ce type d'offres a notre préférence car vous avez l'assurance de réduire votre facture d'électricité immédiatement en quittant le fournisseur historique d'électricité. Rien ne change puisque vous consommez la même électricité via le même compteur et sur le même réseau, sauf le prix et le numéro à composer pour joindre le service client.

Notre sélection d'offres d'électricité compétitives  
Fournisseur Abonnement Prix du kWh HT Les avantages En savoir plus
Logo Direct Energie

Offre Classique

Identique aux tarifs réglementés.   à  % de réduction par rapport aux tarifs réglementés.
  • Sans engagement.
  • Elu service client de l'année 2016.
  • L'offre la plus attractive pour les consommateurs chauffés à l'électricité en 2016.

09 87 67 54 76
Me faire rappeler

Logo Planète Oui

Planète Oui

 % de réduction par rapport aux tarifs réglementés; Identique aux tarifs réglementés en option Base.
  • Sans engagement.
  • Électricité 100% verte.
  • L'offre la plus attractive pour les petits consommateurs en 2016.

09 87 67 55 21
Me faire rappeler

Autre option : choisir une offre à prix fixes pour retarder la hausse des prix

D'autres offres sont proposées par les fournisseurs alternatifs d'électricité : les offres à prix fixes. Le prix HT est alors fixe pour une durée d'en général 1 ou 2 ans, vous permettant de ne pas subir la hausse des tarifs réglementés sur cette période. Or comme nous l'avons vu, l'augmentation des prix de l'électricité provient pour environ un tiers des hausses de taxes pour la CSPE, auxquelles le consommateur choisissant une offre à prix fixe reste assujetti. Au final, la protection contre l'augmentation des tarifs de l'électricité TTC n'est que partielle.

Notre sélection d'offres d'électricité à prix fixes compétitives  
Fournisseur Abonnement et Prix HT du kWh Les avantages En savoir plus
Logo Direct Energie

Offre Esprit Libre Electricité

Fixes 1 ou 2 ans.

Surcoût abonnement / tarifs réglementés.

  • Fixe sans engagement.
  • Elu service client de l'année 2016.
09 87 67 54 76
Me faire rappeler
Logo Engie

Offre Elec Fixe

Fixes 1 ou 2 ans
  • Fixe sans engagement.
  • Engie (ex GDF Suez) a l'expérience d'un grand groupe.
Fiche offre
Offre à prix fixes ou indexés ? La réponse en images

Entre les offres à prix fixes ou indexés, il n'est pas toujours aisé de faire son choix. La vidéo ci-après revient en détails sur chaque type d'offre pour vous permettre de faire le meilleur choix selon vos besoins et votre profil de consommation.

Vote: 
5
Average: 5 (2 votes)
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus