Subventions panneaux solaires : quelles sont les aides en 2021 ?

Passez à l'énergie solaire !

Faites une simulation en ligne gratuitement avec Comwatt !

Simuler mes économies

L’État et les collectivités locales proposent des subventions dédiées aux panneaux solaires afin d’encourager les consommateurs à lancer leur projet solaire. La démocratisation de l’accès aux travaux d’éco-rénovation s’inscrit dans le processus global de transition énergétique, avec le déploiement des énergies renouvelables telles que l'énergie solaire. Prime à l’autoconsommation, éco-prêt à taux zéro, MaPrimeRénov’, etc : quelles sont les aides existantes et leur montant ? Comment en bénéficier ? Toutes les réponses sont présentées dans cet article.


La prime à l’autoconsommation photovoltaïque

Qu’est-ce que la prime à l’autoconsommation photovoltaïque ?

panneau-solaire

Lancée le 10 mai 2017 par l’État, cette subvention s’adresse aux particuliers et aux professionnels qui souhaitent installer des panneaux solaires en autoconsommation partielle avec vente du surplus produit.

Elle vise à inciter les Français à s’engager concrètement en faveur des énergies renouvelables.

Quel est le montant de la prime à l’autoconsommation photovoltaïque ?

La somme versée par l’État dans le cadre de cette aide pour les panneaux solaires dépend de la puissance de l’installation.

Les montants de la prime à l'autoconsommation photovoltaïque constatés sont les suivants :

Prime à l’autoconsommation : les montants
Puissance déclarée Somme versée pour 1 kWc
Inférieure ou égale à 3 kWc 380 €
3 à 9 kWc 280 €
9 à 36 kWc 160 €
36 à 100 kWc 80 €

Prix TTC constatés au 3e trimestre 2021 (Installation de Panneaux Solaires - Bercy Infos).

Comment la prime à l’autoconsommation est-elle versée ? La prime à l’autoconsommation est versée automatiquement pendant 5 ans par EDF Obligations d’Achat (EDF OA), une fois le raccordement des panneaux solaires au réseau effectué. Par exemple, pour une installation de 3 kWc, le montant annuel versé sur 5 ans est de 228 € : cela fait donc une aide d’un montant total de 1 140 € sur 5 ans.

Qui est éligible à la prime d’autoconsommation photovoltaïque ?

Pour bénéficier de la prime à l’autoconsommation, il convient de remplir 3 critères d’éligibilité :

  1. Être en autoconsommation avec revente de surplus d'énergie solaire : l’électricité produite est utilisée pour l’habitation et le surplus est injecté sur le réseau d’électricité public ;
  2. Choisir un installateur RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) ;
  3. Respecter plusieurs conditions techniques : l’installation solaire doit être posée parallèlement au toit sur une toiture plate ou faire office de brise-soleil, bardage, allège, garde-corps, pergola, ombrière ou mur-rideau.

La prime à l’autoconsommation est-elle valable pour une résidence secondaire ? Oui, la prime à l’autoconsommation peut être accordée à tout type de résidence, à condition qu’elle remplisse les critères d’éligibilité décrits précédemment. Cependant, elle n'est pas valable pour les kits panneaux solaires (ce dispositif à monter soi-même n'est éligible à aucune aide).

Le tarif d’achat subventionné

tarif-achat

Lorsqu’un particulier ou un professionnel choisit de revendre tout ou partie de sa production d’électricité photovoltaïque, il peut bénéficier d’une subvention par le tarif d’achat du kWh en profitant du système d'obligation d'achat.

Depuis la loi du 10 février 2000, c’est EDF Obligation d’Achat (EDF OA) qui est mandaté par l’État pour racheter l’électricité photovoltaïque produite par les particuliers et les professionnels.

Ces derniers signent un contrat avec EDF OA pour vendre le kWh d’électricité à un prix subventionné par l’État et garanti pendant 20 ans. Cela peut donc s’avérer particulièrement avantageux sur le long terme.

Interdiction de cumuler primes et tarifs de l'obligation d'achat avec d'autres aides L'article 13 de l'arrêté tarifaire du 06 octobre 2021 précise que :
"Le producteur ne peut pas cumuler pour une même installation les primes et tarifs [...] avec un autre soutien public financier à la production d'électricité, provenant d'un régime d'aides local, régional, national ou de l'Union européenne."

