Panneaux solaires nouvelle génération : panorama des avancées en 2022

panneaux solaires

☀️ Réduire votre facture grâce à l'énergie solaire, c'est possible !

Face à la hausse des prix de l'énergie, le solaire peut s'avérer une alternative fiable, économique et écologique.
Obtenez une étude de faisabilité gratuite avec un expert Selectra

01 82 88 99 67 OU
Passez à l'énergie solaire !

Faites une simulation en ligne gratuitement avec Comwatt !

Simuler mes économies

Dans le contexte actuel de transition énergétique, le secteur du solaire suscite beaucoup d'attentes et les innovations y sont nombreuses. L’objectif des panneaux solaires nouvelle génération est de maximiser le niveau de rendement grâce à des technologies de pointe, afin de produire plus d'énergie renouvelable. Alors, que vaut la nouvelle génération de panneaux solaires ? Quels sont les prix de ces dispositifs innovants ? Voici un guide complet sur les nouveaux panneaux solaires.


☀️ Panneaux photovoltaïques monocristallins et polycristallins : rappel

panneau-solaire

Avant de s’intéresser plus particulièrement aux panneaux solaires nouvelle génération, il est important de faire le point sur le principe de fonctionnement des panneaux photovoltaïques.

Rappelons tout d’abord qu’un panneau photovoltaïque est un dispositif qui permet de capter et transformer le rayonnement solaire en énergie électrique, grâce à une multitude de cellules traditionnellement composées de silicium. Le contact des rayons du soleil sur ce matériau semi-conducteur crée un courant électrique, exprimé en kWh. Il s'agit simplement de l’effet photovoltaïque, découvert par Edmond Becquerel au XIXe siècle.

Aujourd’hui, on retrouve deux types principaux de panneaux photovoltaïques classiques :

  • Les panneaux polycristallins : ils sont constitués de plusieurs cristaux de silicium agglomérés. Ils présentent un rendement moyen de 14 à 18 %1 ;
  • Les panneaux monocristallins : ils sont composés d’un seul cristal de silicium et présentent généralement un rendement supérieur à 20 %1. Cette technologie est une excellente base pour l’innovation : on trouve d'ailleurs de nombreux modèles de panneaux solaires monocristallins nouvelle génération.

1Source chiffres : Nouveau panneau solaire, In Sun We Trust

À quoi sert l'électricité produite par les panneaux solaires photovoltaïques ? L'électricité produite par un panneau solaire photovoltaïque peut être utilisée en autoconsommation pour les besoins du foyer et/ou revendue à EDF par le biais de l'obligation d'achat (vente totale ou partielle).

⚙️ Panneaux solaires nouvelle génération : toutes les technologies

Panneaux solaires monocristallins nouvelle génération

installation-solaire

Ces panneaux solaires sont constitués de 120 ou 144 demi-cellules photovoltaïques. Il s’agit simplement de cellules solaires monocristallines qui ont été scindées en deux parties grâce à un laser.

Cette technologie permet d’optimiser largement les performances des panneaux monocristallins classiques.

En effet, le fait que les cellules soient coupées en deux permet de réduire la distance parcourue par l’électricité sur le ruban de métal et ainsi de réduire la perte d’énergie. C’est pourquoi les panneaux avec demi-cellules présentent des performances optimales par rapport à ceux avec des cellules pleines.

Panneaux solaires bi-verre

La différence entre les panneaux solaires bi-verre et les panneaux solaires photovoltaïques traditionnels se situe dans leur structure : les cellules (monocristallines ou polycristallines) sont encapsulées entre deux plaques de verre mesurant chacune 2 mm d’épaisseur.

Voici les principaux avantages et inconvénients des panneaux solaires bi-verre :

  • Plus résistants aux intempéries, aux phénomènes de pressions-dépressions et aux agressions chimiques ;
  • Plus stables dans le temps ;
  • Pas plus performants que les panneaux classiques dans des conditions climatiques normales. En effet, les performances sont optimisées uniquement dans certaines conditions extrêmes (sous une température de 85 °C et une humidité relative de 85 % durant 1 000 heures) : la baisse de puissance des panneaux bi-verre est alors de 3 % contre 5 % pour des panneaux classiques1 ;
  • Un prix plus élevé que pour des panneaux solaires classiques (environ 1 000 € de plus2) ;
  • Plus lourds que les panneaux classiques : il convient donc de vérifier leur adaptabilité avec l’architecture de la maison.

