Tarif réglementé d'électricité EDF : + 10% en août 2023

Mis à jour le
min de lecture

En avril 2024, le tarif réglementé d'EDF est de 0,2054€/kWh en option base. En option heures pleines / heures creuses, le tarif réglementé d'EDF s'élève à 0,2288€/kWh en Heures Pleines et 0,1656€/kWh en Heures Creuses. Le tarif réglementé de l'électricité va augmenter de 10% à partir du 1er août 2023.

De 1946 à 2007, les particuliers français n'avaient qu'un tarif pour l'électricité, fixé par l'Etat en fonction des besoins d'EDF, alors en situation de monopole. Avec la libéralisation, ce tarif est devenu le tarif réglementé de vente, proposé uniquement par EDF et les ELD localement ; par opposition aux offres à prix de marché proposées par le fournisseur historique et les fournisseurs alternatifs. Si près de 7 clients particuliers sur 10 étaient encore aux TRV en 2022, les offres de marchés, pour certaines plus attractives, ont déjà séduit plusieurs millions de Français.

Augmentation du tarif réglementé d'EDF : + 10% à partir du 1er août 2023

Le gouvernement a annoncé une augmentation de 10% du tarif réglementé de l'électricité à partir du 1er août 2023. Cette hausse brutale s'inscrit dans le cadre de la fin progressive du bouclier tarifaire. Selon des estimations de la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE), en l'absence du bouclier tarifaire, le prix de l'électricité aurait augmenté de 35% en 2022 et de 100% en 2023. Cette hausse s'applique à l'ensemble des contrats d'électricité ayant une puissance souscrite inférieure ou égale à 36 kVA, soit l'ensemble des ménages français, ainsi que les petites entreprises.

📘 Qu'est-ce que le tarif réglementé d'EDF  ?

ampoule

Les tarifs réglementés sont proposés exclusivement par EDF, le fournisseur historique du marché de l'électricité en France. Ces tarifs sont fixés par décision de l'État après consultation de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE). C'est cette commission qui va calculer et fixer les prix de l'abonnement de l'électricité ainsi que le prix du kWh.

Bien que depuis 2007, le marché de l'électricité est ouvert à la concurrence, le tarif réglementé représente encore 63% de part de marché au quatrième trimestre 2022. C'est le pourcentage des ménages qui étaient toujours au tarif réglementé, contre 37 % qui avaient choisi une offre de marché. Sur les 34 185 000 sites résidentiels fournis en offre de marché, 10 214 000 (29,87%) avaient opté pour un fournisseur alternatif à EDF Particuliers.

[source: CRE, Observatoire Trimestriel des marchés de l'énergie].

Source : Observatoire de la CRE 3ème trimestre 2023 - Graphique : Selectra

🏷️ Quelle est la grille tarifaire du tarif réglementé d'EDF ?

Les grilles tarifaires d'électricité se composent de deux coûts : le prix de l'abonnement et le prix du kWh. L'abonnement reste un coût fixe comparé à celui du kWh qui dépendra de la consommation du foyer. Prix-elec a regroupé les grilles tarifaires du tarif réglementé EDF en option Base ou en Heures Pleines / Heures Creuses.

Grille tarifaire du tarif réglementé de vente d'EDF en option Base

Grille de prix pourl'offre Tarifs réglementés de l'électricité par EDF en option base
Tarifs réglementés de l'électricité
Abonnement (€ par an) Base (€/kWh)
3 kVA 115.56 € 0.2516 €
6 kVA 151.2 € 0.2516 €
9 kVA 189.48 € 0.2516 €
12 kVA 228.48 € 0.2516 €
15 kVA 264.84 € 0.2516 €
18 kVA 301.08 € 0.2516 €
24 kVA 381.12 € 0.2516 €
30 kVA 449.28 € 0.2516 €
36 kVA 537.84 € 0.2516 €

Prix en € TTC de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité du fournisseur EDF à jour au 15/04/2024

Grille tarifaire du tarif réglementé de vente d'EDF en option Heures Pleines / Heures Creuses.

