chaudiere

Chaudières : comment choisir la meilleure pour votre foyer ?

Mis Ă  jour le
min de lecture
chaudiere

❓ Besoin d'aide pour choisir votre chaudière ?

En contactant Selectra, nos experts vous guideront vers la meilleure chaudière pour vous au :

09 74 59 22 89 OU
contrat

❓ Besoin d'aide pour choisir votre chaudière ?

Demandez conseils pour installer et acheter votre chaudière.

Quelle chaudière choisir ? Entre les modèles électriques, au gaz, à bois, au fioul ou nouvelle génération, il est difficile de s’y retrouver ! Lorsque l’on choisit sa chaudière, différents paramètres sont à prendre en compte comme l’installation, l’entretien, les économies d’énergie réalisables, son confort… Prix-elec propose un guide complet sur les chaudières, les avantages et inconvénients des différents systèmes, leurs particularités et le budget à prévoir.

Toutes les chaudières existantes
Type de chaudières Caractéristiques À partir de 
⚡ Les chaudières électriques Fonctionne à l'électricité 1 500 € 
🔥 Les chaudières à gaz Chaudière alimentée par le gaz naturel ou du gaz propane 1 600 € 
💧  La chaudière à condensation Il s'agit de la chaudière la plus performante du marché. Elle peut être alimentée par du gaz, du bois ou du fioul. 3 000 €
💦 La chaudière basse température Alimentée avec du gaz, la chaudière va limiter la température de chauffe de l'eau. C'est la chaudière avec un rendement élevé. 3 000 €
🪵 La chaudière à bois Cette chaudière est alimentée avec du bois 4 000 € 

Quels sont les différents types de chaudière ?

chaudiere

Les différents modèles de chaudière se distinguent par le type de combustible (gaz, fioul, bois, GPL), le type de pose (murale ou au sol), la technologie utilisée (basse température ou à condensation) et le système d'évacuation des fumées.

Faisons le point sur les principaux types de chaudière que l’on trouve actuellement sur le marché :

  1. Les chaudières électriques;
  2. Les chaudières à gaz ou une chaudière à condensation gaz ;
  3. Les chaudières à condensation ;
  4. Les chaudières à basse température ;
  5. Les chaudières à bois.

Quelles sont les différences entre une chaudière au sol et une chaudière murale ? Une chaudière murale s’installe contre un mur, elle a donc l’avantage d’être compacte. Elle est particulièrement adaptée aux appartements et aux maisons de petite surface. La chaudière au sol est plus volumineuse. Elle est souvent accompagnée d’un ballon d’eau chaude de grande capacité et nécessite alors d’être installée hors des pièces de vie. Elle est pensée pour chauffer entièrement une grande maison. Les chaudières au sol sont plus robustes, puissantes et coûteuses que les chaudières murales.

La chaudière électrique

Les chaudières électriques conviennent tout particulièrement aux petites surfaces et aux logements en location. Ce type de chaudière peut produire de la chaleur de différentes façons :

  1. Par une résistance électrique immergée dans l’eau ;
  2. Par ionisation : des électrons sont enlevés ou ajoutés à des molécules afin d’augmenter leur charge électrique. C’est le même principe que celui d’un four à micro-ondes ;
  3. Par induction : un Ă©lectroaimant produit de la chaleur qui est ensuite transmise au liquide caloporteur.

Faisons le point sur les avantages et les inconvénients de ce type de chauffage.

✅ Les avantages

La chaudière électrique présente de nombreux avantages :

  • C’est le dispositif le moins cher Ă  l’achat ;
  • Son installation ne nĂ©cessite pas l’intervention d’un professionnel ;
  • Ce système ne demande pas d’entretien rĂ©gulier ;
  • Le temps de chauffe est très rapide, sans attente ;
  • Elle offre un excellent confort thermique ;
  • SĂ»re et sĂ©curisĂ©e, elle n’émet ni odeur, ni COâ‚‚ ;
  • Le rendement est optimal, car aucune perte d'Ă©nergie n'existe lors de la production de chaleur.