1Source : ScienceDirect, Energy Procedia - The Performance of double glass photovoltaic modules under composite test conditions

2Source : Nouveau panneau solaire, In Sun We Trust

Panneau solaire bifacial

Il s’agit d’une technologie particulièrement en vogue sur le marché des nouveaux panneaux solaires : les promesses de rendement sont en effet particulièrement séduisantes.

Ainsi, les panneaux solaires bifaces sont équipés de cellules solaires sur les faces externe ET interne. Cela permet de capter à la fois :

  • Le rayonnement solaire direct ;
  • Le rayonnement solaire réfléchi grâce à des cellules photovoltaïques posées sur les deux faces du panneau (souvent grâce à la technologie bi-verre) ;

Pour que cela puisse fonctionner, les cellules sont positionnées sur des panneaux semi-transparents fixés à une faible distance du support (et non pas en surimposition directe), ce qui permet au rayonnement solaire de se refléter également sur la face interne.

Cette technologie solaire photovoltaïque se base sur le principe de l’albédo. Par exemple, les rayons solaires réfléchis par un sol neigeux, sableux ou de couleur claire peuvent être captés par le dos du panneau solaire bifacial.

Les panneaux solaires double-face présentent des avantages et des inconvénients :

  • Un rendement plus important qu’avec un panneau monoface sur les surfaces de couleur claire (jusqu’à + 15,7 %1) ;
  • Une solution performante sur les sols clairs (zones désertiques, neigeuses ou champs de culture) ;
  • Pose possible sur différents supports : poteau, pergola, brise-soleil, etc ;
  • Pas adaptés à une installation photovoltaïque classique sur toiture ;
  • Des prix plus élevés que ceux des panneaux monofaces.

1Source : Etude du fabriquant Soltec - Soltec reports higher bifacial module gains with 2P configuration on bifacial trackers

Panneau solaire intégrant un micro-onduleur

Ce dispositif est équipé de micro-onduleurs situés sur la face arrière dès sa fabrication. Pour les panneaux classiques, ce sont les installateurs qui posent les micro-onduleurs sur les rails et les branchent aux modules.

Les atouts des panneaux solaires avec micro-onduleurs intégrés ne sont pas négligeables :

  • Une pose plus simple et plus rapide qu’avec un panneau photovoltaïque classique, ce qui implique un coût de main d’œuvre plus bas ;
  • Une maintenance facilitée : il est possible de changer uniquement le micro-onduleur ou le module en cas de problème, puisqu’ils ne sont pas soudés l’un à l’autre ;
  • Pas de risque de surchauffe du panneau photovoltaïque, ce qui garantit un rendement stable et optimal : cela est dû à une bonne ventilation grâce aux modules AC. En effet, au-delà de 25 °C, le rendement baisse en moyenne de 0,5 % pour chaque degré supplémentaire1.

1Source chiffres : Nouveau panneau solaire, In Sun We Trust

Panneau solaire à concentration

Cette technologie est également connue sous le nom de solaire thermodynamique. Son fonctionnement diffère totalement de celui des panneaux solaires classiques : la lumière du soleil est renvoyée sur un système constitué d’un liquide caloporteur (eau, sel fondu ou huile synthétique). Une fois chauffé, le liquide parvient jusqu’à un échangeur qui produit ensuite de la vapeur.

Ce type de panneau solaire présente plusieurs avantages et inconvénients :

  • Il permet de différer la production d’électricité pendant la nuit, par exemple. Cela est rendu possible par l’inertie thermique du liquide caloporteur. Cet atout s’avère particulièrement intéressant lorsqu’on sait que le stockage de l’électricité solaire représente l’une des principales faiblesses des systèmes photovoltaïques classiques ;
  • Ce dispositif requiert un fort taux d’ensoleillement pour être rentable.

Panneau solaire tuile et ardoises

Des capteurs solaires intégrés dans la toiture : tout le monde en rêvait. C’est Elon Musk, l’emblématique fondateur de Tesla, qui s’est lancé le premier dans le développement de cette technologie de pointe. Plusieurs entreprises françaises lui ont emboîté le pas.

