Vous êtes ici

Comment changer son compteur électrique ? Démarches et tarifs 2018

Comment payer son électricité moins cher ?Baissez vos factures : jusqu'à 200 € d'économies par an en choisissant un fournisseur d’énergie moins cher.
09 74 59 22 19 ou Rappel gratuit
(lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)


Comment changer son compteur ?

Changer de compteur électrique, passer à un compteur aux heures creuses ou à une tarification normale, passer à un compteur monophasé ou triphasé … Autant de question que l’on se pose pour optimiser sa puissance électrique et sa consommation d’électricité. Néanmoins, il y a des choses à savoir avant de se lancer dans ces opérations, qui peuvent s’avérer dangereuses ou inutiles si mal exécutées.


Remplacer un compteur électrique défectueux

Un compteur électrique peut être défectueux, certaines de ses pièces peuvent être usées ou montrer des signes visibles de dégradations, il faut alors immédiatement le remplacer, notamment pour des raisons de sécurité.

D’autres situations nécessitent un changement de compteur électrique, dont l’usure technique dûe à la date d’installation du compteur. Après vingt ans d’utilisation, il est conseillé de faire changer son compteur. On peut également décider d'en changer pour qu’il réponde mieux aux besoins énergétiques de son logement. Ou encore, passer d’un vieux modèle de compteur à un plus récent, comme le compteur Linky.

Certaines personnes tentent de baisser leur facture d'électricité illégalement. Pour cela, ils essayent de trafiquer le compteur electrique. Ceux-ci sont ainsi endommagés et doivent être changés.

Comment changer son compteur EDF ?

techniciens enedis

Pour remplacer son compteur EDF, il faut contacter son gestionnaire de réseau, à savoir dans la plupart des cas ENEDIS. La prestation ne peut être réalisée que par les techniciens officiels d’ENEDIS. Selon la situation et le compteur envisagé, cela coûte entre 50 et 250 euros.

Par ailleurs si l’on est sur le point d’emménager dans son logement, il est possible d’anticiper et de prévenir le technicien ENEDIS avant la date effective d’emménagement.

Combien coûte un changement de compteur ENEDIS ?

Le prix d’un changement de compteur par ENEDIS est fixé à l’avance par l’entreprise, en fonction de la modification désirée et du moment où a lieu l’installation: pendant ou en dehors des heures ouvrées. Le délai habituel pour ce type de prestation par ENEDIS est de dix jours ouvrés. Cependant il est possible de raccourcir ce délai, contre une prix plus élevé. A noter néanmoins que ces délais étant directements liés à la disponibilité des techniciens ENEDIS, il est possible qu’ils s’allongent durant les pics d’activité de l’entreprise, comme août ou septembre.

Un changement de compteur avec modification de la formule tarifaire est une opération assez onéreuse :

  • Pour le passage du tarif standard au tarif à heures creuses, l’usager paiera 55,33 euros TTC en délai standard et 94,08 euros TTC en délai express.
  • Inversement, pour le passage du tarif à heures creuses au tarif standard, l’usager paiera 55,33 euros TTC pour l’intervention standard du technicien ENEDIS et 94,08 euros TTC pour un délai raccourci.
  • Dans le cas d’un passage d’un compteur monophasé à triphasé, l’usager paiera 156,25 euros TTC pour une intervention sous 5 jours 265,69 euros TTC sous 10 jours.
  • Inversement, dans le cas d’un changement de tarif avec passage d’un compteur triphasé à monophasé, l’usager paiera entre 156,25 euros et 265,69 euros TTC.
  • Si le changement de tarif se fait avec un compteur Linky, cela n’implique aucune intervention d’un technicien ; la prestation se fait à distance sous 24 heures et est facturée 3,65 € TTC.

Pour l’installation d’un compteur additionnel monophasé il faut compter entre 30 et 150 euros selon le délai souhaité. Pour l’installation d’un compteur additionne triphasé, il faut compter entre 75 et 200 euros.

Pour quel type de compteur opter et pourquoi ?