❌ Les inconvénients

  • IndĂ©niablement, son principal inconvĂ©nient est son coĂ»t d’utilisation, l’électricitĂ© Ă©tant actuellement l’énergie la plus coĂ»teuse du marchĂ©. C’est pour cette raison que la chaudière Ă©lectrique ne s’utilise que pour des logements de petite surface.
  • Autre inconvĂ©nient Ă  prendre en compte : sa performance. ComparĂ©e Ă  d’autres systèmes de chauffage, la chaudière Ă©lectrique est moins performante. Elle ne bĂ©nĂ©ficie donc pas d’aides Ă  la rĂ©novation Ă©nergĂ©tique.

Le prix

Pour l’achat d’une chaudière électrique dite classique, il faut compter de 1 000 à 6 000 €. Pour une chaudière électrique à ionisation ou à induction, le coût est plus élevé. Il faut prévoir un budget entre 10 000 € et 16 000 €.

telephone

Faites des Ă©conomies sur vos factures d'Ă©nergie !

En contactant Selectra, comparez toutes les offres d'énergie et optez pour la moins chère au

09 74 59 22 19 OU

La chaudière au gaz

Les chaudières au gaz sont les modèles les plus plébiscités par les Français. Elles sont alimentées par le gaz naturel ou par du gaz propane. Ce dernier est contenu dans une cuve extérieure et concerne principalement les logements isolés et non reliés à l’ensemble du réseau.

✅  Les avantages

La chaudière au gaz compte principalement 5 avantages :

  • Son installation est facile ;
  • L’entretien est facile et peu coĂ»teux ;
  • Elle offre un très bon confort thermique grâce Ă  une production de chaleur rapide et homogène ;
  • Elle utilise une Ă©nergie relativement peu polluante ;
  • Le gaz naturel est encore bon marchĂ©.

❌ Les inconvénients

Pour faire son choix, il est important de connaître les inconvénients qu’entraîne l’achat d’une chaudière au gaz :

  • Si le prix du gaz naturel est encore bon marchĂ©, ce n’est pas le cas du propane. Sachant que son prix ne tient pas compte de la mise Ă  disposition et de l’entretien de la citerne ;
  • De base, les modèles de chaudière Ă  gaz sont plus chers que ceux Ă  l’électricitĂ© ;
  • L’entretien d’une chaudière Ă  gaz est essentiel afin de ne pas provoquer de graves accidents domestiques comme une intoxication au monoxyde de carbone ou une explosion.

Le prix

Pour l’achat d’une chaudière à gaz, il faut compter de 700 à 8 000 €. Tout dépend s’il s’agit d’une chaudière traditionnelle, à condensation ou hybride. À cela s’ajoute les frais d’installation, de 500 à 2 000 €, et le prix de l’entretien annuel compris de 80 à 250 €.

chaudiere

Quelle chaudière choisir ?

Faites vous accompagner avec un expert Selectra pour trouver la chaudière parfaite pour votre habitation au :

09 74 59 22 89 OU

La chaudière à condensation

La chaudière à condensation est aujourd’hui l’une des plus performantes du marché. Elle peut être à gaz, à bois ou au fioul. Qu’est-ce qu’il la différencie des chaudières classiques ? Au lieu de rejeter dans l’atmosphère les fumées et la vapeur d’eau issues de la combustion, la chaudière à condensation va récupérer ces fumées, les refroidir afin de créer de la vapeur d’eau, puis condenser cette vapeur afin d’augmenter la température du liquide caloporteur.

Vérifier que son système de chauffage est bien adapté à sa chaudière La chaudière à condensation n’est possible que si le particulier a installé des radiateurs à chaleur douce qui n’ont pas besoin d’une chaleur supérieure à 60° pour fonctionner. Avec un régime d’eau à 35° C, les sols chauffants sont les plus adaptés à ce système de chauffage.

✅ Les avantages d'une chaudière à condensation

Cette technologie présente 4 principaux avantages :

  • Elle amĂ©liore le rendement de votre chaudière d’environ 15 %...
  • … En diminuant la consommation d’énergie, permettant ainsi d’économiser jusqu’à 30% sur ses factures ;
  • Elle produit des fumĂ©es moins polluantes, car moins chaudes ;
  • Elle est relativement silencieuse et peut donc ĂŞtre installĂ©e en appartement.