Le dispositif est simple : les tuiles solaires remplacent les tuiles traditionnelles des toitures. Le courant produit par les cellules photovoltaïques et transformé grâce à l’onduleur central et l’énergie est conservée dans une batterie.

Il existe aujourd’hui 4 types de tuiles :

  • La tuile solaire ;
  • La tuile solaire large ;
  • La tuile solaire invisible ;
  • L’ardoise solaire.

Les qualités et les défauts des tuiles et ardoises photovoltaïques sont les suivants :

  • Une solution esthétique et discrète qui s’intègre parfaitement à la toiture ;
  • La possibilité de créer une toiture entièrement « solaire » et d’augmenter ainsi la surface de panneaux solaires ;
  • Efficace pour produire son électricité solaire ;
  • Ce dispositif est soumis aux règles d’urbanisme de la région d’habitation : il convient donc de se renseigner sur celles-ci avant d’installer des tuiles solaires ;
  • Une maintenance problématique : difficile de déterminer et réparer la tuile défaillante en cas de baisse de production du système.

Panneau solaire en couches minces

La particularité de ces panneaux solaires ? Une fabrication à base de silicium, mais en couches très fines.

Dans ce système, le matériau semi-conducteur est simplement vaporisé sur le support tel que le verre, par exemple.

Les panneaux solaires en couches minces présentent à la fois des avantages et des limites :

  • Il s'agit d'une technologie financièrement accessible, car elle requiert une moindre quantité de matériaux semi-conducteurs ;
  • Une fabrication moins polluante que pour les panneaux classiques, puisque le silicium n’a pas besoin d’être transformé ;
  • Les panneaux solaires en couches minces sont plus légers et plus souples que des panneaux classiques ;
  • Un rendement plus faible qu’avec un système photovoltaïque classique : pour obtenir un rendement équivalent à un panneau traditionnel, les cellules photovoltaïques en couches minces doivent être posées sur une plus grande surface.

Panneau solaire « Back Contact »

La technologie « Back Contact » permet d’étendre la surface de production d’électricité en reliant les cellules monocristallines les unes aux autres à l’arrière des panneaux (en contact arrière, d’où le nom « Back Contact »).

Les principales forces et faiblesses des panneaux solaires « Back Contact » sont les suivantes :

  • Un rendement optimisé grâce à une surface de production plus large ;
  • De meilleures performances, même lors des périodes faible irradiance ;
  • Des panneaux solaires plus discrets ;
  • Un dispositif plus onéreux dû au coût de fabrication plus élevé qu’un panneau classique.

Panneau solaire avec technologie MBB

Si elle est quasi-imperceptible à l’œil nu, la technologie MBB (« multi-bus bar ») est considérée comme étant prometteuse.

Un « bus bar », est un dispositif conducteur électrique constitué de métal qui permet de faire circuler du courant de la cellule photovoltaïque au panneau. Les cellules classiques sont composées de 3 à 4 bus bars, alors que les cellules MBB sont équipées de plus de 5 bus bars. L’objectif ? Optimiser la production d’électricité des panneaux solaires.

Panneau solaire organique

Il s’agit d’une véritable petite révolution : des capteurs solaires organiques peuvent être intégrés sur tous types d’objets.

Pour information, une cellule organique est composée d’une couche dite « active », réalisée à partir d’une molécule organique (azote, carbone, etc). Cela permet donc d’obtenir des panneaux solaires plus fins, plus résistants et plus flexibles à la fois. Ils peuvent être posés sur des objets variés : carrosserie de voiture, meubles, dômes, papiers peints, etc. Cette technologie permet donc d’ouvrir l’avenir du solaire vers de larges perspectives d'innovation.

Les principaux avantages et inconvénients des panneaux solaires organiques sont les suivants :

  • Une grande polyvalence : les cellules organiques peuvent être posés sur du mobilier, mais aussi sur des surfaces vitrées, par exemple ;
  • Un rendement plus intéressant que les panneaux solaires classiques selon les études récentes du CEA-Liten1 ;
  • Une meilleure stabilité de rendement : les films photovoltaïques organiques n’étant pas sensibles à la chaleur, ils garantissent un rendement stable tout au long de l’année ;
  • Une durée de vie inférieure à celle des panneaux solaires classiques ;
  • Des performances variables selon les technologies adoptées.

1Source chiffres : Nouveau panneau solaire, In Sun We Trust

Qu’est-ce que la peinture solaire ? La technologie des cellules solaires organiques peut être intégrée à tous les objets et matériaux, y compris aux peintures et aux papiers peints. La peinture solaire permet ainsi de capter l’énergie solaire et l’humidité de l’air pour les transformer en hydrogène et faire fonctionne des piles à combustible, par exemple. Si elle s’avère intéressante financièrement, cette solution présente des performances peu convaincantes. Cependant, des recherches sont en cours pour en optimiser le rendement.

Panneau solaire thermique nouvelle génération (panneau solaire hybride)

Les panneaux solaires hybrides permettent de produire à la fois :

  • De l’électricité ;
  • De l’eau chaude sanitaire ou de l’air chaud : ils peuvent être utilisés pour faire fonctionner le ballon d’eau chaude ou pour chauffer la maison.

Il s’agit donc de panneaux solaires thermiques améliorés, puisqu’ils permettent également de produire de l’électricité.

Un panneau solaire hybride est composé de deux couches :

  1. Une couche supérieure constituée de cellules photovoltaïques ;
  2. Une couche inférieure pouvant être constituée d’un ventilateur permettant de capter la chaleur solaire et la diffuser dans le foyer ou d’un circuit avec fluide caloporteur visant à alimenter le chauffage ou le chauffe-eau.

Comme tous les dispositifs photovoltaïques, les panneaux solaires hybrides présentent des avantages et des inconvénients :

  • Un double-usage : chauffage de l’air ou de l’eau et production d’électricité ;
  • Un rendement optimisé : la température du panneau aérovoltaïque est limitée grâce à l’utilisation et à l’évacuation de la chaleur, ce qui impacte directement le niveau de rendement ;
  • Ne permet pas de remplacer totalement le système de chauffage ;
  • Des économies de chauffage relatives qui dépendent notamment du niveau d’isolation de la maison : l’installation d’un panneau solaire hybride peut même engendrer des dépenses supplémentaires, par exemple si l’habitation est exposée à de forts vents ou à des températures extérieures très basses ;
  • Nécessité de changer le filtre tous les ans afin d’assurer le bon fonctionnement du dispositif ;
  • Les économies d’eau chaude sont, elles aussi, limitées. De plus, elles ne peuvent être réalisées qu’en modifiant sa façon de consommer de l’électricité (en déclenchant le chauffe-eau en journée, par exemple).
  • Un prix d’achat élevé et difficile à rentabiliser.

Panneau solaire en perovskite

Voici une technologie qui fait parler d’elle depuis plus de 10 ans sur le marché solaire.

La pérovskite, matériau semi-conducteur créé en 2009, est un minéral que l'on trouve dans la nature en faible quantité. Cependant, sa structure peut aisément être reproduite par l’humain.

Voici les atouts et les inconvénients des cellules en pérovskite :

  • Des taux de rendement équivalents à ceux des cellules faites en silicium ;
  • Des cellules plus rapides à produire que celles en silicium. En effet, le silicium doit être pur et dépourvu de défauts pour être exploité. La pérovskite, en revanche, tolère les défauts et peut être exploitée plus facilement ;
  • Un matériau transparent, souple et léger qui peut être utilisé pour réaliser des vitres de fenêtres solaires ;
  • Un prix inférieur aux cellules en silicium dû à un coût de production plus bas : le Laboratoire National des Énergies Renouvelables parle d’un coût de production 10 fois moins élevé que pour les panneaux classiques ;
  • Les résultats de rendement ne sont liés qu’à des dispositifs expérimentaux de 10 cm sur 10 cm, et n'ont pas été testés en conditions réelles ;
  • Les cellules en pérovskite sont constituées d’une petite quantité de plomb, nocif pour l’environnement et la santé ;
  • Une plus grande fragilité que les cellules en silicium.

