Pompe à chaleur : prix, avantages, différences, que choisir ?

telephone

❓ Besoin d'aide pour choisir sa pompe à chaleur ?

Posez vos questions sur les pompes à chaleur en contactant Selectra au :

09 71 07 88 47 OU
contrat

❓ Besoin d'aide pour choisir sa pompe à chaleur ?

Demandez conseils pour installer et acheter votre pompe à chaleur.

pompe à chaleur

La pompe à chaleur, parfois appelée PAC, est un dispositif de chauffage qui fonctionne en utilisant une énergie renouvelable. Le principe de la PAC est de capter la chaleur extérieure de l'air, du sol ou de l'eau - selon le modèle - pour la restituer au sein du logement. Comme l'appareil puise sa source de chaleur dans l'environnement, il génère une énergie propre et renouvelable, ce qui en fait une solution intéressante pour répondre aux défis environnementaux actuels. Cela dit, avec son coût élevé, la pompe à chaleur n'est pas adaptée à tous les logements. Tout savoir sur la pompe à chaleur, son prix et sa rentabilité ainsi que ses avantages et inconvénients.


Qu’est-ce que c’est une pompe à chaleur ?

Définition d’une pompe à chaleur

Par définition, une pompe à chaleur est un système de chauffage qui utilise l'énergie gratuite et renouvelable contenue dans l'air, l'eau ou le sol pour la transformer en énergie thermique à diffuser dans un local ou un bâtiment pour le chauffer. Le principe est simple : la pompe à chaleur capte de l'énergie à l'extérieur de l'habitation, puis l'injecte à l'intérieur à l'aide des radiateurs, d'un plancher chauffant ou encore d'un ventilo-convecteur, selon le type d'installation choisi.

Selon le modèle, la pompe à chaleur peut aussi assurer la production d'eau chaude sanitaire (notamment lorsque l'appareil est raccordé au système de chauffage central), et même la climatisation en été pour les systèmes réversibles.

Comment ça marche ?

Il existe aujourd'hui différentes technologies de pompes à chaleur. Mais peu importe le modèle, la PAC fonctionne de la même façon et se compose toujours de quatre grands éléments nécessaires à son fonctionnement :

  1. L'évaporateur puise les calories de la source exploitée - air, eau ou sol selon le type de PAC. Ces calories sont ensuite transférées au fluide frigorigène ;
  2. Sous l'effet du compresseur, le fluide change d'état et se transforme en gaz chaud ;
  3. Le condenseur assure la transmission de la chaleur vers l'intérieur du logement et permet au liquide caloporteur de reprendre sa forme originelle grâce à sa puissance thermique ;
  4. Le détendeur fait baisser la température et la pression du fluide frigorigène, pour que celui-ci reprenne son niveau initial. Et le cycle peut reprendre.

Combien coûte une pompe à chaleur ?

Le coût d'une pompe à chaleur est généralement compris entre 5 000 et 25 000 €. Il s'agit d'une fourchette de prix très vaste, car le prix de la PAC dépend d'un très grand nombre de facteurs :

 La technologie utilisée : par exemple, les pompes à chaleur aérothermiques (pompe à chaleur air air et pompe à chaleur air eau) sont généralement moins chères que les pompes à chaleur géothermiques et hydrothermiques, ces dernières offrant des performances plus élevées et plus stables, et impliquant des travaux plus longs et complexes ;

 La puissance de l'appareil : logiquement, plus l'appareil est puissant, plus il est cher. La puissance nécessaire dépend essentiellement de la surface à chauffer et du niveau d'isolation du logement. Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour dimensionner l'installation afin de s'assurer qu'elle s'adapte aux besoins du logement ;