❌ Les inconvénients

Efficace et rentable, la chaudière à condensation présente néanmoins deux inconvénients :

  • Elle rejette en moyenne 10 litres d’eau par jour. Il est donc indispensable que le particulier soit raccordĂ© au rĂ©seau des eaux usĂ©es ;
  • Comme pour une chaudière Ă  gaz, une chaudière Ă  condensation demande un entretien annuel obligatoire.

Le prix

Le prix d’une chaudière à condensation varie selon plusieurs facteurs : la puissance voulue, le modèle – au sol ou mural — et les options souhaitées… En moyenne, les prix varient entre 3 000 € et 7 000 €. À cela s’ajoute le prix de l’installation et de l’entretien annuel.

La chaudière basse température

Les chaudières classiques fonctionnent à une température d’eau élevée et rejettent des fumées également à haute température. Cela implique une forte dépense énergétique. A contrario, les chaudières basse température limitent la température minimale nécessaire et rejettent par conséquent des fumées à température plus basse. L’eau est alors chauffée à 50°C et non plus à 90°C. Par conséquent, les chaudières à basse température présentent un meilleur rendement que les chaudières à gaz standards.

âś… Les avantages

Ce système de chauffage possède de nombreux avantages :

  • Excellent rendement : de 90% Ă  95% ;
  • Prix accessible ;
  • Très bon confort thermique ;
  • Faible Ă©mission Ă  effet de serre ;

❌ Les inconvénients

Comme tous les systèmes, cette technologie possède des inconvénients :

  • Les radiateurs ou le chauffage au sol du logement doivent Ă©galement ĂŞtre Ă  basse tempĂ©rature pour pouvoir ĂŞtre raccordĂ©s ;
  • Ce système de chaudière n’est plus Ă©ligible aux aides financières proposĂ©es par l’État.

Le prix

Le prix d'une chaudière basse température varie en fonction de l’énergie choisie. Les chaudières basse température électriques ou au gaz sont plus accessibles que les chaudières basse température au fioul. En moyenne, il faut compter de 2 500 à 5 000 € pour l’achat d’un tel équipement.

La fin des chaudières basse température À terme, les chaudières basse température vont disparaître au profit des chaudières gaz à condensation. En effet, ce type de chaudière ne peut pas atteindre les exigences énergétiques fixées par la Directive Européenne Ecoconception qui impose un rendement global minimum de 86 % pour les chaudières.

La chaudière à bois

La chaudière à bois est une très bonne alternative à la chaudière à gaz à condensation. Le bois est aujourd’hui l’un des combustibles les moins chers du marché en plus d’être une source d’énergie renouvelable, son exploitation étant neutre en carbone.

Il existe aujourd’hui 3 sortes de chaudière à bois :

  1. La chaudière automatique à granulés de bois, aussi appelés pellets ;
  2. La chaudière automatique à bois hybride, qui utilise bûches et pellets comme combustibles ;
  3. La chaudière à chargement manuel à bois.

Associées à un ballon de stockage, les chaudières à bois peuvent aussi produire de l’eau chaude sanitaire.

La chaudière à granulés possède un meilleur rendement que la chaudière à bûches.

âś… Les avantages

Les avantages de la chaudière à bois sont nombreux :

  • Le bois est une Ă©nergie renouvelable ;
  • La combustion du bois ne rejette pas plus de gaz Ă  effet de serre dans l'atmosphère que lors de sa dĂ©composition naturelle ;
  • Le bois est un combustible peu coĂ»teux ;
  • L’investissement est raisonnable et peut ĂŞtre rĂ©duit grâce aux diffĂ©rentes aides financières mises en place par l’État, comme MaPrimeRĂ©nov’.