Grille de prix pourl'offre Tarifs réglementés de l'électricité par EDF en option hphc
Tarifs réglementés de l'électricité
Abonnement (€ par an) Heures creuses (€/kWh) Heures pleines (€/kWh)
6 kVA 156.12 € 0.2068 € 0.27 €
9 kVA 200.4 € 0.2068 € 0.27 €
12 kVA 241.56 € 0.2068 € 0.27 €
15 kVA 280.8 € 0.2068 € 0.27 €
18 kVA 319.68 € 0.2068 € 0.27 €
24 kVA 401.28 € 0.2068 € 0.27 €
30 kVA 475.56 € 0.2068 € 0.27 €
36 kVA 537.48 € 0.2068 € 0.27 €

Prix en € TTC de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité du fournisseur EDF à jour au 15/04/2024

Grille tarifaire Tempo en avril 2024

Grille de prix pourl'offre Tarifs réglementés de l'électricité par EDF en option tempo
Tarifs réglementés de l'électricité
Abonnement (€ par an) HC Bleu (€/kWh) HP Bleu (€/kWh) HC Blanc (€/kWh) HP Blanc (€/kWh) HC Rouge (€/kWh) HP Rouge (€/kWh)
6 kVA 155.52 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
9 kVA 193.92 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
12 kVA 233.28 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
15 kVA 269.4 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
18 kVA 305.28 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
30 kVA 459.48 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
36 kVA 533.04 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €

Prix en € TTC de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité du fournisseur EDF à jour au 15/04/2024

Grille tarifaire Option EJP en avril 2024

Grille de prix pourl'offre Tarifs réglementés de l'électricité par EDF en option ejp
Tarifs réglementés de l'électricité
Abonnement (€ par an) Heures normales (€/kWh) Pointe mobile (€/kWh)
9 kVA 189.6 € 0.1758 € 1.5197 €
12 kVA 225.12 € 0.1758 € 1.5197 €
15 kVA 261.36 € 0.1758 € 1.5197 €
18 kVA 296.52 € 0.1758 € 1.5197 €
36 kVA 517.56 € 0.1758 € 1.5197 €

Prix en € TTC de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité du fournisseur EDF à jour au 15/04/2024

🤔 EDF Tarif réglementé ou offre de marché : quel est le plus avantageux ?

Les tarifs réglementés, fixés par les autorités publiques et proposés uniquement par EDF et les entreprises locales de distribution, sont en concurrence avec les offres de marché, lesquelles sont proposées par l'ensemble des fournisseurs. Ces offres, souvent plus intéressantes financièrement que les tarifs réglementés d'EDF, se distinguent par les bénéfices qu'elles proposent qui peuvent être de deux types :

  • les offres dites offres à prix indexés évoluent proportionnellement au tarif réglementé de vente. Certaines offres présentent une réduction immédiate sur le prix du kWh ou de l’abonnement. C'est le cas de l'offre ohm web d'Ohm Energie qui propose 5% de réduction sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé de vente ;
  • les offres dites à prix fixe sont dotées d’un prix du kWh hors taxes fixe sur une période donnée.

Pour proposer des offres avec de l'électricité moins chère, les fournisseurs disposent de structures plus légères que le fournisseur historique EDF qui leur font profiter de frais de gestion plus réduits.

⚡ Quel fournisseur d'électricité est le moins cher en option base ?
Fournisseur d'électricité Offres d'électricité Budget annuel Économies estimées* Prix de l'abonnement annuel Prix du kWh
La Bellenergie
09 74 59 22 19  Souscrire en ligne
PRUDENCE
🌳 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
Budget estimé
2043 €
Vous économisez
499 €
150.39 € 0.1992 €
OHM Énergie
OFFRE MAXI ECO
⚖️ Des prix indexés !

Budget estimé
2067 €
Vous économisez
474 €
149.88 € 0.2018 €
Alterna
05 49 60 54 58
ÉLECTRICITÉ VERTE 100% LOCALE
🌳 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
Budget estimé
2083 €
Vous économisez
458 €
165.58 € 0.2018 €
Ekwateur
09 87 67 16 74
 Souscrire en ligne
ELECTRICITÉ 100% VERTE VARIABLE
🌳 Offre verte !

Budget estimé
2085 €
Vous économisez
457 €
197.99 € 0.1986 €
Mint Énergie
09 74 59 46 30
 Souscrire en ligne
ONLINE & GREEN
🌳 Offre verte !
⚖️ Des prix indexés !

Budget estimé
2092 €
Vous économisez
450 €
152.54 € 0.2041 €
Alpiq
OFFRE ÉLECTRICITÉ STABLE
🔐 Des prix bloqués !
Budget estimé
2091 €
Vous économisez
450 €
152.54 € 0.2041 €
EDF
ZEN FIXE
🔐 Des prix bloqués !
Avis clients EDF : 1.8/5

Budget estimé
2103 €
Vous économisez
439 €
151.2 € 0.2054 €
Vattenfall
OFFRE VERTE FLASH

Budget estimé
2124 €
Vous économisez
417 €
164.57 € 0.2063 €
Happ-e
HAPP-E ÉLECTRICITÉ FIXE
🔐 Des prix bloqués !

Budget estimé
2134 €
Vous économisez
407 €
152.54 € 0.2086 €
Eni
WEB ELEC
🌳 Offre verte !
⚖️ Des prix indexés !
Avis clients Eni : 1.7/5

Budget estimé
2169 €
Vous économisez
372 €
177.86 € 0.2096 €

*Tarifs € TTC à jour du 15/04/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 9500 kWh en option base (6 kVA)

Trouver moins cher que le tarif réglementé d'EDF Bien que le tarif bleu soit très répandu en France, il existe de nombreuses offres d'électricité moins chères. Vous pouvez vous faire aider par un conseiller Selectra pour trouver la meilleure offre au 09 74 59 22 19
Annonce - Service Selectra

📈 Pourquoi le tarif réglementé d'EDF augmente  ?

Depuis l'ouverture du marché, le tarif réglementé a connu plusieurs augmentations comme l'illustre parfaitement le graphique suivant :

Source : Selectra

La hausse du tarif réglementé de vente de l'électricité avant la crise du marché de l'énergie en 2021

  • Les coûts de l'électricité d'origine nucléaire augmentent : le parc de centrales nucléaires d'EDF, qui couvre aujourd'hui 75% de la consommation d'électricité nationale, a vu ses coûts d'exploitation augmenter fortement suite à la décision d'allonger leur durée de vie de 40 à 60 ans. À cela s'est ajoutée à partir de 2011 la nécessité de renforcer les mesures de sûreté autour des réacteurs en réponse à l'accident de Fukushima, qui ont coûté plusieurs milliards d'euros.
  • Le coût de développement des énergies renouvelables : la France s'est engagée à augmenter la part d'électricité renouvelable dans son mix énergétique et a lancé une politique d'incitation des installations de capacités de production d'électricité renouvelable : éoliennes, panneaux photovoltaïques... Ce développement passe par un lourd subventionnement intégralement financé par une taxe sur le prix de l'électricité, la CSPE. Elle a d'ailleurs augmenté de 650% de 2002 à 2016, et devrait continuer sa progression sur les années à venir. La dernière hausse, au 1ᵉʳ janvier 2016, a représenté une augmentation de 3€ du prix du MWh d'électricité. Cette taxe qui pesait pour environ 17% du prix de l'électricité TTC a été renommée "accise sur l'électricité" en 2022, et réduite à 1€/MWh dans le cadre du bouclier tarifaire
  • L'enfouissement des lignes électriques : entraîne un coût supplémentaire important par rapport à la technologie aérienne et répercuté dans le tarif réglementé de l'électricité

La hausse du tarif réglementé de vente de l'électricité depuis la crise du marché de l'énergie de 2021

Les prix du tarif réglementé de vente de l'électricité ont flambé à partir de la crise du marché de l'énergie en 2021 : La guerre déclenchée par la Russie contre l'Ukraine a entrainé un embargo sur le gaz russe par l'Europe. L'Europe a du trouver des nouveaux fournisseurs de gaz pour sa consommation hivernale. De plus, le prix de l'électricité étant indexé sur le prix du gaz sur le marché de gros, le prix du tarif réglementé de vente de l'électricité a fortement augmenté. Cette incertitude sur le marché de l'énergie a entrainé un arrêt des souscriptions de la part d'une grande quantité de fournisseurs d'énergies. Beaucoup ont arrêté de prendre des nouveaux clients ou ont déposé le bilan en raison de l'augmentation importante du prix du kWh.

Vers la fin du tarif réglementé de l'électricité en 2023  ?

La fin du tarif réglementé de l'électricité pour les professionnels

La disparition du tarif réglementé de l'électricité a déjà partiellement eu lieu. Depuis le 31 décembre 2015, le tarif réglementé de vente de l'électricité n'est plus applicable pour les sites en France métropolitaine continentale ayant une puissance souscrite maximale strictement supérieure à 36 kVA.

Depuis le 1ᵉʳ janvier 2021, la fin du tarif réglementé de vente de l'électricité s'est élargie à l'ensemble des professionnels, excepté les microentreprises. En effet, les tarifs réglementés de l'électricité ont été supprimés pour l'ensemble des entreprises employant moins de 10 salariés et dont le chiffre d'affaires est inférieur à 2 millions d'euros.

La fin du tarif réglementé de vente du gaz pour les particuliers

Le 1er juillet 2023, c'est le tarif réglementé du gaz qui disparait pour les particuliers. Cette décision fait suite au Conseil d’État du 19 juillet 2017, durant lequel les tarifs réglementés de vente du gaz ont été jugés contraires au droit européen. La loi Energie et Climat a donc été promulguée le 8 novembre 2019 et a acté de la disparition des tarifs réglementés du gaz au 30 juin 2023. Les clients au tarif réglementé gaz (chez un fournisseur historique ou chez une ELD) peuvent donc changer pour une offre de marché chez leur fournisseur, ou dans le cas contraire, être transféré automatiquement vers une offre de bascule de leur fournisseur à partir de cette date.

Vers la fin du tarif réglementé de l'électricité pour les particuliers ?

Après les suppressions successives de différentes tarifications au tarif réglementé, il est légitime de s’interroger sur l’avenir du tarif réglementé de vente de l’électricité pour les particuliers. Suite à une décision des pouvoirs publics (Arrêté du 12 août 2010 relatif aux tarifs réglementés de vente de l’électricité), les puissances de 18 à 36 kVA inclus de l’option Base du Tarif Bleu pour les clients résidentiels ont été mises en extinction et ne sont plus disponibles à la souscription. Pour les puissances inférieures à 18 kVA, la suppression du tarif réglementé de vente de l’électricité pour les particuliers n’est en 2023 pas à l’ordre du jour. Le Conseil d’État a acté son maintien le 18 mai 2018, proclamant qu’ils répondaient à un objectif d’intérêt général. Pour les consommateurs domestiques, les tarifs réglementés d’électricité sont donc maintenus pour les puissances inférieures à 36 kVA et, hors métropole, dans les zones non inter-connectées (Corse et Outre mer).

🖩 Comment le tarif réglementé d'EDF électricité est-il calculé  ?

 

Le tarif réglementé de l'électricité a deux composantes :

  1. le prix de l'abonnement, qui est la part fixe de la facture ;
  2. le prix de la consommation, qui consiste en le prix du kWh d'électricité multiplié par la quantité de kWh consommée.

Depuis le 7 décembre 2015, c'est la Commission de régulation de l'énergie qui est chargée de la fixation du tarif réglementé de l'électricité. Le ministre en charge de l'énergie peut néanmoins toujours s'opposer aux décisions de la CRE.

Le prix de l'électricité est établi selon la règle de calcul « par empilement ». La composition du prix de l'électricité est la suivante :

  1. L'ARENH : L'Accès Régulé à l'Électricité Nucléaire Historique, qui correspond au coût d'exploitation du parc de centrales nucléaires d'EDF.
  2. Le coût du complément de fourniture, c'est-à-dire le surcoût de production de l'électricité en période de pointe. Il inclut les garanties de capacité.
  3. Le TURPE : Le Tarif d'Utilisation des Réseaux Publics d'Électricité, qui couvre les frais des gestionnaires des réseaux de transport (RTE) et de distribution (ENEDIS).
  4. Une rémunération « normale » du fournisseur.
  5. A la part hors taxe s'ajoutent trois taxes de l'électricité (l'accise sur l'électricité, la CTA et la TVA).