 La performance : le prix de la pompe à chaleur dépend aussi évidemment de sa performance et de son efficacité. Plus elle est performante, plus elle est chère, mais cela signifie aussi qu'elle permet des économies d'énergie plus importantes. Pour connaître le rendement de la PAC, il faut se fier à son coefficient de performance (COP), qui correspond au rapport entre l'énergie qu'elle consomme et celle qu'elle produit. Toutes les PAC ont un COP supérieur à 1, car elles produisent toujours plus d'énergie qu'elles n'en consomment ;

 Les fonctionnalités : certaines pompes à chaleur assurent à la fois le chauffage et l'eau chaude du sanitaire. D'autres peuvent également être réversibles et donc servir de climatiseur en été. Plus elles ont d'options, plus leur prix peut augmenter ;

 La marque : certaines marques de pompes à chaleur sont plus chères que d'autres. Cela peut être dû à la renommée de la marque, ou simplement parce que les produits sont de meilleure qualité. Par exemple, la marque De Dietrich propose des pompes à chaleur particulièrement silencieuses, etc.

Y a-t-il des frais annexes à prévoir ? Des frais d'installation doivent s'ajouter au coût d'achat de la pompe à chaleur, étant donné que le système doit être installé par un professionnel disposant des qualifications RGE et QualiPAC. Le recours à un professionnel est un gage de qualité, mais également une condition obligatoire pour obtenir des aides de financement. Enfin, il faut savoir que toutes les PAC d'une puissance comprise entre 4 et 70 kW doivent être entretenues tous les deux ans. Cela implique également de payer une entreprise spécialisée.

Envie de baisser le prix de son électricité ? En faisant appel à Selectra, faites baisser le prix de votre électricité au ☎️ 09 74 59 22 19 (service gratuit) ou

Pourquoi opter pour une pompe à chaleur ?

Les avantages de la pompe à chaleur

La pompe à chaleur est le système à énergie renouvelable le plus installé à l'heure actuelle, en raison de ses nombreux avantages économiques et écologiques. Parmi ces principaux points forts :

  • D'importantes économies d'énergie car, même si l'appareil fonctionne à l'électricité, il produit plus qu'il ne consomme. Il est même l'un des modes de chauffage les moins chers en termes de consommation électrique. Dans les meilleurs cas, la pompe à chaleur permet de diviser sa facture de chauffage par trois par rapport à un chauffage classique ;
  • Une performance énergétique élevée, sachant que le COP des pompes à chaleur est en moyenne de 3 à 4, ce qui veut dire que pour chaque kWh consommé, elles produisent 3 à 4 kWh d'énergie thermique. Certains modèles ont même un COP supérieur à 5 (notamment les PAC géothermiques) ;
  • Un appareil utilisant les énergies renouvelables, ce qui fait qu'il ne génère que très peu d'émissions de CO2. Par ailleurs, chacun des composants de la pompe à chaleur est recyclable ;
  • Un système éligible aux aides de l'État pour la rénovation énergétique, car c'est un appareil performant et écologique. Cela permet de faciliter le financement de l'installation ;
  • Un seul appareil pour différents usages : chauffage et éventuellement eau chaude et climatisation.

Les inconvénients de la pompe à chaleur

Il faut tout de même signaler que la pompe à chaleur ne convient pas à tous les logements. En effet, l'appareil a aussi quelques inconvénients, notamment son prix élevé. Parmi ses inconvénients, on peut citer :

  • Un équipement relativement cher, par rapport à une chaudière classique. Cela étant dit, l'investissement peut être rentabilisé en 5 à 10 ans d'utilisation généralement, grâce aux économies d'énergie que l'on peut réaliser. Mais en conséquence, la pompe à chaleur n'est avantageuse que pour les logements assez grands (au moins 150 m2) et ayant une consommation électrique élevée ;
  • Des nuisances sonores au niveau de l'unité extérieure pour les pompes à chaleur aérothermiques ;
  • Des performances variables et pouvant chuter considérablement lorsque les températures extérieures sont négatives, en ce qui concerne les pompes à chaleur aérothermiques (les performances sont plus stables pour les PAC géothermiques en raison des températures constantes dans le sous-sol et les nappes phréatiques) ;
  • Des travaux lourds et nécessitant de nombreuses autorisations pour les pompes à chaleur géothermiques en raison des travaux de forage et de terrassement.