❌ Les inconvénients

Dans le cadre de l’installation d’une chaudière à bois, il faut prendre en compte plusieurs éléments :

  • Il s’agit d’un système de chauffage encombrant qui nĂ©cessite une grande surface ;
  • Il faut prĂ©voir un espace de stockage pour les bĂ»ches ou un rĂ©servoir pour les granulĂ©s ;
  • Le chargement manuel des bĂ»ches n’est pas toujours pratique ;
  • La chaudière Ă  pellets nĂ©cessite un budget plus Ă©levĂ© ;
  • La chaudière Ă  bois doit ĂŞtre rĂ©visĂ©e tous les ans et ramonĂ©e deux fois par an.

Le prix

Le prix de ce type de chaudière va varier en fonction du système choisi : bûches ou granulés. Il faut compter en moyenne de 2 000 à 20 000 €, hors pose et hors entretien annuel.

Quel est le prix d’une chaudière ?

Le prix d’une chaudière est extrêmement variable et dépend principalement du combustible utilisé et de la technologie choisie.

Les chaudières électriques ou au gaz représentent un investissement de départ abordable. Après le bois, le gaz naturel est le combustible le plus abordable du marché. Les chaudières à granulés sont les plus chères à l’achat, mais le prix du bois est peu élevé, ce qui en fait un investissement vite rentabilisé.

Récapitulatif des différents tarifs
Types de chaudières Prix d’achat (en moyenne et hors installation)
Chaudière électrique De 1 000 à 6 000 €
Chaudière à gaz classique De 700 à 8 000 €
Chaudière gaz à condensation De 3 000 à 7 000 €
Chaudière gaz à basse température De 2 500 à 5 000 €
Chaudière à bûches De 2 000 à 8 000 €
Chaudière à granulés de bois De 13 000 à 20 000 €

Tarifs relevés sur le site Travaux.com et Leprimeenergie.fr.

Quelle chaudière consomme le moins ?

Changer de chaudière est primordial si l’on souhaite améliorer le confort dans son logement tout en réduisant sa facture d’énergie. Quels sont les différents critères à prendre en compte et quelle est actuellement la chaudière la plus économique du marché ?

Les critères de consommation

Afin de déterminer quelle chaudière est la plus adaptée à son logement, il faut évaluer :

  1. Les besoins du foyer : est-ce que la chaudière doit alimenter le réseau de chauffage ou doit-elle également produire de l’eau chaude sanitaire (ECS) ?
  2. Quelle est la surface Ă  chauffer ? Combien de personnes vivent dans le logement ?
  3. Quel est l’espace disponible pour l’installation ? Faut-il prévoir des travaux ?
  4. Est-ce qu’il s’agit d’une résidence principale ou secondaire ?
  5. Quelle source d’énergie est déjà présente dans le logement : électricité, gaz, fioul ou bois ? Quelles sont les différentes possibilités de raccordement ?
  6. Calculer le coût de sa future chaudière sur une période de 10 à 15 ans en prenant en compte : le prix d’achat, le prix de l’énergie et le coût de l’entretien.
  7. La bonne isolation de la maison. En effet, les déperditions thermiques auront un impact important sur la consommation d’énergie et l’usage de la chaudière.

Quelle chaudière est la plus économique ?

Si on souhaite réaliser une économie à l’achat, alors la chaudière électrique ou à gaz classique sont les modèles plus abordables. Cependant, il est important de noter que ces modèles ne sont pas éligibles aux aides à la rénovation énergétique. Entre l’électricité et le gaz, l’énergie la moins chère à l’usage actuellement reste le gaz.

Si on désire acheter une chaudière rentable sur le long terme qui consomme peu, il est conseillé de privilégier les chaudières à condensation à gaz. Leur technologie permet de réaliser jusqu’à 30 % d’économie d’énergie sur l’année. Les chaudières à condensation à gaz sont éligibles au crédit d’impôt et à l’éco-prêt à taux zéro si le particulier réalise plusieurs travaux de rénovation en même temps.

Enfin, la chaudière la plus économique du marché sur le long terme reste la chaudière à bois. Si le prix d’achat est plus élevé, le bois reste en revanche l’énergie la moins chère.

