📈 Ne subissez plus les augmentations d'EDFMalgré les hausses du prix de l'électricité, il est encore possible de réduire sa facture. Pour en savoir plus, appelez votre conseiller Selectra au :
09 74 59 22 19 ou Rappel gratuitAnnonce - Service Selectra non partenaire d'EDF

✅ Barry Energy France - Infos / Souscription20€ de réduction avec le code BXSELECTRA
👉 Souscrire en ligne

Augmentation EDF et des prix de l'électricité en 2022

Chaque année, l'électricité voit son prix évoluer. À l'origine de ces fluctuations, la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE). Mais, ces tarifs sont-ils revus à la hausse ou à la baisse ? Au premier février 2022, l'électricité avait déjà vu son prix augmenter de +4 % au lieu de 35.4% TTC grâce à la mise en place du bouclier tarifaire. 


L'essentiel

EDF est le seul fournisseur - en plus des entreprises locales de distribution appelées ELD - à pouvoir commercialiser le tarif réglementé de l'électricité ou tarif bleu. Ce tarif ne connaît aucune remise particulière dans la mesure où il est le prix de référence sur le marché de l'électricité.
Depuis 2015, c'est le Comité de Régulation des Energies (ou CRE) qui transmet aux ministres de l'Economie et de l'Energie ses propositions de tarifs de vente de l'électricité, en fonction du barème en vigueur. Le gouvernement dispose alors d'un délai de trois mois pour étudier cette nouvelle proposition tarifaire et éventuellement s'y opposer. En principe, le tarif bleu réglementé est revu - à la hausse ou à la baisse - tous les six mois. Depuis plusieurs années, il ne cesse d'augmenter.
Bien qu'il reste le contrat le plus souscrit sur le territoire national, il n'est pas le plus avantageux financièrement. En effet, l'essentiel des fournisseurs s'appuie sur ce tarif afin d'indexer les remises de leurs offres et proposer des tarifs plus intéressants, c'est le cas, par exemple, de TotalEnergies ou le fournisseur italien Eni. C'est pourquoi, pour comprendre l'évolution des tarifs des offres disponibles sur le marché, il est essentiel de comprendre celles du tarif réglementé.

📈 La crise du marché de l'énergie 2021-2022

L'origine de la crise énergétique

Depuis l'été 2021, le marché de l'énergie connait une crise inédite. Les prix du gaz et de l'électricité augmentent régulièrement.

Cette crise peut être expliquée par les raisons suivantes  :

  • Une rapide reprise de la demande mondiale en énergie après la fin du confinement lié à la pandémie. Ainsi, les prix des différentes matières premières ont augmenté de façon drastique comme le gaz et le pétrole ;
  • La France est dépendante à 99% de l'importation de gaz et cette matière première a augmenté ;
  • Les prix de l'électricité sont indexés sur ceux du gaz. Si le gaz augmente, l'électricité augmente.

La répercussion du gaz sur l'électricité

Pour comprendre la répercussion de l'augmentation du gaz sur le prix de l'électricité, il faut se rendre sur le marché de gros européen de l'électricité. Pour résumer simplement la situation, le prix de l'électricité est fixé en fonction du type de combustible utilisé dans la centrale électrique qui produit l'électricité vendue.

Sauf, qu'aujourd'hui, la demande est plus importante que la production. Par conséquent, pour répondre à cette demande, les producteurs doivent recourir à des centrales thermiques, soit à gaz ou à charbon.

Comme ces matières premières coûtent cher, le prix de l'électricité augmente aussi.

Qu'est-ce qu'un bouclier tarifaire ?

Pour contrer et aider les ménages français à faire face à cette augmentation, un bouclier tarifaire a été mis en place. C'est, par définition, un bouclier à la hausse des tarifs. Les tarifs vont être gelés pendant une période définie afin de protéger les consommateurs.

[...] le tarif du gaz est bloqué depuis le 1er octobre et la hausse des tarifs de l'électricité a été limitée à 4 % en 2022 et un chèque énergie exceptionnel a été mis en place.