Quels sont les différents types de pompes à chaleur ?

La pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur air air fonctionne en puisant les calories présentes dans l'air grâce à un dispositif placé à l'extérieur du logement ou du bâtiment, puis en diffusant la chaleur à l'intérieur grâce à des splits ou un ventilo-convecteur. Ainsi, il n'y a pas besoin de disposer d'un système de chauffage central pour pouvoir installer une PAC air air.

Les pompes à chaleur air air sont quasiment toutes réversibles, et peuvent donc aussi rafraîchir le logement en été. Ce sont les PAC les moins chères du marché, mais elles ont pour principaux inconvénients des performances plus faibles et variables, ainsi qu'un niveau sonore relativement élevé.

Quels sont ses atouts ?

  • Le modèle de pompe à chaleur le moins cher du marché avec un prix qui commence à environ 5 000 € ;
  • Un système réversible qui lui permet d'assurer une double fonction : chauffage + climatisation ;
  • Une installation simple et compatible avec tout type d'installations ;
  • Un appareil modulable par pièce, car chaque pièce peut être équipée d'un split. On parle alors de systèmes multi-splits ;
  • Des économies d'énergie importantes par rapport à une chaudière classique.

Pour quelle utilisation ?

La pompe à chaleur air air est un système de chauffage qui peut assurer le chauffage d'un logement en utilisant une énergie renouvelable et gratuite : l'air. Ainsi, elle peut servir à :

  • Chauffer entièrement un logement, en remplacement d'une ancienne chaudière, si sa puissance est suffisamment élevée pour répondre aux besoins du logement et si le climat de la région est modéré ;
  • Chauffer le logement en complément d'un chauffage d'appoint. Dans ce cas, la pompe à chaleur air air fonctionne en priorité, puis lorsque les températures sont trop basses, le chauffage d'appoint prend le relais ;
  • Rafraîchir le logement en été.

Quel est son prix ?

Comme mentionné plus haut, le prix d'une pompe à chaleur air air est assez faible par rapport aux autres modèles de PAC. D'après ce qui a été constaté sur les sites de différents fabricants, voici les prix moyens d'une pompe à chaleur air air à titre d'indication :

Prix d'une pompe à chaleur air air
Surface à chauffer Prix pompe à chaleur air air (pose comprise)
Entre 50 et 100 m2 De 3 000 à 6 500 €
100 m2 et plus De 5 000 à 11 000 €

Source : sites de différents fabricants

La pompe à chaleur air-eau

La pompe à chaleur air eau fait partie des pompes à chaleur aérothermiques. Elle a un principe de fonctionnement identique à celui de la pompe à chaleur air air, à la différence qu'elle diffuse la chaleur à l'intérieur du logement via le circuit d'eau du chauffage central. Ainsi, l'installation d'une pompe à chaleur air eau nécessite de disposer d'un système de chauffage central, comme des radiateurs ou encore un plancher chauffant.

La pompe à chaleur air eau offre de meilleures performances que sa cousine la PAC air air, mais coûte plus chère. Elle est toutefois éligible aux aides de l'État, alors que la PAC air air n'est concernée que par un nombre limité d'aides locales.

Quels sont ses atouts ?

  • Une bonne performance, avec un COP pouvant aller entre 3 et 6, et permettant donc d'importantes économies d'énergie ;
  • Un appareil à multiples usages : chauffage + eau chaude avec certains modèles pouvant être réversibles ;
  • Une facilité d'installation et d'utilisation car elle est compatible avec la plupart des systèmes de chauffage existants ;
  • Une éligibilité aux aides de l'État pour la rénovation énergétique.