Le tarif d’achat est fixé chaque trimestre par arrêté. Comme l’indique le tableau ci-dessous, il varie selon la puissance de l’installation et l’utilisation des panneaux photovoltaïques :

Montant des tarifs d’achat par EDF OA
Puissance déclarée Tarif d'achat du kWh
(Autoconsommation partielle)
Tarif d'achat du kWh
(Vente totale)
Inférieure ou égale à 3 kWc 0,10 € 0,1789 €
Inférieure ou égale à 9kWc 0,10 € 0,1521 €
Inférieure ou égale à 36 kWc 0,06 € 0,1089 €
Inférieure ou égale à 100 kWc 0,06 € 0,0947 €

Prix TTC constatés en au 3e trimestre 2021 (selon In Sun We Trust, Aides Panneaux Solaires).

La revente d’électricité à EDF OA permet de rentabiliser plus rapidement l’installation photovoltaïque. Sur 20 ans, cela peut représenter plus de 2 000 €.

Est-il possible de revendre son surplus à EDF OA si je suis chez un autre fournisseur ? Oui, il est possible de revendre sa production d’électricité à EDF OA même en étant chez un autre fournisseur d’électricité. EDF OA a un statut distinct des autres fournisseurs d’électricité, puisqu’il est mandaté par l’État pour accomplir cette mission.

Les subventions locales pour l’installation de panneaux solaires

Afin de promouvoir l’utilisation des énergies renouvelables, les collectivités locales proposent souvent des aides pour l’installation de panneaux solaires.

Ces subventions permettent également aux collectivités locales d’atteindre plus facilement les objectifs chiffrés concernant les énergies renouvelables qui leur sont fixés par l’État.

Vous envisagez l'installation de panneaux solaires ? Pour obtenir des conseils sur le financement ou encore l'installation de vos panneaux solaires ☀️, contactez gratuitement un conseiller Selectra au :
☎️ 01 82 88 99 67

Les subventions pour l'installation de panneaux solaires en fonction des collectivités

Subvention panneaux solaires d'Anor

La ville d’Anor, située dans le département du Nord, propose une aide financière pouvant aller jusqu’à 2 700 € pour la mise en place d’une installation solaire en autoconsommation partielle ou totale.

Comme pour la plupart des subventions, le montant de l’aide est fixé selon la puissance de l’installation photovoltaïque :

Subvention panneaux solaires de la ville d'Anor
Puissance déclarée Montant de la subvention
Inférieure ou égale à 3 kWc 1 200 €
Inférieure ou égale à 9 kWc 1 800 €
Inférieure ou égale à 36 kWc 2 700 €

Prix TTC constatés en juillet 2020 (Dossier de presse - Ville d'Anor).

Cette aide est accordée sous conditions d’éligibilité (modalités précisées dans le dossier de presse de la Ville d'Anor).

Subvention panneaux solaires de Bordeaux Métropole

Les habitants des 28 communes de Bordeaux Métropole peuvent bénéficier de l’aide Marénov pour leur installation photovoltaïque : la collectivité finance 20% du montant total TTC du devis présenté (fourniture du matériel et pose inclus). Cette somme est plafonnée à 1 000 €.

Les conditions d’éligibilité sont les suivantes :

  • Il s’agit d’une installation d’autoconsommation partielle ou totale (pas d’installation en vente totale) ;
  • Les revenus du foyer sont inférieures à 80 000 €/an ;
  • L’installation est située dans une résidence principale construite depuis plus de 15 ans.

Il est possible de déposer une demande d’aide sur le site Marénov Bordeaux Métropole.

Subvention panneaux solaires de Bourg-en-Bresse

Le Fonds Énergies Renouvelables de la CA3B propose une subvention pour l’installation de panneaux solaires pouvant s’élever jusqu’à 1 000 €.

Subvention panneaux solaires de La Cali

L’aide de La Cali pour une installation photovoltaïque en autoconsommation peut aller jusqu’à 2 000 €.

Les conditions d’éligibilité sont les suivantes :

  • L’habitation est construite depuis plus de 2 ans ;
  • L’habitation est située sur le territoire de La Cali ;
  • C’est le propriétaire qui effectue la demande d’aide ;
  • Les travaux d’installation sont réalisés par un artisan certifié RGE.

Subvention panneaux solaires de l'Essonne

30% du montant des travaux (de 3 000 à 6 000 € HT uniquement) : c’est l’aide que propose le département de l’Essonne pour soutenir les projets photovoltaïques de ses résidents.

