Vous êtes ici

Evolution du Prix de L'électricité en 2016 : Détails et Explications

Comment payer son électricité moins cher ?Baissez vos factures : jusqu'à 200 € d'économies par an en choisissant un fournisseur d’énergie moins cher.
09 74 59 22 19 ou Rappel gratuit
(Selectra, lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)


 

Depuis 2006, les prix de l'électricité évoluent régulièrement à la hausse avec une exception au 1er août 2016. Or si l'augmentation des taxes s'applique à tous les fournisseurs d'énergie, ces derniers peuvent fixer librement leur montant du prix hors-taxes du kWh d'électricité. Les fournisseurs alternatifs à EDF, qui existent depuis l'ouverture du marché de l'énergie en 2007, permettent de mitiger la hausse du prix en offrant la possibilité à tous les Français d'opter pour une offre de fourniture d'électricité moins chère.


Retrouvez l'évolution du prix de l'électricité en 2017 !

La fixation du prix de l'électricité en 2016

Le tarif réglementé de l'électricité demeure la référence pour le prix de l'électricité en 2016. Il est fixé par la Commission de Régulation de l’Énergie sur avis du gouvernement depuis le 7 décembre 2015. La méthode « par empilement » prend en compte :

  1. Le cout de l'énergie : l'accès à l'électricité nucléaire historique par l'ARENH (70%) et le prix au marché de gros (30%) ;
  2. Le développement et la maintenance des réseaux électriques par le TURPE ;
  3. Le complément à la fourniture d'électricité, pour couvrir les (onéreuses) consommations de pointe des Français ;
  4. Les taxes et contributions sur l'électricité.

L'évolution des prix de l'électricité en 2016

Augmentation de 2% du prix de l'électricité au 1er janvier 2016

Les prix de l'électricité ont augmenté d'environ 2% au 1er janvier 2016. Or il s'agit d'une hausse de taxe, le prix du kWh HT reste inchangé. Le prix du kWh d'électricité est en effet grevé par une série de taxes et de contributions, qui constituent 38% de la facture d'électricité en tarif Base en 2016. Le poids des taxes prend de l'ampleur depuis une quinzaine d'années, surtout sous l'effet de la progression spectaculaire de la CSPE. Il s'agit de la taxe qui augmente le plus souvent et le plus fort ces dernières années. Elle a vocation à couvrir les frais d'EDF, sans y parvenir totalement puisqu'ils augmentant chaque année encore plus vite que la CSPE.

Nouveaux prix de l'électricité - à jour au 3 mai 2019Retrouvez les grilles tarifaires EDF Bleu ciel en options Base et Heures pleines/Heures creuses.

Nouvelle augmentation de la CSPE en 2016

La CSPE pour « Contribution au service public de l'électricité », couvre le financement d'une partie du budget du Médiateur de l'énergie, le Tarif de première nécessité (TPN), les surcoûts liés à la péréquation tarifaire (afin de garantir un prix égal de l'électricité égal en métropole, en Corse et dans les DOM) et enfin les coûts liés au financement des énergies vertes.

La CSPE a augmenté de 3€/ MWh au 1er janvier 2016, soit au même rythme qu'en 2013, 2014 et 2015. Elle a remplacé le Fonds du service public de l'électricité (FSPPE) en 2002. Entre 2002 et 2016, la CSPE a augmenté de 650 % en passant de 3€/ MWh à 22,5€/ MWh ! En 2016, la CSPE représente ainsi environ 17% du prix final de l'électricité.

Source : CRE

Pour mieux comprendre l'importance des taxes et des contributions sur la facture d'électricité des Français, découvrez également la vidéo ci-dessous.

 

Baisse de 0,5% du prix de l'électricité en août 2016 pour les particuliers

Mais les tarifs réglementés de vente évoluent à la baisse au 1er août 2016. Il s'agit de la première baisse du tarif réglementé de l'électricité depuis l'année 2000 ! Les tarifs bleus de l'électricité appliqués par EDF baissent ainsi de 0,5% pour les particuliers et de 1,5% pour les professionnels dont la puissance souscrite est égale ou inférieure à 36 kVA. Une évolution tarifaire qui s'explique en grande partie par l'effondrement des prix de l'électricité sur les marchés de gros. Entre l'essor des énergies vertes et la stagnation de la demande, les prix de l'électricité sur les marchés de gros ont connu une baisse de 20 à 30% en 2016 par rapport à l'année précédente. Or, depuis 2014, les tarifs réglementés sont fixés selon la méthode de l'empilement des coûts qui additionne les coûts de l'énergie (incluant les prix de gros à hauteur d'environ 15% du prix du kWh HT), le coût d'acheminement de l'électricité et le coût de la commercialisation. La chute des prix de l'électricité sur les marchés de gros depuis le printemps 2014 permet donc aux consommateurs de bénéficier d'un recul des tarifs.

On note que cette baisse s'est répartie de façon inégale selon l'option et la puissance souscrite,, entraînant pour la première fois un écart du prix du kWh entre les clients particuliers. Pour les clients en option base, on note que les petits compteurs y perdent au change :

  • compteurs de puissance 3 kVA : hausse de 4%
  • compteurs de puissance 6 kVA : baisse de 3,5%
  • compteurs de puissance 9 kVA et plus : baisse de 2,6%

Pour les clients en option heures pleines / heures creuses, on note une convergence du prix du kWh entre les deux plages tarifaires :

  • heures pleines : baisse de 4,6%
  • heures creuses : hausse de 10,4%

Toutes les offres proposant des prix indexés sur les tarifs réglementés (voir ci-dessous) répercuteront directement cette baisse pour les clients et futur clients. Seuls les consommateurs ayant souscrit une offre à prix fixe ne pourront en bénéficier.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les tarifs réglementés de vente et leur évolution, découvrez toutes les infos utiles dans la vidéo ci-dessous.

 

Comment contrer la hausse du tarif Bleu ciel EDF en 2016 ?

Les consommateurs peuvent toutefois faire jouer la concurrence pour choisir une offre moins chère et réaliser des économies sur l'électricité. Les concurrents d'EDF fonctionnent avec des structures plus légères et moins coûteuses, leur permettant de proposer un prix du kWh HT souvent moins élevé que le tarif bleu d'EDF. Si les fournisseurs n'ont aucune marge de manœuvre sur les taxes et contributions sur l'énergie, ils restent libres de fixer le kWh HT au prix qu'ils souhaitent. Le plus souvent, les fournisseurs alternatifs proposent des offres à des prix indexés par rapport au tarif bleu d'EDF, garantissant un rabais immédiat sur la facture d'électricité.

Exemples d'offres permettant d'économiser par rapport aux tarifs réglementés en 2016
Offre Prix de l'abonnement HT Prix du kWh HT Commentaires Contact
Total Direct Energie
Classique Electricité
Identique aux tarifs réglementés. -5% par rapport aux tarifs réglementés (indexé).
  • Le premier fournisseur alternatif français avec plus de 3 millions de clients en 2019.
  • Élu Service Client de l'année en 2016 pour la 9ème année consécutive.
09 74 59 38 75
ou me faire rappeler

Lampiris
Lampiris

Identique aux tarifs réglementés. -10% par rapport aux tarifs réglementés (fixe 1 an).
  • Un fournisseur d'origine belge garantissant de l'électricité 100% verte.
  • Les prix du gaz chez Lampiris sont très compétitifs.
09 75 18 77 00
ou me faire rappeler

Happ-e
Happ-e

Identique aux tarifs réglementés. -8% par rapport aux tarifs réglementés (indexé).
  • Une offre 100% en ligne.
  • Happ-e fait partie du groupe énergétique français Engie.
09 75 18 77 00
ou me faire rappeler
Planète Oui
Planète Oui
Jusque -20% par rapport aux tarifs réglementés (sous conditions, indexé). Identique aux tarifs réglementés .
  • Un fournisseur d'électricité 100% verte.
  • Une offre plus intéressante pour les petites consommations.
09 87 67 55 21
ou me faire rappeler
EDF
EDF Bleu ciel
Tarifs réglementés. Tarifs réglementés. Le fournisseur de la majorité Français, malgré un prix du kWh moins compétitif. Contacter EDF

Qui sont les fournisseurs alternatifs ? Quelles sont leurs offres ? En quoi peut-il être avantageux d'opter pour l'offre de marché d'un fournisseur alternatif ? La vidéo ci-dessous répond à toutes vos questions.

 
Vote: 
4.333335
Average: 4.3 (3 votes)
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Linkedin