Vous êtes ici

Les réseaux de transport et de distribution en France pour l'acheminement de l'électricité


reseau transport distribution électricité

Les gestionnaire des réseaux de l'électricité se chargent du fonctionnement, de l'entretien et du développement des réseaux de très haute, de haute et de basse tension en France. Ce domaine d'activité est un monopole réglementé et contrôlé par la Commission de Régulation de l'Energie, car s'agissant de missions de service public, il n'est pas nécessaire de l'ouvrir à la concurrence.


L'acheminement de l'électricité

Historiquement, la gestion des lignes électrique en France est liée à EDF. Depuis sa création en 1946, l'entreprise publique s'en chargeait au sein de sa « direction de la distribution » qu'elle a ensuite nommé « direction EDF GDF Services ». Pour rendre effective l'ouverture à la concurrence du marché de l'énergie en France, il a fallu séparer les différentes activités de la chaîne de valeur de l'électricité. En effet, il aurait été difficile d'ouvrir le marché de la fourniture de l'électricité si les activités de transport et de distribution étaient directement restées dans le giron d'EDF.

  • Pour le transport de l'électricité sur les lignes de haute et de très haute tension, a été créé RTE pour « Réseau de Transport d’Électricité ».
  • Pour la distribution de l'électricité sur les lignes baisse tension, a été créé ERDF pour « Électricité Réseau Distribution France ».
ENEDIS RTE

Pour le gaz naturel, c'est GRTgaz et TIGF qui se chargent du transport et GRDF de la distribution.

L'acheminement de l'électricité se fait des sites de production jusqu'aux foyers, entreprises et industries. Cela représente un coût élevé, puisqu'il représente environ un tiers des factures TTC en France. Ce coût, communément appelé Tarif d'utilisation des réseaux publics de l'électricité, est régulé et revu fréquemment par les pouvoirs publics, pour assurer une juste rémunération aux acteurs afin de couvrir tous leurs frais.

Bien que RTE et ENEDIS appartiennent toujours au moins partiellement à EDF, leur gestion est totalement indépendante de leur maison mère, et les clients d'EDF ne sont d'aucune manière avantagés par rapport aux autres.

Le gestionnaire du réseau de transport RTE

logo RTE

Le transporteur RTE s'occupe du transport de l'électricité sur les lignes à haute et très haute tension, comprises entre 63 000 et 400 000 volts. L'entreprise a été créée en 2000, lors de l'ouverture du marché pour les industries, qui consomment de très gros volumes d'électricité transportées sur ces lignes, longues de 105 000 kilomètres.

lignes électriques haute tension

Outre la mission d'assurer la sûreté des lignes électriques avec leur gestion et leur maintenance, RTE gère l'équilibre entre la demande et l'offre de l'électricité en France. Ainsi l'entreprise met-elle en place des mécanismes d'effacement et d'échanges d'énergie entre les régions françaises, mais aussi via les 50 lignes frontalières qui permettent de relier l'Hexagone avec 33 pays d'Europe. En effet, l'électricité est une énergie qui ne se stocke pas en grande quantité. Il faut donc veiller en temps réel à ce que les producteurs produisent la bonne quantité d'électricité, et à défaut que la France puisse revendre son excédent ou acheter son manque d'électricité pour éviter tout problème sur les lignes : tension, fréquence, blackout.

RTE était une filiale à 100% d'EDF jusqu'en 2016, lorsque l'entreprise a cédé 49,9% de ses parts à la Caisse des Dépôts et Consignations. Elle est valorisée autour de 8 milliards d'euros.

Le gestionnaire du réseau de distribution ENEDIS

logo enedis

Ce n'est qu'en 2008, soit six mois après l'ouverture du marché pour les particuliers, que les activités de gestion des réseaux de distribution de l'électricité et du gaz ont été filialisées. Ainsi, c'est principalement ENEDIS (le nouveau nom d'ERDF depuis mai 2016) qui se charge de la gestion du réseau de distribution pour l'électricité, et GRDF pour le gaz ; qui appartiennent respectivement totalement à EDF et Engie (ex-GDF Suez), tout en étant indépendantes.

Enedis assure 95 % de la distribution d'électricité en France, tandis qu'une centaine d'entreprises locales de distribution (ELD) assure ces mêmes missions dans les 5 % restants au sein de 2 500 communes. Ces ELD ont elles aussi séparé leurs activités de production et de distribution d'énergie au 1er janvier 2008.

Les gestionnaires du réseau de distribution d'électricité en France sont tenus de mettre à disposition les câbles amenant l'électricité entre producteurs, fournisseurs et utilisateurs finaux (c'est-à-dire vous et nous). Au quotidien, les agents Enedis et des ELD sont responsables d'intervenir sur les compteurs électriques pour toutes les demandes techniques :

techniciens électricité

Les frais d'intervention d'Enedis sont fixés par arrêté du ministre en charge de l'Energie. En effet, le gestionnaire de réseau bénéficiant d'un monopole, l'Etat a jugé nécessaire de réguler ses tarifs. Toutes les rémunérations d'ENEDIS et des autres GRD sont incluses dans la facture d'électricité.

Vers une mutation des réseaux de transport et de distribution de l'électricité

En mai 2018, la CRE (Commission de Régulation de l'Énergie) a rendu le rapport Études sur les perspectives stratégiques de l'énergie. Ce document analyse les perspectives d'évolutions des moyens de production et de distribution de l'énergie à l'horizon 2030/2050. Il est notamment traité le cas des réseaux de transport et de distribution qui seront amenés à évoluer avec la mutation des moyens de production. Le développement des énergies renouvelables a entraîné un éclatement des lieux de production qu'il faut relier aux réseaux. Par exemple, des éoliennes offshore situées à 40km des côtes nécessiteront un raccordement plus difficile qu'un site éolienne classique. 

Ces évolutions seront essentielles alors que le mix énergétique tend à être décarboné (composé de sources renouvelables) à 80% à l'horizon 2050. 

Un autre enjeu auquel feront face les réseaux de transport et distribution, c'est la baisse de leur utilisation. Cette baisse sera due à une hausse de l'autoconsommation (particulier installant des panneaux solaires sur le toit de leur logement par exemple) mais aussi due à une hausse de l'efficacité énergétique qui entrainera donc une baisse de la demande en énergie.

Ces mutations seront de véritables challenges pour les acteurs de la distribution et du transport de l'énergie et leur rôle ainsi que leur visage seront amenés à évoluer dans les prochaines décennies. 

Vote: 
0
Aucun vote pour le moment
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Déménagement électricité et ou gaz : mettre les compteurs à mon nom :
09 74 59 22 19 (lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30, dimanche 9h-13h)
Rappel gratuitAnnonce — Service proposé par Selectra