La prime éco-logis 91 correspond donc à un montant de 900 à 1 800 €, auquel s’additionne un bonus écologique de 500 € pour inciter à l’installation de panneaux solaires. D’autres bonus peuvent également s’y ajouter : suppression du fioul et précarité énergétique. En tout, la prime éco-logis 91 peut atteindre 3 800 €.

Cette aide est accessible sans conditions de ressources (sauf le bonus « précarité énergétique »).

Attention, la prime éco-logis 91 n’est disponible que jusqu’au 31 décembre 2021 !

Subvention panneaux solaires du Grand-Est

Le Grand-Est a mis en place une aide destinée aux professionnels uniquement : bailleurs sociaux, entreprises agricoles, associations, copropriétés, grande distribution, etc.

Le montant de cette subvention est de 200 à 300 €/kWc.

Pour être éligible à cette aide, l’entreprise doit pouvoir prouver que l’installation lui permet de consommer au moins 70% de l’électricité produite et que la part restante est revendue à EDF OA.

Subvention panneaux solaires de Provence

Une aide est proposée aux habitants par le département des Bouches-du-Rhône : il propose de financer les projets solaires à hauteur de 25% du montant total du devis TTC, dans une limite fixée à 3 000 €.

Les conditions d’éligibilité sont simples :

  • Les travaux d’installation solaire doivent concerner une résidence principale ;
  • L’habitation doit avoir été construite avant le 1er janvier 2020 ;
  • Les revenus du foyer doivent être inférieurs au plafond fixé (conditions sur le site Provence Éco-Rénov).

Subvention panneaux solaires de Toulouse Métropole

Les particuliers et les entreprises basés dans l’une des 37 communes de Toulouse Métropole peuvent toucher l’aide de cette collectivité.

Cette aide concerne les projets solaires photovoltaïques d’injection ou d’autoconsommation collective ou individuelle (en toiture, au sol ou en ombrière).

Le montant couvre 25% du coût de l’installation solaire, dans une limite fixée selon la puissance déclarée (plafond maximal de 15 000 €). Le taux de 25% est calculé par rapport au coût moyen déterminé par Hespul et l’Ademe.

Le montant de l’aide dépend du coût de l’installation photovoltaïque :

  • Le montant total de l’investissement ne dépasse pas le coût moyen : l’aide s’élève à 25% du prix des travaux ;
  • Le montant de l’investissement dépasse le coût moyen : l’aide correspond alors à 25% du coût moyen.

Il n’existe qu’une seule condition d’éligibilité pour bénéficier de l’aide de Toulouse Métropole : l’installation solaire doit être posée sur un bâtiment construit depuis plus de 2 ans.

La TVA sur les panneaux solaires

Il faut savoir que le taux de TVA appliqué diffère selon le type d’installation. Cela contribue à rendre les projets solaires plus accessibles.

La TVA pour le solaire photovoltaïque

Le taux de TVA est déterminé par rapport à la puissance de l’installation photovoltaïque :

  • TVA à 10% pour les installations photovoltaïques d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc ;
  • TVA à 20% pour les installations de puissance supérieure.

La TVA pour le solaire thermique et aérovoltaïque

Les projets d’installations solaires thermiques et aérovoltaïques sont soumis à une TVA à taux réduit : il est fixé à 5,5%. Cette décision est inscrite dans la loi sur la Transition Énergétique.

Pour bénéficier de ce régime spécial de TVA, il convient d’installer les panneaux solaires dans un local à usage exclusif d’habitation.

La subvention panneau solaire MaPrimeRénov’

En quoi consiste MaPrimeRénov’ ?

ecorenovation

MaPrimeRénov a succédé au Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) en 2020, suite à l’application de l’article 15 de la Loi de Finances pour 2020.

En 2019, le gouvernement souhaitait refondre le système des aides à la rénovation énergétique. C’est dans ce contexte qu’a été lancée MaPrimeRénov’. Cette subvention concerne de nombreux travaux énergétiques, dont les installations solaires. Il est à noter toutefois que MaPrimeRénov' n'est valable que pour les panneaux photovoltaiques et non panneaux solaires thermiques.

MaPrimeRénov’ s’adresse principalement aux foyers disposant des revenus les plus modestes.

