Vous êtes ici

Polémique : EDF souhaiterait-il se débarrasser de son option EJP ?

On se souvient de la célèbre offre « Millenium » de Bouygues, premier forfait en France à permettre les appels illimités pendant le week-end. Elle fut suivie d’un raz-de-marée de 200 000 abonnés, qui a pourtant coûté très cher à l’opérateur ! Un phénomène qui trouve son parallèle dans le secteur de l'énergie, avec le tarif EJP d’EDF, et ce n’est pas un hasard. En effet, un tarif heures creuses pendant 343 jours par an, ça fait rêver... L’économie réalisée sur la facture se chiffre en centaine d’euros, si bien que les heureux titulaires ne sont pas du tout prêts à la voir disparaître. Il est d'ailleurs impossible d’y souscrire et ce depuis... 1998 !

Demain, vous serez en EJP

L'impossibilité de souscrire à cette option est un signe parmi d'autres pour nombre d'observateurs et de clients que le géant français de l’électricité souhaiterait faire disparaitre ce tarif. Et déjà, il pousserait les abonnés vers la porte de sortie à coups de pannes, rallonges, surprises diverses et autres désagréments... Entrevues.

Les abonnés globalement contents de l'EJP

Les abonnés EJP les plus satisfaits sont des abonnés de longue date : 25, 35 ans… En autant d’années d’expérience, ils ont appris à optimiser l’option EJP : chauffage alternatif l’hiver, et autres astuces pour contourner les jours EJP. Pour comprendre, nous en avons interrogé des profils très variés d’utilisateurs :

Suzanne : « L’EJP, ça vaut le coup ! »

Cette retraitée du Loiret est très satisfaite de l’EJP d'EDF, option souscrite il y a 20 ans. « L’EJP, ça vaut le coup, à condition de respecter certaines contraintes ». En effet, dès qu’elle passe en jour de pointe, Suzanne a le réflexe de couper ses radiateurs et de mettre en marche l’insert, situé au centre de la maison. Pour chauffer sa maison de 180m2, elle achète pour 400 à 500 euros de bois chaque année. Mais il faut aussi dire que cette maison est « très bien isolée ». Sa facture d’électricité s’élève à près de 600 euros par an, et représenterait le double, à consommation égale, si elle n’avait pas l’option EJP. Suzanne est abonnée à l’alerte-mail.

Chantal : « En hiver, les radiateurs se coupent automatiquement »

compteur EDF EJP

Chantal a souscrit à l’option EJP d'EDF il y a 28 ans, dès son emménagement dans sa résidence principale, dans la Somme, et en est très satisfaite. La maison comprend 4 chambres, un étage et un sous-sol. L’hiver, Chantal et son conjoint se chauffent principalement grâce à un insert avec une consommation de cinq à six stères de bois par an (compter entre 55 et 110 euros la stère). Pendant les jours EJP, les radiateurs électriques se coupent automatiquement. Chantal fait tourner la machine à laver et le lave-vaisselle la nuit, entre 1 heure et 7 heures du matin. Chantal pense réaliser des économies grâce à l’option. Pour se tenir au courant des jours EJP, elle utilise l’alerte SMS d’EDF.

Patricia : « Le prix de l’électricité a flambé »

Elle se dit plutôt satisfaite d’EJP, qu’elle a depuis 24 ans. Elle possède une maison de 100m² et se chauffe l’hiver avec un insert (cheminée) et un poêle à bois acquis il y a trois ans, pour lequel elle a bénéficié du crédit d’impôt. Elle n’a pas besoin de payer pour le bois, qu’elle obtient par la famille. Patricia n’utilise pas les appareils électroménagers quand elle est tarification rouge. Cependant, elle a un programmateur qui remet les appareils en route dès qu’elle sort de la tarification. Si elle est satisfaite d’EJP, elle l’est beaucoup moins de la « flambée du prix de l’électricité » puisqu'elle a du réduire sa consommation pour conserver son pouvoir d'achat. Toutefois, elle pense encore réaliser des économies grâce à l’EJP.