Jean Castex, Premier Ministre, Déclaration, 16 mars 2022, Paris

Pour aider les foyers et préserver leur pouvoir d'achat, il a été décidé de geler le prix de l'électricité et d'en limiter la hausse à 4%. Le tarif réglementé à donc été plafonné à 4% au 1ᵉʳ février 2022.

À la sortie du Conseil des ministres du 11 mai, le porte-parole du gouvernement a annoncé que le bouclier tarifaire serait prolongé jusqu'à la fin de l'année 2022.

Pour rappel Sans la mise en place de ce bouclier tarifaire, le tarif réglementé aurait augmenté de 44.5% au 1er février 2022 selon les estimations de la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Pour faire le point sur votre situation et vous prémunir des futures augmentations, vous pouvez appeler le comparateur Selectra au 09 74 59 22 19Annonce - Service Selectra non partenaire d'EDF

📅 Augmentations du tarif bleu EDF au 1ᵉʳ février 2022

Au 1ᵉʳ févier 2022, le tarif réglementé s'est retrouvé gelé à 4% grâce au gouvernement. Autrement, les experts de l'énergie prévoyaient une augmentation de 8 à 10%. En réalité, il aurait eu une augmentation de 35.4%TTC.

↗️ Historique des hausses du prix de l'électricité

Pourcentages d'augmentations constatés entre 2019 et 2021. Source : CRE

Augmentation du TRV d'EDF : août 2021

L'été 2021 marque une nouvelle augmentation du prix de l'électricité. En cause ? La hausse de la composante d’acheminement des TRVE à la suite de l’entrée en vigueur du nouveau tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité, dit TURPE 6, au 1ᵉʳ août 2021. Une autre raison, la réévaluation de la composante de rattrapage des tarifs relative aux montants non couverts en 2019. Ce rattrapage sera soldé d'ici au 31 décembre 2021.

Augmentation du TRV d'EDF : février 2021

En ce début d'année 2021, l'électricité voit son tarif augmenter de +1,93 % HT soit 1,61 % TTC pour les particuliers. Cette augmentation du prix de l'électricité s'explique par différents facteurs :

  • L’augmentation du coût de l’approvisionnement en électricité ;
  • L’évolution des coûts de commercialisation d’EDF, liée aux effets de la crise sanitaire ;
  • Le rattrapage de l'écart entre les coûts et les tarifs de l'électricité, lié aux effets de la crise sanitaire (COVID-19) ainsi qu'à la hausse des impayés.

On constate donc au terme de cette année 2020 que l'augmentation constatée est principalement la conséquence du confinement de même que des mesures sanitaires mises en place afin de lutter contre l’épidémie de COVID-19. En effet celle-ci a, entre autres choses, fortement perturbé les activités liées au nucléaire sur le territoire français, mais également généré de nombreux impayés.

Augmentation du TRV d'EDF : août 2020

Une nouvelle augmentation du tarif réglementé de l'électricité est annoncée par la CRE pour le 1er août 2020. Le prix de l'électricité augmente pour les particuliers et les professionnels comme suit :

  • Pour les particuliers : une augmentation de 1,82% HT, soit 1,54% TTC.
  • Pour les professionnels au tarif bleu (tarif réglementé) : le prix augmente de 1,81% HT, soit l'équivalent de 1,58% TTC.

Cette hausse réside fondamentalement dans l'augmentation du TURPE (taxe et contribution).

Pour tout savoir sur les prix de l'électricité et les solutions pour faire réduire sa facture, contactez Selectra (comparateur de prix de l'énergie) au 09 74 59 22 19 ou Rappel gratuitAnnonce - Service Selectra non partenaire d'EDF

Augmentation du TRV d'EDF : février 2020

Au 1ᵉʳ février 2020, les tarifs réglementés de l'électricité, fixés par les pouvoirs publics, vont bien augmenter de 2,4% pour les particuliers et les petits professionnels. Le gouvernement disposait d'un délai de 3 mois pour mettre en œuvre cette nouvelle augmentation, mais a décidé de l'appliquer dès le 1ᵉʳ février 2020.
C'est la préconisation de la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE). Cette hausse de 2,4% TTC du tarif bleu applicable aux particuliers et aux consommateurs professionnels éligibles "représente environ 21 euros par an en moyenne sur la facture d'un consommateur résidentiel".

Si cette nouvelle hausse de l'électricité reflète en partie "l'augmentation du coût de l'approvisionnement", elle est aussi due à la temporisation et au gel des tarifs pendant l'hiver 2019. En effet, en pleine crise des "Gilets jaunes", le gouvernement avait décidé de reporter la hausse de 5,9%, préconisée par la CRE, au 1ᵉʳ juin 2019.

Le ministère de la Transition Écologique et Solidaire s'est exprimé à l'AFP pour confirmer l'augmentation :

Compte tenu de l'évolution modérée du tarif, et afin d'éviter d'engendrer de nouveaux rattrapages, il est prévu que le nouveau tarif entre en vigueur au 1ᵉʳ février 2020.

De plus, les tendances à la hausse du prix de l'électricité depuis 2007 sont expliquées pour la plupart par le fait qu'EDF — fournisseur historique — soit contraint de vendre le MWh d'électricité nucléaire à 42€ à ses concurrents (les fournisseurs alternatifs) par le biais de l'ARENH. EDF ne peut pas vendre plus de 100 TWh par an. Une fois ce seuil dépassé, les fournisseurs alternatifs peuvent et doivent se fournir directement sur les marchés de gros (EPEX) européen ou chez le producteur d'énergie. Le décalage engendré en 2019 doit donc être rattrapé pour couvrir les coûts de fourniture.

Augmentation du TRV d'EDF : août 2019

Le 25 juin 2019, la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE) a annoncé une augmentation de 1,23% du TURPE (Tarif d'Utilisation des Réseaux Publics d'Électricité). Et bien que le gouvernement n'en était pas favorable, le Tarif Réglementé de Vente d'électricité a augmenté de 1,23% le 1ᵉʳ août 2019, puisque le TURPE est pris en compte dans le calcul du prix du kWh.

Qu'est-ce que le TURPE ?

Le TURPE (ou coût d'acheminement) finance tous les coûts liés aux réseaux électriques français. Plusieurs composantes du TURPE sont couvertes par le tarif réglementé d'EDF :

  • composante annuelle de gestion ;
  • composante annuelle de comptage ;
  • composante annuelle de soutirage ;
  • composante mensuelle des dépassements de puissance souscrite (Tarifs jaunes et verts) ;
  • composante annuelle de l'énergie réactive pour la partie soutirage (Tarifs verts uniquement).

Les TRVE ne couvrent pas les autres composantes du TURPE.

Comment expliquer l'augmentation du coût d'acheminement ?

En août 2017, avec l'arrivée des compteurs Linky, la CRE a introduit une nouvelle option du TURPE : la différenciation été/hiver. Pour les clients équipés de ce compteur nouvelle génération, les fournisseurs d'électricité peuvent optimiser le TURPE dès lors qu'ils disposent d'au moins un an d'historique de consommation. Toutefois, en 2017, le gestionnaire de réseau ENEDIS (ex ERDF) commençait le déploiement des Linky donc peu de compteurs étaient installés. C'est pourquoi la CRE, lors de ses délibérations, ne tenait pas compte des nouveaux tarifs du TURPE dans le calcul des TRV.

Mais depuis, le développement des compteurs Linky s'est poursuivi et de plus en plus de clients du tarif bleu EDF ont aussi un compteur Linky. La CRE a alors décidé de considérer les options été/hiver. L'explication de l'augmentation de l'électricité est donc le fait d'une modernisation du réseau électrique français, dont les coûts se répertorient dans le calcul TURPE.

Rappelons que le tarif réglementé est calculé par la méthode d'empilement des coûts. Autrement dit, si un des coûts pris en compte dans le calcul augmente, alors le Tarif Réglementé augmente, et inversement pour une baisse.

Ainsi, la proposition de la CRE est d'augmenter le Tarif Réglementé EDF de +1,23% TTC, soit 1,47% HT. Le pourcentage d'augmentation se décompose de la façon suivante :

  • Tarifs bleus résidentiels : +1,26% TTC
  • Tarifs bleus professionnels : +1,10% TTC
Pourquoi l'électricité augmente en mai 2022 ?

La CRE justifie la hausse du 1ᵉʳ août 2019 par l'augmentation des dépenses liées aux réseaux d'électricité. Plus précisément, ce sont les frais d'entretien des infrastructures et des coûts liés à la distribution qui en sont la cause. Cela se répercute sur la grille tarifaire du TURPE.

Augmentation du TRV d'EDF : juin 2019

L'ancien ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy avait confirmé les préconisations de la Commission de Régulation de l'Énergie, à savoir une hausse du tarif bleu de 5,9% en juin 2019.

Deux raisons ont été avancées par la CRE, pour justifier cette nouvelle hausse du prix de l'électricité :

  • Ces derniers mois, le prix de l'électricité sur les marchés de gros (EPEX) est en augmentation, qui doit être compensée dans le calcul du tarif réglementé par une hausse de +4,6% TTC. En effet, la loi stipule que le tarif réglementé est obligé de refléter les coûts de production d'électricité.
  • Les prix des garanties de capacité ont doublé, ce qui se traduit par une augmentation de +1,3% TTC sur le tarif réglementé. Elles visent à garantir l'approvisionnement en électricité tout au long de l'année.

Un point important à préciser est que le gouvernement n'a aucune obligation de suivre les recommandations de la CRE. Le gouvernement peut donc décider de ne pas suivre l'avis de la CRE. C'est d'ailleurs ce que recommandait l'Autorité de la Concurrence, qui "déconseille la hausse des tarifs de juin 2019" dans un communiqué publié le 25 mars 2019. Si le gouvernement et la Commission de Régulation de l'Énergie désapprouvent, c'est au Conseil d'État que revient la décision d'augmenter ou non les tarifs de l'électricité.

prix augmentation

Le gouvernement a déjà décidé de ne pas suivre les recommandations de la Commission de Régulation de l'Énergie. C'était le cas en 2014 sous le gouvernement de Manuel Valls. Ségolène Royal, ministre de l'Énergie, avait annulé la hausse préconisée de 5% des tarifs réglementés bleus EDF. Cette décision s'est finalement soldée par un gros raté. Le Conseil d'État a, en effet invalidé cette mesure. Les clients EDF ont été contraints de payer une facture de régularisation. Une situation que dénonce François de Rugy dans l'émission Télé Matin sur France 2 : "ce sont les Français qui ont payé la facture des décisions irresponsables de Ségolène Royal à l'époque".

En décembre 2019, le gouvernement d'Edouard Philippe a décidé de geler l'augmentation des prix de l'électricité, sous la pression du mouvement des gilets jaunes en France. Une hausse du tarif réglementé de 3% était en effet, prévue pour janvier 2019. Finalement, il y a bien eu une évolution du prix de l'électricité en 2019.

Lorsque la Commission de Régulation de l'Énergie, publie une délibération sur les tarifs réglementés de vente d'électricité, trois solutions sont envisageables pour le gouvernement :

  1. Le gouvernement suit l'avis de la CRE et applique la hausse préconisée. C'est souvent la solution adoptée.
  2. Le gouvernement ne suit pas l'avis de la CRE. La conséquence la plus probable est que les consommateurs français soient contraints de payer des factures rectificatives de manière rétroactive.
  3. Le gouvernement applique la hausse, mais la compense en baissant les taxes sur l'électricité.

Comme le stipule l'article L337-4 du Code de l'énergie, le gouvernement a trois mois pour prendre une décision. Autrement dit, la proposition de hausse déterminée par la Commission de l'Énergie n'est appliquée qu'en cas d'"absence d'opposition de l'un des ministres dans un délai de trois mois".

💰 Quel est le prix de l'électricité aujourd'hui (mai 2022) ?

Pour les consommateurs qui veulent savoir quel est le prix de l'électricité en ce moment, voici les grilles tarifaires du tarif bleu EDF suite à la dernière hausse en mai 2022.

Tout d'abord, ci-dessous les prix de l'électricité pour les consommateurs particuliers en option Base.

Prix de l'électricité EDF en option Base - à jour au 1er mai 2022
Puissance souscrite (kVA) Abonnement annuel TTC Prix du kWh TTC
3 103.49 € 0.1740 €
6 136.12 € 0.1740 €
9 169.89 € 0.1740 €
12 204.03 € 0.1740 €
15 236.28 € 0.1740 €
18 269.66 € 0.1740 €
24 339.35 € 0.1740 €
30 407.00 € 0.1740 €
36 476.31 € 0.1740 €

Ci-dessous, les tarifs EDF pour les particuliers en option heures pleines heures creuses.

Prix de l'électricité EDF en option HP/HC à jour au 1er mai 2022
Puissance souscrite (kVA) Abonnement annuel TTC (euros) Heures Pleines TTC pour 1 kWh Heures Creuses TTC pour 1 kWh
6 144.32 € 0.1841 € 0.1470 €
9 183.63 € 0.1841 € 0.1470 €
12 221.81 € 0.1841 € 0.1470 €
15 258.98 € 0.1841 € 0.1470 €
18 294.25 € 0.1841 € 0.1470 €
24 360.61 € 0.1841 € 0.1470 €
30 428.27 € 0.1841 € 0.1470 €
36 494.92 € 0.1841 € 0.1470 €

❓ Pourquoi le prix de l'électricité augmente ?

Plusieurs éléments affectent le prix de l'électricité. Il existe trois principales raisons à la hausse du prix de l'électricité :

 Les taxes sur l'électricité augmentent

Les taxes sont fixées par les pouvoirs publics et représentent aujourd'hui près de 30% du prix TTC de l'électricité.

 Le parc de production de l'électricité doit être entretenu, rénové et modernisé

Qui plus est, il existe de nouvelles normes de sécurité concernant les centrales électriques, depuis la catastrophe de Fukushima en 2011.

 Le réseau électrique français nécessite lui aussi d'être entretenu et modernisé.

Enedis et RTE investissent des sommes importantes pour garantir la sûreté et la performance des lignes électriques. Le déploiement des nouveaux compteurs Linky renforce ce besoin de modernisation.

🔍 Comprendre la composition du tarif réglementé EDF

Pour mieux comprendre pourquoi les prix de l'électricité augmentent, il est pertinent d'analyser leur composition. Il est composé des coûts de production, d'acheminement et des taxes. Ils sont fixés par le gouvernement, après avoir consulté les recommandations de la CRE.

Les coûts de production de l'électricité

Ils regroupent tous les frais liés à la production de l'électricité. En France, la production d'électricité d'EDF provient à 78% du nucléaire, mais les sources renouvelables deviennent de plus en plus importantes. Aussi, le prix de l'ARENH (accès régulé à l'électricité nucléaire par les fournisseurs alternatifs) a été instauré par la loi NOME en 2010. Il définit le coût d'exploitation des centrales nucléaires d'EDF. La garantie de capacité, qui représente les coûts engendrés par la production de l'électricité en période de pointe, est aussi à prendre en compte.

Les coûts d'acheminement de l'électricité

L'électricité est acheminée par les réseaux de transport et les réseaux de distribution. C'est le Réseau de Transport d'Électricité (RTE) qui se charge du transport d'électricité. Concernant la distribution, c'est à 95% ENEDIS (ex ERDF). Comme vu précédemment, ces coûts sont financés par le TURPE.

Les taxes sur le prix de l'électricité

Les contributions et taxes représentent plus d'un tiers du prix final de l'électricité. Il existe quatre taxes facturées au consommateur particulier :

  • La CSPE (Contribution aux charges de Service Public de l'Électricité) : elle permet de financer le tarif de première nécessité (TPN), la péréquation tarifaire, le développement des énergies renouvelables et une partie du budget du Médiateur de l'énergie.
  • La TVA, qui est de 20% sur le prix du kWh et de 5,5% sur le prix de l'abonnement.
  • La TCFE est une taxe locale appliquée par les communes et départements. Elle est aussi appelée la taxe sur la consommation de l'électricité.
  • La CTA ou contribution tarifaire d'acheminement : elle représente 21,93% de la part fixe du TURPE.

Décomposition de la facture d'électricité

La facture des Français est donc composée de divers éléments. Le graphique ci-dessous est une décomposition de la facture moyenne des Français en pourcentage sur l'année 2021.

💡 Quelles solutions pour faire face à la hausse des prix de l'électricité ?

L'augmentation du prix EDF est une tendance depuis 2007. Toutefois, malgré cette conjoncture défavorable, les consommateurs peuvent réduire leur facture d'électricité.

En effet, les offres d'électricité sont sans engagement. Les consommateurs résidentiels peuvent donc résilier leur contrat et changer de fournisseur à tout moment et gratuitement. Il existe de nombreux fournisseurs alternatifs à EDF, qui proposent des offres d'électricité moins chères que le tarif réglementé. Reste donc à savoir quel fournisseur d'électricité choisir.

Le tableau ci-dessous compare les offres plus avantageuses que le tarif réglementé.

Sélection d'offres moins chères que le Tarif Réglementé d'EDF - mai 2022
Fournisseur / Offre Téléphone / Souscription Prix de l'abonnement (TTC/an) Prix du kWh (TTC)
edf
Tarif Réglementé
☎️ 09 69 32 15 15
📞 Contact
136.12 € 0.1740 €
ohm
  1. Petite Conso
  2. Classique
☎️ 09 71 07 14 21
117.12 € 0.1737 €
216.36 € 0.1556 €
totalenergies
Offre Essentielle
☎️ 09 74 59 38 75
136.12 € 0.1680 €
vattenfall
Eco New Green
☎️ 01 88 24 13 65
148.15 € 0.1658 €
wekiwi
Electricité prix indexé
☎️ 01 86 76 11 58
136.12 € 0.1690 €

Appels non-surtaxés. Référencement gratuit des fournisseurs. Tarifs TTC mai 2022 pour un compteur d'une puissance de 6 kVA en option Base. Tarif réglementé puis, offres partenaires classées par ordre alphabétique.

De plus, il existe des offres d'électricité à prix fixes, qui permettent de conserver le même prix pendant une période donnée. C'est un choix qui peut être pertinent lorsque l'on sait que le prix de l'électricité augmente chaque année.

Sélection d'offres à prix fixes - mai 2022
Fournisseur / Offre Téléphone / Souscription Prix de l'abonnement (TTC/an) Prix du kWh (TTC)
ekwateur
Electricité 100% verte
prix fixe
☎️ 01 88 24 13 65
189.04 € 0.2106 €
iberdrola
Iberzen
☎️ 01 82 88 85 68
171.19 € 0.2729 €
sowee
Prix élec’
☎️ 08 06 80 04 44
🖱️ Souscription
136.12 € 0.2746 €
wekiwi
Electricité prix fixe
☎️ 01 86 76 11 58
136.12 € 0.2316 €

Appels non-surtaxés. Référencement gratuit des fournisseurs. Tarifs TTC à jour au 1er mai 2022 pour un compteur d'une puissance de 6 kVa en option Base. Sélection d'offres partenaires, classées par ordre alphabétique

Des offres moins chères que les tarifs réglementés De nombreux fournisseurs proposent des remises sur les tarifs réglementés d'EDF. Comparer et trouver l'offre partenaire la moins chère, c'est possible. Pour cela, n'hésitez pas à contacter un conseiller Selectra au :
☎️ 09 74 59 22 19 ou Rappel gratuitAnnonce - Service Selectra non partenaire d'EDF

Mis à jour le