Quel entretien pour une chaudière ?

ampoule

Faire entretenir sa chaudière par un professionnel est une obligation légale. Il est fortement conseillé de souscrire à un contrat d'entretien pour sa chaudière. Il s’agit, premièrement, d’une question de sécurité. Une chaudière mal réglée ou endommagée peut dégager du monoxyde de carbone, un gaz inodore, toxique et potentiellement mortel. Deuxièmement, une chaudière bien entretenue aura une plus longue durée de vie. On considère qu’une chaudière peut durer en moyenne jusqu'à 15 ans. Elle conserve plus longtemps ses performances et atteint de bons rendements. Enfin, en réalisant un entretien annuel, le particulier évite des pannes potentielles au pire moment de l’année : l’hiver !

Une fois par an, le chauffagiste vérifie l’état général de la chaudière, la rouille, le calcaire, l’installation… Puis procède à un nettoyage tout en vérifiant les réglages de l’appareil. Pour prouver son passage et le bon fonctionnement de la chaudière, le chauffagiste remet au particulier une attestation d’entretien.

Quelles aides financières pour une chaudière ?

Pour soutenir financièrement les ménages qui doivent changer leur chaudière et pour lutter contre le réchauffement climatique, l’État a mis en place de nombreuses aides pour l’achat de chaudières performantes peu énergivores. Ces aides concernent uniquement les chaudières à très haute performance énergétique (THPE) comme les chaudières à gaz à condensation et les chaudières à bois et à granulés de bois.

Parmi les aides proposées, on retrouve :

  1. MaPrimeRĂ©nov' ;
  2. L'éco-prêt à taux zéro ;
  3. La prime Coup de Pouce Chauffage ;
  4. Le Chèque Energie ;

Certaines de ces aides sont soumises à condition de ressources et ne concernent que les foyers à revenus modestes et très modestes. La plupart de ces primes peuvent être cumulées.

MaPrimeRĂ©nov'

Lancée depuis le 1ᵉʳ janvier 2020, MaPrimRénov’ est l’aide la plus simple et la plus accessible. Elle n’est pas versée par le Gouvernement mais par l’Agence Nationale de l’Habitat. Cette aide est soumise aux ressources du foyer.

MaPrimRénov’ est accessible aux propriétaires occupants ainsi qu’aux syndicats de copropriétaires. Le logement doit être la résidence principale du particulier et avoir plus de 15 ans.

Avant le démarrage des travaux, pour connaître son éligibilité et le montant de sa prime, il suffit d’effectuer une demande en ligne sur le site.

Je fais une simulation de mon aide

Attention ! À partir du 1ᵉʳ janvier 2023, les chaudières à gaz ne seront plus éligibles au dispositif MaPrimeRénov’.

L'éco-prêt à taux zéro

L’Éco-prêt à taux zéro est accessible à tous sans condition de revenus. Elle concerne les propriétaires ou copropriétaires qui souhaitent changer la chaudière de leur résidence principale.

Dans le cadre de l’éco-prêt à taux zéro, c’est l’État qui prend en charge les intérêts. Il est possible d’emprunter de 15 000 à 50 000 €, cela dépend des travaux que le particulier doit effectuer.

Attention ! Seuls les établissements bancaires habilités peuvent proposer un éco-prêt à taux zéro. Il est nécessaire de bien se renseigner auprès de sa banque.

La prime Coup de Pouce Chauffage

La prime Coup de Pouce Chauffage est une aide financière pour le remplacement d’une chaudière au charbon, au gaz ou au fioul par l’installation :

  • D’une chaudière biomasse ;
  • D’une pompe Ă  chaleur ;
  • D’un système solaire combinĂ© ;
  • D’un raccordement Ă  un rĂ©seau de chaleur alimentĂ© par des Ă©nergies renouvelables ;
  • D’une chaudière Ă  bois très performante.

Cette prime concerne aussi bien les locataires que les propriétaires et peut être utilisée pour une résidence principale ou secondaire. La prime Coup de Pouce Chauffage est ouverte à tous les ménages, cependant son montant variera en fonction des revenus fiscaux de référence de l’année N-2 (soit les revenus de 2020 pour une demande faite en 2022).