Catherine, 69 ans : « C’est l’idéal pour les résidences secondaires »

éoliennes dans un champ en hiver

Cette habitante de Marcq-en-Baroeul (59) est abonnée depuis 31 ans. Dans son entourage, beaucoup de personnes souhaitaient souscrire à l’EJP, mais se sont finalement rabattus sur l'offre Tempo. Catherine a choisi le gaz pour chauffer sa résidence principale de 200 m2. Une option très économique, puisque le gaz coûte moins cher que l’électricité.

Utiliser une alternative à l’électricité en hiver ? Une évidence pour Catherine. Elle nous cite l’exemple malheureux de son frère, abonné EJP qui ne se chauffait qu’à l’électricité : « Il avait très froid en hiver car son chauffage s’arrêtait automatiquement ; de plus, il habitait à la campagne ! » Là où Catherine réalise vraiment des économies, c’est sur sa maison de vacances de 100 m2 où elle ne va que l’été. Dans ce cas précis, l’option EJP prend tout son sens. Beaucoup d’avantages et peu d’inconvénients : il faut garder cette option à tout prix ! Catherine sait qu’elle est en tarification EJP lorsque la LED s’illumine dans le garage, mais « attention à bien prévenir la femme de ménage », pour éviter les déconvenues !

Jean-Michel, 59 ans :« En hiver, on fait du café avec la gazinière du camping ! »

Une femme prend un café devant sa tente

Ce retraité habite avec son épouse à Saint-Jean-de-l’Escap (Charente-Maritime) dans une maison de 130 m2. Chaque hiver, le couple consomme pour 1000 euros de fioul. La chaudière est réglée à 20°C le jour, et 16°C la nuit. Dans un avenir proche, ils aimeraient investir dans une cheminée. Les jours EDF EJP sont indiqués grâce à une ampoule jaune qu’ils ont fait installer dans un couloir. Sur cette période, ils ne font tourner ni lave-linge ni lave-vaisselle, et se font du café avec la gazinière pour le camping ! Jean-Michel se dit mécontent de l’augmentation du prix de l’abonnement EJP.

Des dysfonctionnements de plus en plus contrariants

De nombreux abonnés EJP nous ont rapporté des problèmes, tels que le déclenchement intempestif du boîtier d’impulsion EJP. Parmi les cas évoqués sur notre site Observatoires.net et d’autres forums:

  • Des heures de passage en EJP rallongées : alors qu'une journée EJP dure de 7h du matin à 1h du matin le lendemain, certains clients restent avec le boîtier allumé jusqu'à 4h du matin.
  • Des jours EJP sans prévenir : certains clients se plaignent d'avoir un déclenchement EJP certains jours qui ne sont pas signalés sur l'observatoire d'EDF, voire le week-end.
  • Certains compteurs EJP fonctionnent de manière inversée : en jour EJP, il tourne en heure creuse et en jour non EJP, il tourne en heure pleine !

Par ailleurs, EDF se réserve le droit de changer le statut EJP du jour jusqu'à ...5h du matin le jour même ! Cela n’arrive qu’environ une fois par an, mais ce "fait du prince" est mal vécu par les clients.

Dans les cas extrêmes, certains utilisateurs sont victimes de résiliation arbitraire, comme un agriculteur qui a perdu son abonnement EJP personnel après le départ de son locataire - un changement opéré alors que l’agriculteur était en congés . Une erreur reconnue par EDF mais qui n’a pas rétabli l’abonnnement pour autant.

Les abonnés EJP ont donc le sentiment général qu'EDF les pousse à quitter leur option EJP avantageuse, par des moyens déloyaux. Beaucoup d’utilisateurs se sont plaints de l’incapacité des services d’EDF à trouver une solution adéquate à leur problème. Coïncidence ? Il n'est pas toujours facile de faire la part des choses entre problèmes techniques individuels et mauvaise volonté du fournisseur. Néanmoins, EDF devrait se méfier car les clients mécontents pourraient réaliser de belles économies plus simplement qu'avec EJP en souscrivant chez un des fournisseurs alternatifs d'électricité.

Si vous souhaitez faire un retour d'expérience sur des problèmes avec EJP, utilisez notre forum.

Vote: 
5
Average: 5 (1 vote)
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus