Quel fournisseur est le moins cher ? Comparatif des prix et des offres en moins de 5 minutes :
09 74 59 22 19 ou Rappel gratuit
(Selectra, lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h) Annonce

Tarifs EDF 2018 : Evolutions du Prix de l'Electricité en France

Depuis dix ans, le prix de l’électricité en France est globalement en augmentation. Le tarif réglementé commercialisé par EDF subit presque chaque année des variations à la hausse. Ce tarif contrôlé par les pouvoirs publics fait office de prix de référence pour l’ensemble des offres d'électricité sur le marché français. Cet article tire le bilan de l’évolution du tarif électricité France en 2018, et explique les variations observées.

Evolutions du tarif bleu EDF en 2018

LogoEDF tarif bleu

Le tarif réglementé - aussi appelé tarif Bleu edf - est toujours l'offre souscrite par une majorité de particuliers en France ; et fait donc office de tarif de référence sur le marché de l’électricité français. Une à deux fois par an, son montant est modifié par le gouvernement. Qu’en est-il de la variation du prix électricité edf pour l’année 2018 ?

Augmentation du tarif edf en février 2018

Alors que les tarifs réglementés de vente (TRV) sont en quasi-continuelle augmentation depuis plus de dix ans, son évolution au 1er février 2018 n'a dérogé pas à la règle.

En effet, le prix de l’électricité hors taxes s’est vu rehaussé de 0,8% en moyenne :

  • 0,7% pour les particuliers (tarif bleu résidentiel) ;
  • 1,6% pour les tarifs bleus professionnels ;
  • et entre 1% et 1,2% pour les professionnels non connectés au réseau métropolitain (Corse et Territoire d’outre-mer).

Baisse du tarif edf 2018 en août

Au 1er août, le tarif edf a été revu à la baisse. La Commission de régularisation de l’énergie (CRE) a en effet recommandé au gouvernement le recul des tarifs bleus HT de 0,5% en moyenne.

Celle-ci serait partagée comme suit selon l’option tarifaire sélectionné par le particulier :

Cette légère remise ne concerne toutefois uniquement les particuliers. A l’inverse, le tarif pour les professionnels continue, lui, de grimper de +1% : soit une inflation totale de 2,6% sur l’année 2018.

Grilles tarifaires du tarif bleu edf 2018

Ci-dessous, des tableaux comparatifs du tarif bleu EDF en option base et HPHC en vigueur en janvier, février et août 2018.

Tableau comparatif du prix TTC du tarif bleu EDF en option Base en 2018
Puissance souscrite (kVA) Au 1er janvier Au 1er février Au 1er août
3 kVA 0.1546 € 0.1555 € 0.1450 €
6 kVA 0.1446 € 0.1467 €
9 kVA 0.1483 € 0.1483 € 0.1467 €
12 kVA
15 kVA
Tableau comparatif du prix TTC du tarif bleu EDF en option Heures Pleines / Heurese Creuses en 2018
Puissance souscrite  Au 1er janvier Au 1er février Au 1er août
HP HC HP HC HP HC
6 kVA 0.1593 € 0.1252 € 0.1593 € 0.1244 € 0.1579 € 0.1228 €
9 kVA
12 kVA
15 kVA
Graphique de la variation 2018

Pourcentage de variation en moyenne du prix du tarif edf depuis août 2017

La CRE est sur le point de proposer une nouvelle augmentation des prix EDF au gouvernement. Consulter les prévisions d'évolution des tarifs de l'électricité pour février 2019.

Baisse du tarif edf 2018 en août : explications

Ce recul du Tarif bleu EDF, le premier depuis 2016, scelle la fin du rattrapage des écarts entre coûts et tarifs lors de l’année 2012.

En avril 2014, le gouvernement Ayrault avait en effet décidé la limitation de l’inflation du prix de l’électricité à 2,5% pour la période août 2012 / août 2013. Toutefois cette décision du Ministère de l’Environnement et de l’Energie fût par la suite abrogée par le Conseil d’Etat, suite à une saisine de l’ANODE (une association regroupant certains fournisseurs alternatifs). Tous les clients ne bénéficiant pas d'une offre à prix fixe sur la période avec donc dû payer une augmentation rétroactive des tarifs, et la CRE avant en plus gonflé la hausse des tarifs réglementés les années suivantes afin de rattraper le manque à gagner.

Toutefois, cette baisse est à relativier car elle dépend des puissances de compteur, et donc des profils de consommation. Ainsi les petits consommateurs ayant un compteur 3 kVA verront leurs factures annuelles augmenter, du fait de la hausse de l'abonnement (la partie fixe de la facture). A l'inverse, les gros consommateurs ayant une puissance de compteur supérireure à 9 kVA verront eux leurs factures baisser.

Les acteurs de la variation des prix électricité

logo République française

A travers plusieurs entités, l’Etat est particulièrement impliqué dans le marché de l’électricité, et notamment dans le processus de fixation des prix. La Commission de régulation de l’énergie (CRE), une autorité administrative indépendante, exerce également une mission de surveillance du marché et de conseil au gouvernement.

Le rôle de la CRE dans la fixation des prix

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) veille au bon fonctionnement des marchés de l'électricité et du gaz en France, au bénéfice des consommateurs finals et en cohérence avec les objectifs de la politique énergétique.

Dans les faits, la CRE a un véritable rôle de régulateur du marché de l’électricité. En premier lieu, elle contrôle la compétitivité du marché avec l’établissement des tarifs réglementés de vente (par la suite validés par le gouvernement). Elle garantit aussi la qualité des réseaux électricité dans l’objectif de proposer aux consommateurs un service de qualité au prix juste. La CRE détient une importante force de proposition pour le Ministre de l’énergie alors qu’elle définit également les tarifs d’acheminement de l’électricité, en particulier la TURPE. Le Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité est le montant, prélevé de la facture des consommateurs, versé au gestionnaire des réseaux de transport (RTE) et de distribution (ENEDIS) pour acheminer l'énergie du lieu de production à celui de consommation.

Les marges du gouvernement dans la fixation des prix

Comme indiqué ci-dessus, c’est à l’Etat que revient la tâche décisionnelle de fixation des prix électricité finaux. La grande majorité du temps, le gouvernement règle ainsi les tarifs selon les recommandations de la CRE. Toutefois, il existe certains cas, comme en 2014, où le ministre en charge de l'Énergie peut aller à l’encontre des préconisations de la commission afin de ne pas impacter le pouvoir d'achat des ménages, avant que la décision de soit retoquée par le Conseil d'Etat.

Voilà pourquoi il est peu probable que le Ministère de l'Energie refuse de nouveau un jour de ne pas suivre les recommandations tarifaires de la CRE.

Les taxes sur l’électricité ont-elles augmenté en 2018 ?

 

L’électricité fait partie de l’un des produits les plus taxés en France. Quatre taxes impactent ainsi son prix pour les particuliers et représentent ainsi environ un tiers d’une facture totale moyenne d’électricité, soit de la composition du prix de l'électricité.

Celles-ci n’ont cependant subi aucune évolution au cours de l’année 2018. Petit tour d’horizon des différentes taxes, de leur poids sur la facture, et de leur affectation :

Descriptif des différentes taxes sur l’électricité
Nom de la taxe Taux & Pourcentage de la facture HT Caractéristiques
CSPE (Contribution au service public de l’électricité)
  • 22,50€ / mégawattheure (MWh)
  • soit 15% du prix du kWh
Rémunère :
CTA (Contribution tarifaire d’acheminement)
  • 27,04% de la partie fixe du TURPE
  • soit 15% de l’abonnement
Finance la retraite des travailleurs des industries électriques et gazières avant 2005.
TCFE (Taxe sur la consommation finale d’électricité)
  • entre 1,5 et 9,50€ / MWh
  • soit 6% du prix du kWh
Fixée par et pour financer les collectivités locales (communes et départements). Cette taxe a donc éventuellement pu évoluer dans certaines communes.
TVA (Taxe sur la valeur ajoutée)
  • 20% sur le prix du kWh
  • 5,5% sur l’abonnement
  • soit environ 16% de la facture
Reversée directement au budget général de l’Etat.

Tous les prix de l’électricité ont-ils fluctué en 2018 ?

Parallèlement au tarif réglementé d’EDF (ou tarif Bleu) toujours souscrit par plus de 85% des foyers français en 2018, il existe de nombreuses offres de marché proposées par les fournisseurs alternatifs. Ceux-ci, à l’inverse du tarif réglementé d'EDF, sont libres de déterminer eux-mêmes leurs tarifs. Néanmoins, la grande majorité des fournisseurs alternatifs positionnent leurs offres en fonction du montant du tarif Bleu et font varier leurs prix seulement après communication de la variation par le gouvernement. La plupart des fournisseurs proposent ainsi de l'électricité moins chère qu'EDF.

Il existe plusieurs types d’offres, les plus intéressantes sont celles à prix indexé et celles à prix fixe.

Les offres à prix indexé suivent l’évolution du tarif Bleu mais restent moins chères

prix indexé

Une offre à prix indexé signifie que le prix du kWh électricité HT est fixé selon le prix du kWh HT des tarifs réglementés en vigueur, avec un pourcentage de réduction. Ces offres sont donc moins chères et évolueront donc conformément aux variations subies par le tarif Bleu.

En août 2018, les offres au à prix indexé devraient ainsi connaître un recul de 0,5% HT afin de garder le même pourcentage de réduction par rapport au tarif Bleu, tel que le contrat le demande.

Les offres à prix fixe permettent de bloquer les prix pendant plusieurs années

prix fixe

Ces offres assurent un prix fixe du kWh HT durant toute la durée du contrat électricité.