Pour quelle utilisation ?

La pompe à chaleur air eau peut être utilisée pour :

  • Chauffer entièrement un logement si sa puissance est assez élevée et si le logement est situé dans une région au climat modéré ;
  • Chauffer le logement en complément d'un chauffage d'appoint, de sorte que la pompe à chaleur air eau fonctionne la plupart du temps, et que le chauffage d'appoint ne fonctionne que lorsque les conditions ne sont pas optimales ;
  • Produire de l'eau chaude sanitaire ;
  • Rafraîchir le logement en été si l'appareil est réversible et si le logement dispose d'un plancher chauffant rafraîchissant.

Quel est son prix ?

Comme pour toutes les pompes à chaleur, le prix d'une PAC air eau est très variable. Selon l'ADEME, toutefois, son prix moyen est compris entre 65 € et 90 € par m² chauffé. Cela donne ainsi :

Prix d'une pompe à chaleur air eau
Surface à chauffer Prix pompe à chaleur air eau (pose comprise)
100 m2 De 6 500 à 9 000 €
150 m2 De 9 750 à 13 500 €
200 m2 De 13 000 à 18 000 €

Source : sites de différents fabricants

La pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur géothermique fonctionne en captant les calories présentes sous terre pour les transformer en chaleur, avant de les diffuser dans le logement via le système de chauffage central. Cela est possible grâce à des capteurs enfouis dans le sol. On distingue différents types de pompes à chaleur géothermiques, notamment :

  • La PAC sol sol ;
  • La PAC sol eau ;
  • La PAC eau eau (qui est plus précisément de la famille des pompes à chaleur hydrothermiques, car la chaleur est puisée dans des nappes phréatiques ou des rivières souterraines).

Quels sont ses atouts ?

  • Un mode de chauffage particulièrement performant , avec un COP pouvant aller jusqu'à 7 ;
  • Écologique, car en utilisant une énergie renouvelable pour la production de la chaleur, elle ne génère que très peu d'émissions de CO2 ;
  • Un appareil qui peut servir à la fois pour le chauffage, l'eau chaude sanitaire et la climatisation ;
  • Un système éligible aux aides à la rénovation énergétique.

Pour quelle utilisation ?

La pompe à chaleur géothermique est un appareil à multiples usages :

  • Assurer seul le chauffage d'un logement, peu importe la surface. Un chauffage d'appoint n'est généralement pas nécessaire pour une pompe à chaleur géothermique, car ses performances sont relativement stables. Le rendement énergétique ne dépend pas des températures extérieures, ce qui fait que l'on peut bénéficier de la même performance tout au long de l'année ;
  • Assurer la production de l'eau chaude sanitaire si l'appareil est relié au ballon d'eau chaude ;
  • Rafraîchir le logement en été si l'appareil est réversible.

Quel est son prix ?

L'inconvénient majeur de la pompe à chaleur géothermique est son prix très élevé, en raison de l'ampleur des travaux nécessaires pour son installation. Il faut généralement compter entre 10 000 et 25 000 € pour se procurer une pompe à chaleur de ce type, le coût pouvant encore grimper jusqu'à 40 000 € en fonction des travaux à effectuer (accessibilité du terrain, profondeur du forage, etc.). On estime que le prix d'une PAC géothermique se situe entre 80 à 185 € par mètre carré chauffé.

Prix d'une pompe à chaleur géothermique
Surface à chauffer Prix pompe à chaleur géothermique (pose comprise)
150 m2 De 12 000 à 27 750 €
200 m2 De 16 000 à 37 000 €

Source : sites de différents fabricants

La pompe à chaleur hydrothermique

La pompe à chaleur hydrothermique est aussi appelée pompe à chaleur eau eau. Elle a pour principe de puiser les calories présentes dans l'eau, plus précisément dans les nappes phréatiques, qui ont pour avantage d'avoir une température constante comprise entre 7 °C et 12 °C environ tout au long de l'année. Elle est donc l'une des pompes à chaleur les plus performantes du marché. Son COP est le plus souvent supérieur à 5.