1Source : « Nouveau panneau solaire 2021 : panorama des avancées technologiques », NouvelR énergie

Le tableau ci-dessous récapitule les principales technologies solaires décrites ci-dessus, ainsi que leurs différents avantages et inconvénients :

Panneaux solaires nouvelles génération : récapitulatif
Type de panneau solaire Avantages Inconvénients
Panneau solaire bi-verre
  • Résistant et stable.
  • Lourd ;
  • Réservé aux conditions climatiques extrêmes ;
  • Prix élevé.
Panneau solaire biface
  • Rendement optimal ;
  • Idéal sur les sols clairs ;
  • S'adapte à différents supports.
  • Pas adapté à une pose sur toiture ;
  • Prix élevé.
Panneau solaire avec micro-onduleur intégré
  • Pose rapide ;
  • Maintenance facilitée ;
  • Pas de surchauffe du panneau.
  • Prix encore élevé, mais voué à baisser rapidement.
Panneau solaire à concentration
  • Possibilité de différer la production d'électricité.
  • Rentabilité soumise à un fort taux d'ensoleillement.
Panneau solaire tuile et ardoises
  • Esthétique et discret ;
  • Large surface de panneaux solaires ;
  • Efficace pour l'autoproduction.
  • Nécessité de vérifier les règles d'urbanismes en vigueur ;
  • Maintenance problématique.
Panneau en couches minces
  • Financièrement accessible ;
  • Fabrication moins polluante ;
  • Léger et souple.
  • Rendement plus faible.
Panneau solaire "Back Contact"
  • Rendement optimal ;
  • Performances optimisées même en cas de faible ensoleillement ;
  • Discret.
  • Prix élevé.
Panneau solaire technologie MBB
  • Rendement optimal.

/

Panneau solaire organique
  • Polyvalent ;
  • Rendement optimal et stable au cours de saisons.
  • Durée de vie inférieure aux panneaux classiques ;
  • Performances variables selon les technologies et les supports.
Panneau solaire thermique nouvelle génération (hybride)
  • Rendement optimal grâce à la limitation de la température du panneau ;
  • Usage hybride : production d'électricité et chauffage air et/ou eau.
  • Économies relatives ;
  • Prix élevé et peu rentable.
Panneau solaire en pérovskite
  • Rendement équivalent aux cellules en silicium ;
  • Cellules plus rapide à produire ;
  • Matériau transparent et souple ;
  • Prix accessible.
  • Performances prouvées uniquement en phases expérimentales ;
  • Contient du plomb ;
  • Fragile.

💶 Nouvelle génération de panneaux solaires : les prix

prix

Le prix des panneaux solaires nouvelle génération est un critère important pour faire son choix. Certaines technologies de panneaux solaires à haut rendement sont plus abordables que d’autres.

En général, il est possible d’affirmer que les panneaux solaires nouvelle génération sont globalement plus élevés que ceux des panneaux solaires classiques, à quelques exceptions près. Il s’agit d’innovations de pointe qui requièrent un budget de recherche et de mise en œuvre important.

À titre d’information, voici le prix à prévoir pour différents types de panneaux solaires :

Prix des panneaux solaires nouvelles génération
Type de panneau solaire Prix pour une installation solaire de 3 kWc
Panneau photovoltaïque classique monocristallin ou polycristallin De 5 600 € à 7 550 €
Panneau photovoltaïque bi-verre 8 750 €
Panneau photovoltaïque hybride 15 000 €
Panneau photovoltaïque avec micro-onduleurs intégrés 7 375 € (modèle SunPower Maxeon 5 AC)

Prix indicatifs relevés dans l'article « Nouveau panneau solaire » d'In Sun We Trust (juin 2021)

Comment financer un projet d'installation solaire ? Si le budget à prévoir pour une installation solaire est conséquent, il est possible de bénéficier de subventions pour panneaux solaires attribuées par l'État et les collectivités locales. Cela peut contribuer à réduire nettement le montant d'investissement global. Il faut savoir qu'il est également possible d'opter pour un kit solaire à poser soi-même : cette solution est généralement plus accessible pour les particuliers. Enfin, si vous cherchez à évaluer votre projet solaire, n'hésitez pas à contacter un conseiller Selectra au ☎️ 01 82 88 99 67 ou

🍃 Les panneaux solaires nouvelle génération à venir

Les panneaux solaires à lentilles

Créé par la start-up suisse Insolight, le panneau solaire à lentilles permet d’atteindre un rendement de 29 % en moyenne.

1Source : Nouveau panneau solaire, In Sun We Trust

Ce dispositif est équipé de petites cellules photovoltaïques à fort rendement. Le panneau possède une couche supérieure constituée de lentilles positionnées comme un nid d’abeilles. Ce système permet de concentrer les rayons solaires vers les cellules photovoltaïques.