Alors que le prix de l'électricité subit une variation (très souvent à la hausse donc) une à deux fois par an, les offres à prix fixe assurent la stabilité du tarif HT de ses souscripteurs. En effet, qu’importe la hausse ou baisse du prix de l’électricité sur le marché, le client paiera le tarif de l’électricité approuvé lors de la signature de son contrat.

Les offres à prix révisable suivent la même logique que celles à prix fixe. A ce près qu’elles permettent au souscripteur de bénéficier des éventuelles baisse des tarifs réglementés de vente. Le fonctionnement est le suivant : à chaque anniversaire du contrat souscrit, le fournisseur s’engage à réduire le prix de l’électricité sur les 12 prochains mois (pour un maximum de -7%) si et seulement si le tarif Bleu a lui aussi diminué. Si celui-ci a augmenté, le client continuera, lui, de payer le montant initial.

Quelle offre d’électricité choisir en 2018 pour faire des économies ?

Quel tarif électricité choisir ? Quel fournisseur et quelle offre ? Il est souvent compliqué de se retrouver dans les méandres du marché de l’électricité. Le tableau ci dessous sélectionne 3 fournisseurs proposant chacun un type d’offre différent selon la classification vue ci-dessus.

Tableau comparatif des prix chez différents fournisseurs électricité en octobre 2019
Fournisseurs Offres Type d'offre Prix kWh Base Prix kWh Heures pleines Prix kWh Heures creuses
cdiscount logo Cdiscount Service client en ligne, prix du kWh indexé 0.1387 € 0.1551 € 0.1208 €
EDF Tarif Bleu EDF Tarif réglementé de vente 0.1524 € 0.1710 € 0.1320 €
EDF Vert électrique Electricité verte 0.1548 € 0.1765 € 0.1308 €
Total Direct Energie09 74 59 38 75
Rappel gratuit
Total Direct Energie Electricité verte 0.1501 € 0.1683 € 0.1301 €

Avec un compteur 6 kVA.

Pour trouver le fournisseur électrique le plus compétitif et l’offre la plus adaptée à sa consommation, utiliser le 1er comparateur d’offres électricité en France ou composer le 09 74 59 22 19 pour obtenir une simulation gratuite avec un conseiller.

Evolution des prix ENEDIS en 2018

Logo ENEDIS

Comme chaque année, parallèlement à l’annonce de la variation du prix de l’électricité au 1er août, le gestionnaire du réseau de distribution ENEDIS (ex-ERDF) en profite pour communiquer son nouveau catalogue de prix pour ses différentes interventions. Si les prix des ouvertures de compteurs baissent grâce au déploiement des compteurs Linky, toutes les autres prestations d'ERDF (l'ancien nom du gestionnaire) augmentent.

Tableau comparatif des prix TTC des interventions ENEDIS depuis 2014 pour les particuliers
Service 2014 2015 2016 2017 2018
Changement de fournisseur Gratuit Gratuit Gratuit Gratuit Gratuit
Résiliation du contrat de fourniture d'électricité Gratuit Gratuit Gratuit Gratuit Gratuit
Mise en service : ouverture d'un nouveau contrat après déménagement 27,19 € 27,30 € 26,23 € 24,23 € 18,46 €
Première mise en service après un raccordement, premier allumage du compteur - - - 48,82 € 50,10 €
Mise en service dans la journée (avant 15h) 154,31 € 154,92 € 153,85 € 151,05 € 131,22 €
Remplacement d'un compteur par un compteur intelligent Linky - - - Gratuit Gratuit
Intervention express (sous 48h) : pour mise en service, changement de puissance ou relevé spécial 63,95 €

64,20 €

63,13 € 61,05 € 56,40 €
Dédit : annulation d'une demande d'intervention moins de 2 jours avant - - - 17,56 € 17,74 €
Relevé spécial  : faire déplacer exprès un technicien pour relever le compteur - - - 30,82 € 31,13 €
Déplacement vain : si personne n'ouvre au technicien, que ce soit de la faute du client ou de son fournisseur - - - 30,82 € 31,13 €
Changement de puissance : selon la nécessité de changer le disjoncteur, le compteur ou de passer en triphasé - 36,73 € à 154,39 € 36,73 € à 154,39 € 36,80 € à 154,70 € 37,18 € à 156,25 €
Réduction de la puissance à 3 kW ou coupure pour impayé - - - 51,98 € 52,50 €
Rétablissement de la desserte et relevé de l'index - - - Gratuit Gratuit
Vérification du bon fonctionnement du compteur : visuelle ou métrologique - - - 36,80 € ou 332,23 € 37,18 € ou 335,56 €
Fraude au compteur : mandat d'un agent assermenté pour constater la fraude - - - 456,18€ 460,74 €

Tableau mis  

Mis à jour le
 

Autres articles sur le même sujet :