CITE et MaPrimeRénov’ : quelles sont les différences ? MaPimeRénov se veut plus simple et plus juste que son prédécesseur : les conditions d’éligibilité sont différentes. Pour en bénéficier, le consommateur doit remplir un dossier en ligne. MaPrimeRénov’ est versée à la fin des travaux, alors qu’il fallait attendre l’année suivante pour obtenir la réduction fiscale liée au CITE. Enfin, MaPrimeRénov’ ne permet pas de financer les travaux de domotique, contrairement au CITE.

Quel est le montant de MaPrimeRénov ?

Le montant de MaPrimeRénov pour une installation solaire peut atteindre 8 000 € dans certains cas. Le tableau ci-dessous précise les sommes :

MaPrimeRénov' : le montant des subventions pour l'installation de panneaux solaires
Type de travaux Montant pour les ménages modestes Montant pour les ménages très modestes
Chauffe-eau solaire individuel (CESI) 3 000 € 4 000 €
Chauffage solaire combiné (CSC) 6 500 € 8 000 €

Prix TTC officiels communiqués en janvier 2021 (Dossier de presse - MaPrimeRénov').

MaPrimeRénov’ est-elle cumulable avec d’autres aides ? Oui, MaPrimeRénov’ est cumulable avec les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE), l’Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ), les aides locales et le chèque énergie. C’était également le cas avec le CITE.

Quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Pour bénéficier de MaPrimeRénov’, il faut répondre à 4 critères :

  • Disposer de revenus modestes : les plafonds varient selon le nombre de personnes composant le ménage et la région d’habitation ;
  • Avoir un logement construit depuis plus de 2 ans à usage de résidence principale et situé en France Métropolitaine ou en Outre-mer ;
  • Réaliser des travaux éligibles : chauffage solaire combiné ou chauffe-eau solaire individuel ;
  • Faire appel à un artisan labellisé RGE.

Panneaux solaires subventions : les aides de l’ANAH

Aides de l’ANAH : qu’est-ce que c’est ?

Des aides financières pour les travaux de rénovation des logements sont attribuées par l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat). L’installation de panneaux photovoltaïques est éligible à cette subvention.

Qui est éligible aux aides de l’ANAH ?

Les critères d’éligibilité aux aides de l’ANAH sont nombreux :

  • La demande doit être déposée en amont du début des travaux ;
  • Le logement est construit depuis plus de 15 ans ;
  • Les travaux de rénovation effectués permettent d’optimiser l’efficacité énergétique du logement d’au moins 25% ;
  • Le coût total des travaux pouvant être subventionnés est en dessous de 20 000 € ;
  • Le foyer doit justifier de ressources inférieures à certains plafonds ;
  • Le demandeur doit être accompagné par un opérateur-conseil spécialisé.

Le Plan Solaire 2021

Qu’est-ce que le Plan Solaire ?

definition

Le nouveau Plan Solaire, lancé par Elisabeth Borne en février 2020, inclut plusieurs mesures phares.

Parmi celles-ci : le relèvement du seuil au-delà duquel il est nécessaire de réaliser un appel d’offre afin d’installer un projet photovoltaïque. Autrefois fixé 100 kWc, il passe à 500 kWc.

Cette mesure s’applique aux grandes installations solaires : elle s’adresse donc principalement aux professionnels. En effet, le relèvement du seuil vise à encourager les agriculteurs et les entreprises à monter des projets solaires pouvant être rentabilisés plus facilement.

Place au Soleil 2019 : les mesures pour le solaire photovoltaïque et pour le solaire thermique

Le Plan Solaire 2021 fait suite au programme Place au Soleil 2019 mis en place par Sébastien Lecornu en 2018. L'avenir du solaire en France était déjà scruté de près par l'État. L’objectif de ce travail était de créer une mobilisation de tous les acteurs pouvant agir sur le déploiement des projets solaires en France.

Ce programme proposait différentes mesures concernant notamment l’augmentation des aides de l’État pour l’installation d’un chauffe-eau solaire ou de matériel thermo-solaire. Place au Soleil 2019 prévoyait aussi de renforcer les exigences qualité liées aux installateurs de panneaux solaires pour l’autoconsommation.

L’Éco-prêt à 0% 2021 (Éco-PTZ)

Définition de l’Éco-prêt à 0%

L’Éco-PTZ, également appelé éco-prêt à taux zéro, est une subvention qui contribue au financement des travaux d’éco-rénovation sous le seuil de 30 000 €. Elle est destinée aux particuliers et aux copropriétés : le plafond du montant est de 10 000 € par logement.

Il est possible d’en bénéficier pour l’installation des panneaux solaires thermiques ou aérovoltaïques.

