Compteur divisionnaire eau : définition, prix, installation

Vous projetez de déménager ? Selectra se tient à votre disposition pour vous accompagner dans vos transferts de contrats (énergie, eau, téléphonie, etc.) au :
☎️ 09 71 07 85 18 ou Annonce

Le compteur divisionnaire d’eau permet de mesurer la consommation exacte d’une habitation située dans un immeuble ou d’une installation donnée. Il présente notamment l'avantage de facturer au réel les consommations d’eau des habitants d’une copropriété. Alors qu’est-ce qu’un compteur d’eau divisionnaire ? Comment l’installer ? Quel est son prix ? Cet article détaille toutes les informations à connaître sur le compteur divisionnaire d’eau.


💧 Qu’est-ce qu’un compteur divisionnaire d’eau ?

compteur

Le compteur divisionnaire d’eau est un dispositif servant à mesurer la consommation d'eau d’une installation ou d’une habitation située dans un immeuble. Cependant, ce « sous-compteur » ou encore « défalcateur » ne permet pas de souscrire un abonnement à l’eau : il est placé sur un réseau déjà équipé d’un compteur d’eau principal.

Bien qu’ils soient généralement destinés à la mesure de l’eau froide, certains compteurs divisionnaires servent aussi à mesurer la consommation d’eau chaude. Ainsi, on le retrouve fréquemment dans les appartements situés dans un immeuble.

L'un des objectifs d’un compteur d’eau divisionnaire et de fournir une facturation plus juste des consommations d’eau. Grâce à lui, le syndic peut facturer chaque logement sur la base de sa consommation réelle et non d’une estimation ou d’un prorata de la consommation globale de la copropriété.

Il faut savoir qu’un compteur divisionnaire d’eau froide ou d’eau chaude peut également être posé dans une maison : il permet notamment de mesurer la consommation d’eau d’un appareil donné tel qu’une douche ou un réseau d’arrosage. Il peut donc être intéressant de se pencher sur cette question dans le cadre des démarches liées à l'eau ou lors de l'ouverture d'un compteur eau.

  • Quels sont les avantages d’un compteur divisionnaire d’eau ?
  • Mesurer la consommation d'eau exacte d’un logement ou d’un appareil ;
  • Être facturé au réel de sa consommation effectuée et non au prorata de la consommation totale de l’immeuble ;
  • Mieux connaître et réduire sa consommation d’eau et maîtriser ses dépenses liées au prix de l'eau.

🔎 Quels sont les deux types de compteurs eau divisionnaires ?

types

Bien qu’il ait un usage différent du compteur principal d'eau, le compteur divisionnaire fonctionne comme un compteur d’eau classique. Il existe trois types de sous-compteurs.

Tous les compteurs sont répartis en 4 classes en fonction de leur degré de précision : A (la moins précise), B, C et D (la plus précise). Les compteurs d’eau froide se trouvent forcément dans les catégories A, B ou C. La classe D, quant à elle, est réservée aux compteurs d'eau chaude. Cette classification permet d’informer sur la performance du compteur.

Les compteurs d'eau divisionnaires : avantages et inconvénients
Type de compteur Avantages Inconvénients
Compteur d'eau volumétrique
  • Précision optimale ;
  • Permet de détecter les fuites d'eau ;
  • Peut être posé horizontalement ou verticalement.
  • Fragile, car sensible aux impuretés présentes dans l'eau ;
  • Prix d'achat et de location le plus élevé.
Compteur d'eau à vitesse (jet unique)
  • Prix d'achat et de location le plus bas ;
  • Solide et résistant aux impuretés.
  • Niveau de précision le plus bas de tous les compteurs ;
  • Doit être posé horizontalement ;
  • Peut passer à côté d'une fuite d'eau ;
  • Peut mesurer à l'envers s'il y a un retour d'eau.
Compteur d'eau à vitesse (jets multiples)
  • Prix d'achat et de location peu élevé ;
  • Solide et résistant aux impuretés ;
  • Meilleure précision que le compteur à jet unique.
  • Doit être posé horizontalement ;
  • Peut passer à côté d'une fuite d'eau ;
  • Peut mesurer à l'envers s'il y a un retour d'eau.

Le compteur volumétrique

Le compteur volumétrique mesure le volume d’eau passant dans les canalisations. Il se compose d’un cylindre qui bascule lorsqu’il est plein d’eau : grâce à ce système, le dispositif mesure le volume d’eau consommé.

Très précis, il présente d’excellentes qualités métrologiques et contribue à détecter rapidement les fuites d’eau.

L’autre avantage de ce type de compteur est qu’il peut être posé indifféremment à la verticale ou à l’horizontale : cela n’impactera pas sa précision.

Ce type de compteur est toutefois plus fragile, car il est sensible aux impuretés présentes dans l’eau. Il est également plus onéreux à l’achat et à la location.

Le compteur de vitesse

Autrement appelé « compteur à turbine », ce dispositif calcule la vitesse du flot de l’eau.

Il existe deux catégories de compteurs de vitesse :

  • Compteur de vitesse à jet unique : tel un moulin à eau, il fonctionne grâce à une turbine qui s’actionne sous l’effet de l’eau qui entre dans le réseau. La vitesse de la et la durée de rotation de la turbine sont ensuite mesurés afin de calculer le volume d’eau consommé. C’est le type de compteur le plus courant en France, car il est peu cher et résistant, mais c’est aussi le moins précis.
  • Compteur de vitesse à jets multiples : le principe est le même que le précédent, mais la turbine est mise en action par plusieurs jets d’eau au lieu d’un seul. Le niveau de précision est donc amélioré, mais il reste inférieur à celui du compteur volumétrique.

Il est important de savoir que les compteurs d’eau vitesse doivent être posés à l’horizontale pour ne pas perdre en précision de mesure.

Existe-t-il des compteurs divisionnaires eau communicants ? Oui, il existe des compteurs divisionnaires communicants, tout comme c’est le cas de certains compteurs d’eau principaux. Les compteurs divisionnaires communicants présentent de nombreux avantages, dont notamment le suivi de la consommation en temps réel, le relevé de compteur automatique, etc.

🔧 Comment installer un compteur d’eau divisionnaire ?

Où installer le compteur divisionnaire eau froide ?

Le compteur d’eau divisionnaire ne peut pas être installé n’importe où dans le logement.

S’il s’agit d’un immeuble à usage d’habitation locative, le compteur divisionnaire eau est généralement placé dans l’appartement auquel il est destiné. Plus précisément, il doit être positionné sur la colonne d’eau qui alimente le logement. Pour garantir l’étanchéité de l’installation, il est nécessaire d’utiliser de la pâte à joint et de la filasse pour visser les raccords d’eau.

Si l'habitation comporte deux arrivées d’eau, il faut installer deux compteurs divisionnaires.

Dans tous les cas, le compteur d’eau individuel doit rester facile d’accès pour simplifier les interventions de relève ou d’entretien par l’installateur. Le compteur d’eau principal, quant à lui, est positionné dans les parties communes de l’immeuble : cela permet une intervention rapide pour mesurer la consommation générale d’eau du bâtiment.

Qui doit installer le compteur divisionnaire eau ?

Si le logement ne dispose pas d’un compteur d’eau individuel, il est possible d’en installer un.

Dans un immeuble collectif, il convient de s’adresser au syndic de copropriété. Les travaux de pose dans les logements dépendent du vote de l’Assemblée Générale de l’immeuble. Une fois la proposition votée, le mode de calcul des charges des copropriétaires doit être modifié afin de correspondre à cette nouvelle situation. C’est un technicien qui vient réaliser l’installation des compteurs divisionnaires dans les appartements.

Le locataire d’un appartement situé dans un immeuble collectif ne peut pas décider de poser un compteur divisionnaire d’eau chez lui sans consulter les autres habitants de la copropriété. Il faut alors en parler au syndic pour soumettre la proposition à l’assemblée générale des copropriétaires.

Est-il possible d’installer un compteur d’eau divisionnaire soi-même ? S’il s’agit d’un logement individuel dont vous êtes propriétaire, il est possible de poser votre propre compteur divisionnaire d’eau vous-même. Toutefois, mieux vaut posséder d’excellentes compétences en plomberie, puisque cela implique la modification des raccordements à l'eau et l’accès aux conduits d’arrivée. Dans tous les cas, il est nécessaire de faire vérifier la bonne étanchéité de la nouvelle installation.

💶 Quel est le prix d’un compteur divisionnaire eau ?

compteur-prix

L’achat d’un compteur d’eau représente un budget plus ou moins conséquent selon le modèle choisi (à vitesse ou volumétrique) et la classe (de A à D).

Le prix d’un compteur d’eau divisionnaire varie selon les facteurs suivants :

  • L’usage du compteur d’eau divisionnaire ;
  • La marque du fabricant ;
  • Le mécanisme choisi ;
  • Le diamètre nominal (la capacité totale de l’appareil) ;
  • La classe (de A à D) ;
  • Les options de l’appareil.

Le tableau ci-dessous permet de résumer les prix indicatifs des différents types de compteurs divisionnaires d’eau :

Prix d’achat d’un compteur d’eau divisionnaire
Type de compteur Prix à l'achat* (hors installation)
Compteur d'eau à vitesse De 50 € à 80 €
Compteur d'eau volumétrique De 100 € à 200 €

*Données indicatives variables en fonction des modèles et des fournisseurs.

Vient s’ajouter à ce montant le prix de l’installation : dans la majorité des cas, il est recommandé de faire appel à un technicien. L’intervention peut coûter entre 10 € et 100 € selon le degré de complexité et l’intervenant.

❓ FAQ

👩‍⚖️ Compteur d’eau divisionnaire en copropriété : est-ce obligatoire ?

Selon l’article L 135-1 du Code de la construction et de l’habitation, le compteur divisionnaire d’eau froide est obligatoire dans les copropriétés réunissant les conditions ci-dessous :

  • La copropriété doit être à usage principal d’habitation (plus de la moitié des lots) ;
  • La demande de permis de construire de l’immeuble doit avoir été déposée après le 1er décembre 2007.

Cela signifie que les compteurs d’eau divisionnaires ne sont pas obligatoires dans les immeubles construits avant 2007. Dans ce cas, c’est l’assemblée générale des syndicats de copropriété qui doit voter l’installation des sous-compteurs.

Or, certains syndics professionnels affirment que l’installation d’un compteur divisionnaire d’eau froide est obligatoire, même pour les immeubles anciens. Il n’en est rien, puisque c’est l’Assemblée Générale qui doit décider de cela.

💸 Est-il possible de louer un compteur d’eau divisionnaire ?

Il est tout à fait possible de louer un compteur d’eau divisionnaire pour un immeuble avec plusieurs logements ou pour une maison individuelle.

Dans ce cas, le prestataire loue les dispositifs en facturant au client un abonnement mensuel. Le coût dépend du type de compteur loué, de sa performance (classe) et de sa capacité. Dans certains cas, la location peut être effectuée par le fournisseur d'eau (Saur, Veolia, Suez, etc).

Le tableau ci-dessous détaille les prix moyens pour la location d’un compteur divisionnaire :

Prix de la location pour un compteur d'eau divisionnaire
Type de compteur Prix à la location (hors installation)
Compteur d'eau à vitesse De 12 € à 20 € par an
Compteur d'eau volumétrique De 20 à 25 € par an

Données indicatives variables en fonction des modèles et des fournisseurs.

À ces montants, il faut ajouter le coût de l’installation fixé par l’entreprise qui effectue l’intervention.

🧹 Comment entretenir un compteur d’eau divisionnaire ?

Le compteur d’eau divisionnaire ne requiert pas d’entretien spécifique, sauf en cas de dysfonctionnement. Dans ce cas, il convient de contacter l’installateur afin de réparer le dispositif.

Le prix de l’intervention dépend de l’entreprise qui intervient, du diamètre nominal et du type d’appareil.

On estime la durée de vie moyenne d’un compteur divisionnaire d’eau froide à 15 ans environ (10 ans pour un compteur d’eau divisionnaire d’eau chaude). Au-delà, la mesure de la consommation devient moins précise et peut présenter des erreurs.

🔍 Quand procéder au relevé d’un compteur divisionnaire eau ?

La relève des compteurs d’eau divisionnaires doit être effectuée en même temps que le compteur principal de l’immeuble, à moins qu'il soit équipé d’un compteur communicant.

Vous projetez de déménager ? Selectra se tient à votre disposition pour vous accompagner dans vos transferts de contrats (énergie, eau, téléphonie, etc.) au :
☎️ 09 71 07 85 18 ou Annonce

Mis à jour le