Seul bémol : son installation est complexe et tous les logements ne sont pas éligibles. Par exemple, il faut que le logement soit situé à proximité immédiate d'une source d'eau pour que l'installation soit possible. Par ailleurs, plusieurs autorisations doivent être obtenues pour le forage et le prélèvement d'eau.

Quels sont ses atouts ?

  • L'une des pompes à chaleur les plus performantes du marché, avec une performance stable tout au long de l'année (COP généralement supérieur à 5) ;
  • Un appareil écologique qui utilise une énergie renouvelable : l'eau ;
  • Éligible à toutes les aides à la rénovation énergétique ;
  • Garantie un bon confort thermique et chauffe assez rapidement ;
  • Fonctionne en toute autonomie, sans avoir besoin d'un chauffage d'appoint.

Pour quelle utilisation ?

Tout comme les modèles de pompe à chaleur géothermique, auxquels elle appartient, la pompe à chaleur eau eau peut répondre à différents usages :

  • Chauffer le logement en toute autonomie, sans la présence d'un chauffage d'appoint, peu importe les températures extérieures ;
  • Assurer la production de l'eau chaude sanitaire ;
  • Rafraîchir le logement en été si l'appareil est réversible.

Quel est son prix ?

Le prix d'une pompe à chaleur hydrothermique est en moyenne de 10 000 €, sans la pose, selon ce qui est constaté sur les sites de nombreux fabricants. Il faut ajouter à cela un coût d'installation qui varie entre 2 000 et 4 000 €. Évidemment, ce prix peut encore fortement varier, notamment selon la surface à chauffer. En ce qui concerne le prix par m², le prix d'une PAC hydrothermique est comparable à celui d'une PAC géothermique :

Prix d'une pompe à chaleur hydrothermique
Surface à chauffer Prix pompe à chaleur hydrothermique (pose comprise)
150 m2 De 12 000 à 27 750 €
200 m2 De 16 000 à 37 000 €

Source : sites de différents fabricants

Comment choisir son type de pompe à chaleur ?

Bien choisir son type de pompe à chaleur implique de se poser les bonnes questions. Ce choix doit en effet prendre en compte différents critères, dont essentiellement les besoins du logement et ses caractéristiques, ainsi que le budget à allouer. Ainsi, pour savoir quel type de pompe à chaleur est adapté à son logement, il faut considérer :

 La puissance de la pompe à chaleur : il est généralement conseillé de réaliser un bilan thermique avant de faire installer une pompe à chaleur. Cette opération, réalisée par un professionnel qualifié, permettra de déterminer la puissance idéale de la pompe à chaleur et ainsi le type d'appareil adapté. Les critères analysés pour établir un bilan thermique sont par exemple la surface du logement, le climat, l'isolation, etc. ;

 Les besoins du logement : il faut se demander si l'on veut que la pompe à chaleur assure à la fois le chauffage et l'eau chaude par exemple. Cela élimine notamment la pompe à chaleur air air, qui ne peut pas produire de l'eau chaude. Pour ceux qui ne souhaitent pas disposer d'un chauffage d'appoint, il sera préférable d'opter pour une pompe à chaleur géothermique, etc. ;

 Les caractéristiques du logement : chaque type de pompe à chaleur nécessite un certain nombre de prérequis. Par exemple, la pompe à chaleur air eau nécessite de disposer d'un système de chauffage central. La pompe à chaleur géothermique exige quant à elle de disposer d'un terrain assez vaste pour accueillir les capteurs. Enfin, la pompe à chaleur eau eau n'est possible que si le logement est situé à proximité d'une source d'eau, etc. Voilà pourquoi les caractéristiques du logement sont déterminants ;

 Le budget : toutes les pompes à chaleur impliquent un important investissement de départ. Toutefois, une pompe à chaleur air air serait la moins chère pour des petits budgets. Il faut néanmoins se rappeler qu'elle n'est pas éligible à toutes les aides. Les autres modèles sont plus onéreux, mais les aides peuvent en faciliter le financement. Ils seront rentabilisés assez rapidement. Ils sont toutefois plus adaptés aux grands logements ayant une consommation électrique relativement élevée.

telephone

❓ Quelle pompe à chaleur choisir ?