Le Chèque Energie

Le Chèque Énergie est une aide de l’Etat envoyée directement aux foyers français les plus modestes. Sa valeur est variable, car elle prend en compte :

  • Le nombre de personnes composant le foyer ;
  • Le revenu fiscal du foyer.

Les particuliers éligibles n’ont aucune démarche à effectuer. Le chèque énergie est envoyé une fois par an automatiquement.

Ce chèque énergie peut être utilisé pour :

  • Payer son fournisseur d’énergie ;
  • RĂ©aliser des travaux de rĂ©novation Ă©nergĂ©tique.

Dans le cadre d’un changement de chaudière, le chèque énergie doit être envoyé directement à l’entreprise qui effectue le changement de la chaudière et son installation.

Attention ! Les aides financières ne sont accessibles que si l’achat et l’installation de la chaudière sont réalisés avec un professionnel chauffagiste labellisé RGE : Reconnu Garant de l’Environnement.

Comment fonctionne une chaudière ?

Une chaudière, qu’elle soit électrique, à gaz ou au fioul, a une mission unique : augmenter la température d’un liquide caloporteur, un fluide qui transporte de la chaleur, qui sera ensuite envoyé à des émetteurs de chaleur, comme les radiateurs, et, dans certains cas, à de l’eau pour la production d’eau chaude sanitaire (ECS).

Pour créer de la chaleur, la chaudière produit une combustion en utilisant un combustible. Les combustibles possibles sont :

  1. Le gaz ;
  2. L'électricité ;
  3. Le fioul ;
  4. Le bois ;
  5. Les granulés (que l'on nomme également pellets)

FAQ

Que faut-il choisir entre une pompe à chaleur et une chaudière à granulés ?

La pompe à chaleur et la chaudière à granulés sont deux systèmes qui génèrent de très bonnes économies d’énergie. Elles utilisent toutes les deux de l’énergie renouvelable et permettent de réduire considérablement les factures d’électricité. Les deux systèmes sont onéreux à l’achat, mais offrent de belles performances. La pompe à chaleur sera idéale dans un logement bien isolé, tandis que la chaudière à granulés pourra convenir dans un logement dont l’isolation n’est pas optimale, comme une maison ancienne par exemple. La pompe à chaleur est idéale avec un réseau de chauffage basse température alors que la chaudière à granulés sera plus adaptée à des radiateurs haute température.

Que faire si ma chaudière fuit ?

Tout d’abord, il faut absolument couper l’eau. Pour éviter que le problème ne s’aggrave et que toute l’installation ne soit endommagée, il faut identifier le problème. On commence par vérifier la pression de la chaudière grâce au manomètre. Pour information, une bonne pression se situe entre 1 et 1,5 bar. Si la pression est trop forte, il suffit d’éteindre la chaudière, de fermer la vanne d'arrivée d’eau froide et de purger les radiateurs. Cependant, qu’il s’agisse d’un problème de pression ou de dysfonctionnement, il est préférable de faire appel à un chauffagiste. Lui seul est capable de détecter le véritable problème.

Qui doit entretenir la chaudière ?

En règle générale, l’entretien de la chaudière est à la charge de l’occupant. Si le logement est loué, c’est au locataire de s’acquitter de ce devoir. Attention, cela n’est vrai que s’il s’agit d’une chaudière individuelle. Dans le cadre d’un chauffage collectif, c’est au propriétaire et au syndic de prendre en charge ces frais. Il en va de même pour les locations saisonnières ou de courte durée.

Peut-on encore installer des chaudières au fioul ?

Depuis le 1er juillet 2022, il n’est plus possible pour un particulier ou une entreprise d’installer des chaudières à fioul neuve, sauf en cas d’impossibilité d’usage d’autres sources d’énergie. Lorsque la réparation d’une chaudière à fioul ne sera plus possible, le propriétaire sera dans l’obligation de changer de système de chauffage en faveur d’une énergie moins polluante. Tant que les réparations sont possibles, il n’y a aucune obligation de changement de système. Cependant des aides financières ont été mises en place afin d’encourager les particuliers à remplacer leur chaudière à fioul par un système plus respectueux de l’environnement.

Autres articles sur la rénovation énergétique