Il existe plusieurs compteurs électriques, chacun ayant ses spécificités.

générations de compteurs électriques
  • Le compteur électromécanique dit “classique”, monophasé Heliowatt, est la génération la plus ancienne des compteurs encore en activité en France - les premiers utilisés par EDF. Il s’agit d’un disque qui tourne proportionnellement à l’énergie consommée. Son intérêt réside dans sa résistance et sa facilité d’utilisation.
  • Le compteur électronique monophasé de type EDF SAGEM, est comme son nom l’indique électrique et fonctionne à l’aide d’un shunt. C’est-à-dire que l’on mesure la tension aux bornes du shunt pour déterminer l’intensité électrique. Deuxième génération des compteurs EDF, ils sont plus sensibles aux surintensités et aux surtensions.
    Le compteur monophasé modulaire possède lui aussi un système de mesure électrique, peu encombrant, il est également facile d’installation. Il est moins sujet aux surtensions et surintensités que les compteurs électriques monophasés de type EDF SAGEM.
  • Les compteurs communicants Linky sont la dernière génération de compteurs et peuvent être installés gratuitement. Ce type de compteur est communiquant, c’est-à-dire qu’il peut être relevé, coupé et remis en route à distance par un agent ENEDIS. Il permet de mesurer la consommation quasiment en temps réel, et offre la possibilité d’observer les flux d’énergie électrique dans les deux sens pour les propriétaires de panneaux solaires photovoltaïques. Ils permettent également de mieux informer les consommateurs et de fournir des factures plus détaillées sur la consommation du ménage.

En règle générale, tout remplacement de compteur se fait par un compteur Linky. Si aucun concentrateur n'a encore été installé dans la zone d'habitation du demandeur, le compteur n'est pas encore communiquant et toutes ses caractéristiques ne sont donc pas activées. 

Le compteur de consommation d’appareillage est un dispositif de comptage plus individuel, à utiliser pour mesurer la consommation d’un appareil en particulier. Il se positionne entre l’objet dont on souhaite mesurer la consommation électrique et une prise. Il mesure l’intensité de manière électrique, c’est-à-dire que l’on mesure la tension aux bornes du shunt pour déterminer l’intensité électrique.

Changer l’option de son compteur électrique

Il est possible de vouloir simplement changer une option de son compteur électrique sans vouloir pour autant le changer lui-même. Il existe différentes options : tout d’abord il est possible d’opter pour un compteur aux heures creuses ou un compteur à tarification simple, ceci dépend du type de consommation énergétique envisagé. Enfin, il est possible d’avoir un compteur électrique monophasé ou triphasé, ceci dépend de la puissance énergétique envisagée, de la disposition des appareils électriques de la maison et de l’éloignement du compteur du logement concerné.

Passer à un compteur aux heures creuses

installation intérieure électrique maison

Un compteur électrique possède deux options tarifaires distinctes : à heures creuses ou en tarification simple. Certains foyers disposent quant à eux d'options en extinction, appelées Tempo et EJP. Alors qu’un compteur en tarification simple applique le même tarif basique tout au long de la journée, le compteur aux heures creuses permet un tarif énergétique différent en fonction des heures de la journée et des différents types de consommation.

En appliquant l’option heures creuses sur son compteur, l’usager bénéficie donc d’un prix du kilowattheure plus élevé pendant les heures pleines (généralement de jour), mais d’un tarif moins élevé pendant les heures creuses (généralement de nuit). Cependant, le montant de l'abonnement à un mode de consommation en heures creuses est plus cher qu’un abonnement à tarification simple. Au final, une utilisation astucieuse d’un compteur aux heures creuses peut permettre de réaliser de sensibles économies pour le consommateur.

Un compteur à heures creuses est parfois appelé compteur “tarif de nuit” ou encore compteur “double tarif". Les plages horaires des heures creuses ne dépendent ni du compteur installé, ni du fournisseur électrique mais sont décidés par les communes elles-même.

Pour passer au tarif heures creuses, il faut contacter son fournisseur d’électricité. Celui-ci donnera alors à un technicien ENEDIS un mandat afin qu’il vienne appliquer l’option sur le compteur, ce qui dans certains cas peut résulter sur un changement de compteur. Par exemple, un compteur avec une puissance de 3 kVA ne peut être configuré en option heures creuses, celles-ci ne sont accessibles qu’à partir d’une puissance de compteur de 6 kVA. Cette opération est facturée par le gestionnaire de réseau à un coût fixe de 55,33 euros TTC, peu importe le fournisseur ou le contrat.

Quitter les heures creuses pour un compteur à tarification simple

Pour passer au tarif à tarification simple, il faut également contacter son fournisseur d’électricité afin qu'il mandate un technicien ENEDIS pour qu’il intervienne sur le compteur concerné. Cette opération est facturée par le gestionnaire de réseau au prix de 55,33 euros TTC.