De plus, le support des cellules est mobile, ce qui assure une captation maximale des rayons solaires.

Voici une explication en vidéo des panneaux solaires d’Insolight :

 

Cependant, ce système n’est pas destiné aux consommateurs particuliers. Insolight le destine aux projets agriphotovoltaïques, industriels et commerciaux.

Panneau solaire multicouche

Voici une innovation tout aussi intéressante : un panneau solaire constitué de 6 couches de capteurs photovoltaïques différents. Chaque couche permet de capter une longueur d’onde donnée. L’utilisation du spectre lumineux est ainsi largement optimisée. Le rendement de ce système va jusqu’à 40 % en conditions réelles et 47 % en laboratoire1.

1Source : Nouveau panneau solaire, In Sun We Trust

Comme beaucoup d’innovations de pointe, il s’agit cependant d’un dispositif particulièrement onéreux. Réservé au domaine aérospatial, il n’est pas accessible au grand public à ce jour.

Panneau solaire nocturne

Si ce système n’en est qu’au stade de prototype, il n’en reste pas moins séduisant : il permettrait en effet de pallier l’une des principales faiblesses des systèmes photovoltaïques, à savoir l’absence de production d’électricité durant la nuit.

Le fonctionnement du panneau nocturne repose sur les flux de chaleur : la nuit, les modules dégagent la chaleur qu’ils ont emmagasinée pendant la journée afin de refroidir. C’est grâce à ce changement de température que les cellules thermoradiatives peuvent produire de l’électricité.

Certes, la production d’électricité nocturne est inférieure à la production diurne, mais elle est idéale dans le cadre d'un projet d'autoconsommation. En effet, elle contribue à augmenter le taux d’autoproduction et à s’affranchir davantage du réseau de distribution public : plus besoin de raccordement solaire au réseau Enedis !

Panneau optique-solaire

Ce dispositif imaginé par Crystal Green Energy, entreprise canadienne, est supposé optimiser la production d’énergie.

Comment ? Grâce à des ampoules qui concentrent les rayons du soleil vers les cellules photovoltaïques afin d’en maximiser le rendement. Ce système permet également de faire chauffer de l’eau pour un usage sanitaire : une plaque de cuivre posée sous les cellules monte en température sous l’effet des rayons solaires et chauffe ensuite l’eau.

En plus de cela, le module suit le déplacement du soleil grâce à un système motorisé intégré.

Les avantages de ce nouveau panneau solaire sont importants :

  • Un rendement optimisé qui avoisine les 40 %1 ;
  • Un usage hybride (production d’électricité + chauffage de l’eau sanitaire) ;
  • Un système qui suit le soleil pour maximiser le rendement à toute heure de la journée ;
  • Une surface de panneau réduite par rapport à un dispositif classique.

1Source : Nouveau panneau solaire, In Sun We Trust

Cependant, le prix d’achat d’un panneau optique-solaire demeure particulièrement élevé et la production n'a pas encore été lancée.

Panneaux solaires nouvelle génération : la puissance impacte-t-elle le rendement ?

Certains panneaux nouvelle génération affichent une puissance particulièrement élevée. Pourtant, cela n'est pas toujours synonyme d'un meilleur rendement. Un panneau solaire de 400 Wc est souvent composé d'un plus grand nombre de cellules : il est plus grand qu'un panneau classique. La puissance affichée impacte donc le niveau de rendement, en ce qu'elle implique une surface de capteurs plus étendue. Les modules puissants de 400 ou 500 Wc sont adaptés aux grands projets nécessitant de nombreux panneaux : cela leur permet d'économiser sur les coûts de main d'oeuvre et d'entretien. Cependant, ils ne présentent pas d'intérêt financier pour les particuliers. Ces derniers risquent même de débourser une somme importante pour faire poser un petit nombre de ces modules, très lourds et encombrants, sur le toit de leur maison. Les particuliers ont plutôt intérêt à se fier au niveau de rendement du panneau solaire.

Quel panneau solaire nouvelle génération choisir pour votre maison ? Les conseillers énergie Selectra vous accompagnent gratuitement dans l’élaboration de votre projet solaire. Appelez Selectra au :
☎️ 01 82 88 99 67

Mis à jour le