Travaux d’éco-rénovation : de qui s’agit-il ? On appelle « travaux d’éco-rénovation » tous les travaux permettant d’améliorer significativement l’efficacité énergétique d’un logement. L’éco-rénovation permet donc de rendre un logement moins énergivore et plus confortable, tout en réduisant ses émissions de CO2.

Quels sont les critères d’éligibilité à l’Éco-PTZ ?

L’obtention de l’éco-prêt à taux zéro pour un projet solaire est soumise à 3 conditions d’éligibilité :

  1. Installer des panneaux solaires aérovoltaïques ou thermiques ;
  2. Faire réaliser les travaux d’installation par un artisan labellisé RGE ;
  3. Pour les habitations situées en France métropolitaine : l’installation doit être effectuée dans un bâtiment construit avant le 1er janvier 1990 à usage de résidence principale ;
  4. Pour les habitations situées en outre-mer : le permis de construire du logement doit avoir été déposé avant le 1er mai 2010 ;
  5. Le demandeur doit être accompagné par un opérateur-conseil spécialisé.

Que se passe-t-il si j’ai déjà bénéficié du prêt à taux zéro auparavant ? Cela ne vous empêche pas de demander un nouveau prêt à taux zéro : cette démarche est autorisée depuis 2016. D’ailleurs, il faut savoir que l’Éco-PTZ est cumulable avec d’autres aides pour panneaux solaires telles que MaPrimeRénov’.

La nouvelle version de la prime énergie

Nouvelle prime énergie : de quoi s’agit-il ?

like

Grâce à la prime énergie, les consommateurs peuvent troquer leur ancien chauffage pour un système plus économe basé sur les énergies renouvelables.

La prime énergie est accordée par les fournisseurs d’électricité, de gaz, mais aussi de fioul et de carburant automobile. C’est pourquoi on entend parler de Prime Énergie EDF, prime énergie TotalÉnergies, prime énergie Engie, etc.

En effet, l’État demande à ces acteurs de contribuer à financer les travaux d’éco-rénovation des consommateurs afin de favoriser le processus de transition énergétique. En cas de non-respect des quotas de prime Énergie, les fournisseurs s’exposent à des pénalités financières conséquentes. En échange de la prime énergie, les fournisseurs obtiennent de Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), ensuite transmis à l’État.

Pour bénéficier de la prime énergie dans le cadre de l’installation d’un chauffe-eau solaire individuel (CESI), les demandeurs doivent respecter les obligations suivantes :

  • Faire appel à un installateur RGE Qualibat 2020 ;
  • Installer des capteurs solaires certifiés Solar Keymark ou CST Bat ;
  • Faire préciser le type de travaux effectués dans la facture.

Quel est le montant de la prime énergie ?

La somme versée dans le cadre de la prime énergie dépend de plusieurs facteurs :

  • La situation géographique de l’installation ;
  • Les spécificités du logement ;
  • Le type de travaux d’éco-rénovation à effectuer.

Le versement de la prime énergie s’effectue sous forme de lettre-chèque.

Comment bénéficier de la prime énergie ?

Tous les consommateurs ne sont pas éligibles à l’éco-prime énergie. En effet, cette subvention est accordée sous plusieurs conditions :

  • Être âgé de plus de 18 ans et être un consommateur particulier ;
  • Financer soi-même les travaux d’éco-rénovation ;
  • S’inscrire sur le site d’un fournisseur qui propose la prime énergie, et ce, en amont de tout engagement (signature de devis ou de bon de commande, versement d’un acompte, etc) ;
  • Ne pas avoir reçu de prime d’énergie de la part d’un autre fournisseur pour les travaux concernés, ni d’autre aide financière liée aux Certificats d’Économies d’Énergie ;
  • Ne pas dépasser les plafonds de revenus ;
  • Réaliser les travaux pour une habitation située en France métropolitaine (Corse et DOM-TOM exclus) et construite depuis plus de 2 ans lors de l’engagement des travaux.

FAQ

Subventions pour les panneaux solaires après installation : est-ce possible ?

Une fois les panneaux solaires installés, il est possible de bénéficier d’une exonération totale.

Pour les installations de puissance inférieure ou égale à 3 kWc

montants

Si la puissance mentionnée sur le contrat signé avec EDF OA est inférieure ou égale à 3 kWc, le montant généré par la revente d’électricité photovoltaïque n’est pas compté dans les impôts sur le revenu : le consommateur bénéficie alors d'une exonération totale. Cela est valable pour les installations en vente totale et pour celles en autoconsommation avec vente du surplus.