Connaître l'option de son compteur

Pour connaître la puissance de son compteur ou savoir si vous possédez un compteur aux heures creuses ou un compteur à tarification simple, il faut soit regarder son compteur, soit regarder une facture. Si le compteur électromécanique (correspondant aux anciennes versions de compteurs EDF), comporte deux cadrans distincts, c’est qu’il est déjà configuré en option heures creuses. A l’inverse, si le compteur ne comporte qu’un seul cadran, c’est qu’il est configuré en tarification simple. Si le compteur électronique (correspondant aux nouvelles versions de compteur) ou Linky, comporte deux indices de consommation distincts, c’est qu’il est déjà configuré en option heures creuses. A l’inverse, si le compteur ne comporte qu’un seul indice de consommation, c’est qu’il est configuré en tarification simple. Enfin, il est possible de vérifier sur sa facture énergétique, dans le paragraphe “Caractéristiques de votre tarif”.

Passer d’un compteur triphasé à un compteur monophasé

Pour comprendre la différence entre un compteur monophasé et un compteur triphasé, il faut savoir que toute installation électrique possède sa puissance de raccordement, c’est-à-dire la puissance totale qu’est capable de délivrer l’installation électrique à tous les branchements. La puissance de raccordement dépend des besoins du consommateur, les tarifs les plus courants sont ceux de 3 kVA, 6 kVA, 9 kVA et 12 kVA. Un compteur triphasé a l’avantage de permettre de délivrer une puissance supérieure à 18 kVA dans une installation électrique et il permet une grande distance entre le compteur électrique et le lieu de consommation de l’électricité. Enfin, il est indispensable pour certaines machines comme les pompes à chaleur ou certains outils professionnels.

Un compteur et une installation électrique triphasée comportent trois phases différentes de même puissance, une phase neutre et une phase de terre. Ainsi, si l’on a une puissance de raccordement de 9 kVA, l’installation en triphasé permet de délivrer trois phases de 3 kVA dans le bâtiment. A l’inverse un compteur et une installation électrique monophasée ne comportent qu’une phase de la puissance choisie lors de l’abonnement au fournisseur d’électricité, plus une phase neutre. Ainsi, si l’on a une puissance de raccordement de 9 kVA, l’installation en monophasé permet de délivrer une phase de 9 kVA dans le bâtiment.

Si l’on choisit une installation électrique triphasée, il faut faire attention aux déséquilibres de consommation entre les phases. Si l’une des phases dépasse la puissance délivrée de 3 kVA par exemple, en nécessitant par exemple 4 kVA, alors l'installation disjonctera malgré une puissance de raccordement totale de 9 kVA.

Pour passer d’un compteur triphasé à un compteur monophasé, il faut contacter son fournisseur afin qu'il fasse une demande d'intervention à domicile auprès du gestionnaire ENEDIS, pouvant inclure un enlèvement du compteur. Cette opération coûtera 156,25 euros TTC avec un délai de 10 jours ouvrés.

Avant de passer à une installation et un compteur monophasé, il est préférable de contacter un électricien afin qu’il vérifie que celle-ci s'adaptera à l’installation et besoins de consommation concernés.

Comment passer au compteur triphasé ?

Pour changer un compteur monophasé en un compteur triphasé, il faut aussi passer par son fournisseur d’électricité. L'opération est facturée 156,25 euros TTC par le gestionnaire de réseau si le client demande un déplacement du technicien sous les 10 jours ouvrés standards.

 

Changer pour un nouveau compteur Linky

pose compteur linky

Il n'est pas possible de passer d’un compteur classique ou électrique à un compteur intelligent Linky. Un remplacement du compteur par un nouveau ne se fait que si l'opération est nécessaire et que, quitte à changer de compteur, le gestionnaire du réseau décide de poser un Linky.

Pour ce qui est de l'installation des compteurs Linky, ENEDIS (ex ERDF) envoie un courrier 30 à 45 jours avant la date de pose du compteur pour informer le consommateur de l'arrivée du nouveau compteur intelligent Linky dans son foyer.

Cette installation dure en moyenne 30 minutes et ne nécessite aucun travaux. Si la pose du compteur intelligent est gratuite, la Contribution tarifaire d'acheminement, que payent tous les consommateurs d'électricité en France, augmentera légèrement.

Peut-on changer son compteur soi-même ?

Il est déconseillé et dangereux de changer son compteur soi-même. Si l’on veut changer de compteur ou changer l’option de son compteur, il faut contacter son fournisseur d’électricité, celui-ci contactera alors le gestionnaire de réseau ENEDIS pour qu’il vienne effectuer le changement de compteur en toute sécurité.Il est également interdit d'ouvrir son compteur soi-même, de le fermer ou de changer sa puissance. En plus d'être illégal, cette action peut être dangereuse pour celui ou celle qui manipulera les dispositifs électriques.

Vote: 
0
Aucun vote pour le moment
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus