Comment Raccorder son Logement à l’Électricité en 2021 ?

Déménagement : ouverture du compteurAvec Total Direct Energie, profitez d'une remise de -% sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé d'EDF.
Souscrire en ligne

Dans le cadre de la construction d’un logement neuf, la mise en place de l’installation électrique est une étape indispensable. Toutefois, un électricien n’est pas habilité à relier un logement au réseau électrique local, seul le gestionnaire du réseau de distribution en a la compétence.


Il est vivement conseillé de préparer le plus tôt possible le dossier de demande de raccordement, afin de prévoir tous délais préjudiciables qui empêcheraient d’emménager à la date prévue. Le fournisseur d’électricité choisi pourra aider le client dans ses démarches.

Qu’est-ce qu’un raccordement électrique ?

Étape incontournable lors de la construction d’une habitation neuve, le raccordement ENEDIS consiste à relier le réseau domestique de l'habitation au réseau local de distribution. L’ampleur et la complexité du chantier dépendent de l'emplacement du logement. S’il se situe dans une zone isolée, il pourrait être indispensable d’effectuer un prolongement du réseau de distribution, alors que dans d’autres cas, la pose d’un compteur et un branchement suffiront. Le coût de la prestation dépendra donc de ces paramètres. Toujours est il que cette démarche doit être anticipée lors d'un déménagement dans un logement neuf.

Sur près de 95% du territoire français, le raccordement doit être fait par ENEDIS (ex ERDF), le gestionnaire du réseau de distribution. Les zones non prises en charge par ENEDIS dépendent d’entreprises locales de distribution, comme c’est le cas à Strasbourg ou Grenoble par exemple.

À qui s'adresser pour la demande de raccordement ?

La demande de raccordement peut être directement adressée au gestionnaire du réseau. Pour ce faire, renseignez vous en amont afin de savoir si vous dépendez d’ENEDIS ou d’une régie.

Par ailleurs, plusieurs fournisseurs d’électricité proposent d’assister le client dans ses démarches, et même parfois de tout prendre en charge en gérant les relations avec le gestionnaire. Ils attirent et fidélisent ainsi de nouveaux clients.

La constitution du dossier de demande de raccordement

La demande de raccordement doit comporter certaines pièces obligatoires :

  • Une copie du permis de construire en cours de validité. Celui-ci doit être délivré par la commune compétente avant le début du chantier.
  • Le demandeur doit émettre un choix pour la puissance de raccordement, qui dépendra des futurs besoins en électricité.
  • Un plan de situation du chantier et une copie du plan de masse de l'habitation seront demandés, pour permettre au gestionnaire d'identifier la localisation du raccordement et de mesurer l'étendue des travaux. Le plan de masse est essentiel pour situer les accès depuis la voie publique ou encore le coffre coupe-circuit individuel.
  • Des photos du terrain seront parfois requises afin de donner une meilleure idée de la configuration et des éventuelles installations électriques déjà en place.

Le choix de la puissance de raccordement

Pour une habitation standard, le gestionnaire de réseau ou le fournisseur vous proposera deux niveaux de puissance :

  • un raccordement en 12 kVA monophasé est amplement suffisant si les besoins du foyer se limitent à un usage domestique courant. Cette option est la moins coûteuse.
  • un raccordement en 36 kVA triphasé est le choix suggéré pour les logements collectifs. Elle est aussi proposée pour les habitations de très grande taille ou les locaux à usage professionnel par exemple.

Dans certains cas spécifiques (ex : locaux non habités), il est également possible de demander un raccordement en 3 kVA seulement.

La puissance de raccordement est la puissance maximale à laquelle le client pourra souscrire auprès d'un fournisseur. Le fait d'opter pour une puissance de raccordement importante n’empêche donc pas, ensuite, de souscrire un contrat pour une puissance inférieure. L’inverse ne sera toutefois pas possible.

Le coût du raccordement électrique

Tarifs Enedis pour un raccordement électrique au réseau

Grâce à la demande anticipée de raccordement, il est désormais possible de connaître le prix de son raccordement avant de débuter les travaux. Toutefois le prix de ce raccordement peut varier en fonction de différents critères (emplacement, difficulté des travaux à réaliser...). C'est pourquoi, Enedis joint à sa proposition un devis personnalisé incluant tous les détails de la mise en œuvre du raccordement.

Prix des raccordements individuels BT < 36 kVA - ENEDIS - 2021
Zone Puissance de raccordement Branchement complet BT < 36 kVA Branchement : liaison en domaine public Branchement : liaison en domaine privé
Souterrain ou Aérosouterrain Aérien sur façade Souterrain ou Aérosouterrain Souterrain
HT € TTC €* HT € TTC €* HT € TTC €* HT € TTC €*
ZE1 3 kVA sans comptage 1651,40 1981,68 681,00 817,20 - - - -
12 kVA monophasé 1744,40 2093,28 741,00 889,20 1453,40 1744,08 394,00 472,80
36 kVA triphasé 1798,40 2158,08 840,00 1008,00 451,00 541,20
ZE2 3 kVA sans comptage 1735,40 2082,48 681,00 817,20 - - - -
12 kVA monophasé 1817,40 2180,88 741,00 889,20 1516,40 1819,68 394,00 472,80
36 kVA triphasé 1870,40 2244,48 840,00 1008,00 451,00 541,20
ZE3 3 kVA sans comptage 1782,40 2138,88 681,00 817,20 - - - -
12 kVA monophasé 1854,40 2225,28 741,00 889,20 1549,40 1859,28 394,00 472,80
36 kVA triphasé 1909,40 2291,28 840,00 1008,00 451,00 541,20
ZE4 3 kVA sans comptage 1992,40 2390,88 681,00 817,20 - - - -
12 kVA monophasé 2035,40 2442,48 741,00 889,20 1701,40 2041,68 394,00 472,80
36 kVA triphasé 2088,40 2506,08 840,00 1008,00 451,00 541,20

* TVA de 20%

  • Comprendre les différents types de branchements
  • Le branchement complet BT inférieur ou égal à 36 kVA : il correspond aux liaisons sur le domaine public et sur le terrain privé (hors tranchée, fourniture et pose du fourreau en domaine privé qui restent quant à eux à la charge du demandeur) ;
  • La liaison en domaine public : il s'agit du tarif appliqué si les travaux sont uniquement réalisés sur le domaine public (pas de travaux sur le terrain du demandeur) ;
  • La liaison en domaine privé : Au contraire de la liaison en domaine public, elle n'implique que des travaux sur le domaine privé (prix hors tranchée, fourniture et pose du fourreau).

La mise en service

En plus du raccordement, pour obtenir la mise en service de l’électricité, il est nécessaire de solliciter un certificat de conformité des installations (CONSUEL) auprès du Comité National pour la Sécurité des Usagers de l'Électricité (Consuel). Sans ce formulaire rempli et signé, aucun fournisseur d’électricité ne pourra mettre l’installation en service. Il est donc fortement recommandé d’effectuer cette obligation rapidement, dès que le réseau domestique est mis en place.

Une fois toutes ces étapes effectuées, le client peut contacter le fournisseur d’électricité de son choix et obtenir la mise en service de son installation dans les dix jours suivant sa souscription.

La mise en service de l'électricité est effectuée par un technicien du gestionnaire de réseau. La présence du client ou d’une personne de son choix est nécessaire lors de cette intervention. Les frais de mise en service par ENEDIS s’élèvent à 14,18 € qu'importe le fournisseur d'électricité. En cas d'absence du client, des frais de déplacement seront facturés en plus des frais de mise en service etn nouveau rendez-vous devra être pris. À l'inverse, si le technicien ne se présente pas au rendez-vous convenu, il est possible d'obtenir des frais de dédommagement.

À qui s’adresser en cas de problème lié au raccordement ?

Toute réclamation suite au raccordement électrique doit se faire auprès du gestionnaire de réseau. Il est possible de le contacter par téléphone ou bien directement aux différentes adresses Enedis. Il existe en effet plusieurs centres d'accueil par région et un siège social. Si aucune réponse n'est apportée, ou si la solution proposée ne convient pas, la saisie du Médiateur national de l'énergie est possible.

Mis à jour le