Faites appel à nos experts Selectra afin de choisir la pompe à chaleur parfaite pour votre logement au :

09 71 07 88 47 OU

Comment entretenir une pompe à chaleur ?

Peu importe le modèle, la pompe à chaleur est soumise à un entretien obligatoire tous les deux ans (tous les 5 ans pour les PAC d'une puissance de plus de 70 kW). Cela est prévu par le décret n° 2020-912 du 28 juillet 2020 dicté par le Ministère de la Transition écologique. Cet entretien réglementaire doit être réalisé par un professionnel RGE et QualiPAC. Pendant l'intervention, le professionnel devra effectuer les contrôles suivants :

  • Contrôler le compresseur ;
  • Mesurer et vérifier les performances de la PAC ;
  • Vérifier l'étanchéité du circuit ;
  • Contrôler le raccordement et l'état de toutes les connexions électriques ;
  • Nettoyer le système ;
  • Inspecter l'ensemble de l'équipement.

En dehors de la révision obligatoire, il est aussi conseillé d'avoir un entretien de sa pompe à chaleur régulièrement. Plusieurs vérifications peuvent être effectuées par soi-même :

Pour une pompe à chaleur aérothermique

  • Nettoyer le borne extérieure ;
  • Dépoussiérer et laver les bouches d'insufflation intérieures ;

Pour une pompe à chaleur géothermique

  • Vérifier la pression du module hydraulique. Celle-ci doit se situer entre 1 et 1,5 bar. Si elle baisse trop fréquemment, cela peut témoigner d'une panne plus sérieuse ;
  • Vérifier le niveau du liquide caloporteur. À savoir que celui-ci doit être changé complètement tous les 5 ans.

FAQ

Quelle est la durée de vie d’une pompe à chaleur ?

La durée de vie d'une pompe à chaleur est généralement de 15 à 20 ans. Elle peut toutefois varier d'un fabricant à un autre. Aussi, elle peut augmenter ou diminuer selon le niveau d'entretien apporté à l'appareil. Mieux la PAC est entretenue, plus elle conservera sa longévité et ses performances.

Est-ce que la pompe à chaleur est économique ?

Le plus grand avantage de la pompe à chaleur est qu'elle est très économique. Même si elle consomme de l'électricité, elle produit toujours plus d'énergie qu'elle n'en consomme. Ainsi, dans des conditions optimales, la pompe à chaleur peut faire réaliser jusqu'à 75 % d'économies sur les factures de chauffage.

Concrètement, selon les calculs de l'ADEME, une pompe à chaleur air eau peut faire réaliser 900 € d'économies par an, par rapport à une chaudière classique au fioul dans une maison de 120 m2 habitée par 4 personnes. À ce rythme, et grâce aux aides de financement attribuées par l'État, elle se rentabilise en 5 à 10 ans d'utilisation.

Quelle est la consommation d’une pompe à chaleur ?

Il n'est pas évident de calculer précisément la consommation d'une pompe à chaleur parce qu'un très grand nombre d'éléments peuvent influencer ce calcul : le type de PAC, la puissance et la performance de l'appareil, le niveau d'isolation de la maison, les habitudes de consommation de chacun, etc.

En revanche, si l'on se base sur les données estimées par l'ADEME, on sait que :

  • Une pompe à chaleur aérothermique consomme en moyenne 51 kWh / m² / an ;
  • Une pompe à chaleur géothermique consomme en moyenne 35 kWh / m² / an.