Du fait de l'augmentation régulière des coûts de production et d'acheminement de l'électricité, les tarifs réglementés augmentent régulièrement depuis 2006. Cette augmentation des prix de l'électricité s'est ensuite accentuée par la crise sanitaire du Covid-19 en 2019, puis par la crise du marché de l'énergie en 2021 suite à l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

FAQ

⚠️ Quels risques y a-t-il à quitter les tarifs réglementés ?

Il n'y a absolument aucun risque à résilier un abonnement EDF pour un fournisseur d'électricité moins cher. Tout a été pensé pour faciliter la vie du consommateur particulier qui ne perçoit aucune différence et a toujours le choix de changer de fournisseur.

  • Pas de changement technique : le compteur reste le même, le distributeur d'électricité (ENEDIS, ex-ERDF) reste le même, l'électricité est bien entendu de même qualité et aucune intervention d'un technicien n'est requise ;
  • Résiliation automatique auprès de votre ancien fournisseur ;
  • Principe de réversibilité : il est toujours possible de revenir aux tarifs réglementés d'EDF si vous le souhaitez ;
  • Aucun frais ni justificatif ni préavis lié au changement de fournisseur.

❓ Tarifs réglementés : tarifs bleu, jaune, vert, quelles différences ?

EDF (et les ELD sur leur territoire de desserte) proposent des tarifs réglementés pour plusieurs types de clients. Les tarifs dépendent de la puissance du compteur qui a été souscrite, elle-même basée sur la consommation estimée du client.

  • Le Tarif Bleu : il s'adresse aux particuliers ayant un compteur à puissance inférieure ou égale à 36 kVA
  • Le Tarif Jaune : il s'adresse aux entreprises de taille moyenne, soient celles ayant un compteur à puissance souscrite comprise entre 42 kVA et 250 kVA. Il peut, par exemple, concerner un hôtel ou un immeuble ;
  • Le Tarif Vert : il s'adresse aux très gros consommateurs, soit les entreprises qui souscrivent à une puissance supérieure à 250 kVA. Cela peut représenter une tour de bureaux, une usine ou encore un chemin de fer.

Les tarifs d'EDF Professionnels jaune et vert ont disparu le 31 décembre 2015

❌ Pourquoi les tarifs réglementés jaune et vert ont-ils disparu début 2016 ?

Depuis le traité de Maastricht ratifié en 1992, l'Union européenne est devenue une union économique à part entière. Le but affiché à l'époque était de renforcer l'intégration des États en créant un marché unique au sein de l'UE. La directive sur la régulation du marché européen de l'électricité dévoilée en 1996 fut à l'origine de la création d'un marché unique de l'électricité dans l'UE. Ce processus d'ouverture du marché de l'énergie vise à établir une concurrence complète entre les fournisseurs au profit des consommateurs.

L'histoire du marché français de l'électricité est plutôt courte, mais très dense, surtout depuis quelques années. L'ouverture totale de la concurrence de ce marché a eu lieu en 2007. En France, EDF a alors perdu son monopole et assiste depuis à l'émergence de nouveaux acteurs venus de France et d'Europe, tels que Eni ou TotalEnergies par exemple. Tous ces fournisseurs dits alternatifs proposent également de l'électricité, et généralement du gaz.

La réglementation des tarifs par l’État n'a vraiment de sens que lorsqu'on est en situation de monopole dans un marché. Toutefois, l'État avait jusqu'ici continué à fixer les prix de l'électricité pour les professionnels comme pour les particuliers. De plus, les tarifs réglementés d'EDF nommés selon les couleurs bleu-jaune-vert étant connus de tous, ils sont devenus la base de référence pour la fixation des prix des fournisseurs alternatifs. La dernière étape de la libéralisation du marché de l'énergie est la disparition des tarifs réglementés, à commencer par le tarif jaune et le tarif vert qui ont cessé d'être fixés par l'État depuis le 31 décembre 2015. Le tarif bleu pour les particuliers et petits professionnels devrait également disparaître, mais à horizon plus lointain. Cette étape, qui représenterait l'aboutissement de l'ouverture du marché de l'électricité, ne devrait probablement pas se produire avant 2020.

 
 

Autres articles à propos d'EDF