Pour bénéficier de l’exonération, l’installation doit être raccordée au réseau Enedis en deux points au maximum l’installation et ne doit pas être liée à une activité professionnelle.

L’exonération est-elle applicable pour les propriétaires de deux installations photovoltaïques de 3 kWc ? Oui, si chaque installation est dotée d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc, le propriétaire peut bénéficier de l’exonération.

Pour les installations de puissance supérieure à 3 kWc

Si la puissance mentionnée sur le contrat avec EDF OA est supérieure à 3 kWc, le revenu est pris en compte dans le cadre de l’impôt sur le revenu. Il est alors conseillé de déclarer les revenus de la vente d’électricité sous le régime Micro-BIC (bénéfices industriels et commerciaux non-professionnels).

Deux cas de figure sont envisageables :

  • Si le chiffre d’affaires généré par la revente d’électricité ne dépasse pas 305 €, le montant n’est pas imposable. Il doit toutefois être déclaré ;
  • Si le chiffre d’affaires dépasse 305 € : 29% de celui-ci sont imposables. Un taux de prélèvements sociaux de 15,5% peut ensuite être appliqué si la somme dépasse 61 €.

Que se passe-t-il si la vente de l’électricité génère un chiffre d’affaires situé entre 70 000 et 247 000 € ? Dans ce cas, il convient de déclarer les revenus photovoltaïques sous le régime du réel simplifié (RRS). Il est alors possible de récupérer la TVA sur une partie du devis en fournissant plusieurs pièces justificatives. Cette démarche nécessite l’intervention d’un expert-comptable : elle est donc réservée aux chiffres d’affaires les plus conséquents.

Panneau solaire à 1 €, arnaque ou réalité ?

Les installations de panneaux solaires gratuites ou à 1 € sont impossibles.

Il s'agit de propositions mensongères, voire d'arnaques. L’État propose de nombreuses aides et subventions pour les panneaux solaires, mais il ne peut procéder au don de matériel.

Les arnaques liées à l’installation de panneaux solaires financés par l’État ou à 1 € sont courantes :

  • L’arnaque « panneaux solaires gratuits » : il s’agit souvent d’un démarchage téléphonique abusif. Le commercial affirme que le consommateur est éligible à une aide de l’État et qu’il peut bénéficier de panneaux gratuits ;
  • L’arnaque « panneaux solaires à 1 € » : un commercial téléphone au consommateur est lui assure encore qu’il est éligible aux actions du Plan « Place au Soleil ». Mais encore une fois, il s’agit d’une publicité frauduleuse.

En conclusion, les annonces qui promettent des panneaux solaires gratuits ou payés par l’État sont toujours suspectes.

Comment estimer le montant des subventions panneaux solaires en France ?

Il existe de nombreux simulateurs d'aides en ligne. Cependant, le montant définitif de l’aide n’est fixé que lors de la validation de la demande.

L’État met à disposition des consommateurs un outil de simulation gratuit nommé SIMUL’AIDES.

Quelles sont les subventions pour les panneaux thermiques ?

Il existe plusieurs aides pour l’installation de panneaux thermiques. Le tableau ci-dessous fait le point sur les aides disponibles et leur domaine d’application :

Quelles subventions panneaux solaires pour quels travaux d'installation ?
Subvention panneau solaire Panneaux thermiques Panneaux aérovoltaïques Panneaux photovoltaïques
Prime à l'autoconsommation Non Entre 80 et 380 €/kWc Entre 80 et 380 €/kWc
Tarif d'achat subventionné (avec EDF OA) Non Entre 0,06 et 0,1789 €/kWh Entre 0,06 et 0,1789 €/kWh
Aides locales Selon collectivités locales Selon collectivités locales Selon collectivités locales
TVA réduite Taux à 5,5% Taux à 5,5%
  • Taux à 10% pour les installations de puissance inférieure ou égale à 3 kWc ;
  • Taux à 20% pour les installations de puissance supérieure à 3 kWc.
MaPrimeRénov' Oui Oui Non
Aides de l'ANAH Oui Oui Oui
Éco-PTZ Oui Oui Non

À quelles subventions panneaux solaires êtes-vous éligibles ? Pour obtenir des conseils sur le financement de votre installation solaire, contactez gratuitement un conseiller Selectra au :
☎️ 01 82 88 99 67

Mis à jour le