Ainsi, nous pouvons utiliser la formule suivante pour chiffrer la consommation moyenne d'une pompe à chaleur :

Consommation annuelle de la PAC = consommation par m2 X surface du logement

Consommation électrique moyenne d'une pompe à chaleur
Logement Pompe à chaleur aérothermique Pompe à chaleur géothermique
100 m2 5 100 KWh / an 3 500 kWh / an
150 m2 7 650 kWh / an 5 250 kWh / an
200 m2 10 200 kWh / an 7 000 kWh / an

Y-a-t-il des aides pour avoir une pompe à chaleur ?

Le gouvernement a mis en place différents dispositifs d'aides pour encourager les particuliers à investir dans des systèmes plus performants et écologiques, afin de répondre aux enjeux de la transition énergétique. La pompe à chaleur - étant très efficace et valorisant les énergies renouvelables - est naturellement éligible à ces aides (seule la pompe à chaleur air air n'est pas concernée). Ainsi, pour l'installation d'une pompe à chaleur, un particulier peut bénéficier de :

  • La prime énergie : elle est le plus souvent accordée par les fournisseurs d'énergie, dans le cadre du dispositif des Certificats d'économies d'énergie (CEE). Son montant varie entre 2 500 et 4 000 €, selon les ressources, pour le remplacement d'une vieille chaudière par une PAC ;
  • MaPrimeRénov : cette aide est versée par l'Anah. Son montant varie entre 4 000 et 10 000 €, selon les ressources du foyer ;
  • L'éco-PTZ : il s'agit d'un prêt à taux nul réservé au financement de travaux d'amélioration de la performance énergétique. Il est possible de financer une seule opération ou un groupe de travaux, pour une valeur maximale de 50 000 € ;
  • La TVA réduite : la TVA passe de 20 % à 5,5 % sur la facture de l'artisan. Cette réduction s'applique sur l'achat de l'appareil et des accessoires associés.

Qu’est-ce que le COP (coefficient de performance) d'une pompe à chaleur ?

Le COP ou coefficient de performance est l'indice qui permet de mesurer l'efficacité de la pompe à chaleur. Par définition, il s'agit du rapport entre l'énergie que l'appareil consomme et celle qu'il produit. Plus le COP est élevé, plus la PAC est performante. Aujourd'hui, les modèles les plus efficaces ont un COP de 7, ce qui signifie qu'ils sont en mesure de produire 7 kWh d'énergie thermique pour chaque kWh consommé.

C'est une valeur à vérifier absolument avant de choisir sa pompe à chaleur, car c'est ce qui permet de garantir les économies d'énergie. Aujourd'hui, on parle aussi de SCOP (COP saisonnier) qui indique le rapport entre la quantité de chaleur produite et l'énergie utilisée pendant toute une période de chauffe, pour encore plus de précision.

C’est quoi la pompe à chaleur pour une piscine ?

Une pompe à chaleur pour piscine fonctionne exactement comme une pompe à chaleur classique. La seule différence est qu'au lieu de chauffer un logement, elle va chauffer l'eau du bassin, en utilisant le même principe : puiser les calories présentes dans l'air. Ce sont généralement des pompes à chaleur air eau.

La pompe à chaleur est de plus en plus utilisée aujourd'hui, car elle représente une solution de chauffage pour piscine très performante et écologique - permettant d'économiser sur la consommation électrique de la piscine. Elle permet aussi aux utilisateurs de prolonger l'utilisation de leur piscine, car la pompe à chaleur reste efficace jusqu'à une certaine température. Elle a généralement un point de bivalence à 15 °C, et parfois même jusqu'à 5 °C sur certains modèles.

Il est tout à fait possible de disposer d'une seule pompe à chaleur pour chauffer à la fois son logement et sa piscine, à condition que la piscine soit installée suffisamment à proximité.

Mis à jour le